Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Valerie - A whiter shade of pale

Voir du même artiste


Titre : A whiter shade of pale


Année : 1978


Auteurs compositeurs : Keith Reid - Gary Brooker / J.S. Bach


Pochette : Gordon Faggetter


Durée : 8 m 44 s


Label : Charles Talar / Discodis


Référence : CT 80.700


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

2 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

We skipped the light fandango
Turned cartwheels cross the floor
I was feeling kind of seasick
The crowd called out for more
The room was humming harder
As the ceiling flew away
When we called outfor another drink
But the waiter brought a tray

And so it was later
As the miller told his tale
That her face at first just ghostly
Turned a whiter shade of pale

bis

Transcripteur : hre mgbye
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

5 commentaires (dont 2 archivés)
morphee Le 08/12/2007 à 15:00
Deux morceaux à la sauce disco pour le prix d'un : cette production italienne ne s'est pas contentée d'une version disco de la chanson de Procol Harum, mais en a fait un mix avec le Toccata et fugue en ré mineur de Bach ! Plutôt habile quand on sait que "A whiter shade of pale" a été composé sur la même variante d'un autre morceau de Bach que le "Je t'aime moi non plus.." de Gainsbourg.
Ca aurait pu être un énième massacre disco, mais non, force est de constater le résultat, toutes les lettres de noblesse du disco y sont réunies par les orchestrations, les ponts, cette voix de diva black proche de la soul, et ce final presque en crescendo qui n'en finit plus.
Par contre, peu d'infos dans les crédits. Impossible de mettre un nom sur la chanteuse Valérie, qui est peut-être un nom d'emprunt tant la voix semble familière. Aux manettes, un duo italien formé de Paolo Dossena, un producteur qui a beaucoup collaboré avec Dalida et le compositeur Sergio Rendine, musicien de talent et qui a été directeur d'un des conservatoires les plus célèbres de Rome.
talking head Le 18/01/2009 à 16:14
Mouais. A shader pale of white, plutôt.
vvfd Le 28/01/2009 à 20:44
Sur le 45 t (non maxi) la face B est un Ave Maria de fort belle facture.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !