Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Alain Chamfort

Autres aliasAraxis
Alain Legovic
Nomle Govic
PrénomAlain
NationalitéFrançaise
Date de naissance02/03/1949
Liens
Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
par années de sortie | par ordre alphabétique
Dans les programmes spéciaux Vignette de Alain Legovic - La semaine 1968 La semaine
Hors classement Vignette de Alain Legovic - Sur l'étoile où je vis 1968 Sur l'étoile où je vis
Dans la programmation générale Vignette de Alain Legovic - Dans les jardins de Babylone 1969 Dans les jardins de Babylone
Hors classement Vignette de Alain Legovic - Favelas 1969 Favelas
Dans la programmation générale Vignette de Alain Legovic - J'aime la vie 1969 J'aime la vie
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - Dans les ruisseaux 1972 Dans les ruisseaux
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - L'amour en France 1973 L'amour en France
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - Je pense à elle, elle pense à moi 1973 Je pense à elle, elle pense à moi
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - L'amour en stationnement 1974 L'amour en stationnement
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - Madona, madona 1974 Madona, madona
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - La musique du samedi 1975 La musique du samedi
Dans les programmes spéciaux Vignette de Alain Chamfort - Le temps qui court 1975 Le temps qui court
Dans les programmes spéciaux Vignette de Alain Chamfort - Mariage à l'essai 1976 Mariage à l'essai
Dans la programmation générale Vignette de Araxis - Araxis Space Ship 1978 Araxis Space Ship
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - Manureva 1979 Manureva
Dans la programmation générale Vignette de Alain Chamfort - Bon baisers d'ici 1983 Bon baisers d'ici
Voir aussi :
Dans la programmation générale Vignette de À Cause Des Garçons - À cause des garçons À Cause Des Garçons À cause des garçons
Dans les programmes spéciaux Vignette de À Cause Des Garçons - Faire les voyous À Cause Des Garçons Faire les voyous
Dans les programmes spéciaux Vignette de À Cause Des Garçons - Pas envie d'expliquer À Cause Des Garçons Pas envie d'expliquer
Dans la programmation générale Vignette de Lio et Jacky - Tétèoù Lio et Jacky Tétèoù
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Alain Chamfort

30 commentaires (dont 5 archivés)
Petitcurieux Le 02/04/2004 à 11:58
Pour les fans, un excellent site lui est consacré. Félicitations à l'équipe qui l'a conçu :)

Alain Chamfort fait ses début de pianiste en 1966 au sein d'un groupe Les Murators. Puis il est engagé comme pianiste par Jacques Dutronc.
Il devient ensuite choriste de nombreux artistes. En 1968, il commence sa carrière de chanteur et sort plusieurs 45 tours sous son vrai nom Alain Legovic.
Il compose également pour les autres : « Le grand rêve du petit garçon » pour Hervé Vilard, « Sur la musique » pour Sylvie Vartan, puis il va présenter un titre à Claude François.
Celui-ci lui fait signer un contrat avec sa maison de disques Flèche.
Alain Chamfort sort « Dans les ruisseaux » en 1972 et enchaîne les tubes : « Signe de vie, signe d'amour », « L'amour en France », « Je pense à elle, elle pense à moi » etc…
En 1976, il quitte Flèche et signe chez CBS avec l'intention de changer de direction. Il sort « Mariage à l'essai » puis collabore avec Serge Gainsbourg pour l'album « Rock'n rose » qu'il enregistre aux Etats-Unis.
Un album qui marque un véritable tournant dans sa carrière. Il enchaïne avec « Traces de toi », « Personne n'est parfait », « L'ennemi dans la glace », dont le clip a été récompensé d'une Victoire de la Musique
(renseignements glanés sur le net)
morphee Le 02/04/2004 à 23:52
Pour les plus anciens, il s'agit d'un retour de Chamfort sur Bide ;)
moomin Le 05/04/2004 à 07:19
N'oublions pas Manureva et surtout son grand chef-d'œuvre (enfin…à mon avis) : Rendez-vous au paradis. C'est une de mes chansons françaises préférées, personne ne la connaît ou bien ils ne s'en souviennent pas. Un grand morceau pourtant, ahlàlà…
Helloween Le 19/04/2004 à 11:40
sisi Moomin, on se souvient des tubes de Chamfort. Mais je pense que les gens font un amalgame entre deux titres : "Paradis (1981)" et "Rendez vous (1983)". En fait le titre "Rendez vous au paradis" n'existe pas qu'on se le dise !
hug Le 30/04/2004 à 23:03
Il manque "L'amour en France" (1973), à jamais son plus gros Bide… Les paroles se suffisent à elles-mêmes : "Tes yeux dans mes yeux, ta main dans ma main, c'est l'amour en France, une bicyclette au bord du chemin, c'est l'amour en France. Toutes les mandolines de la terre jouent notre mélodie, on ferme les yeux pour être en Italiiiiiiiiiiiiiiie !" Et c'est signé, non ! Et si… notre ami Claude François !
Djanik77 Le 08/05/2004 à 16:40
N' oublions pas non plus "Bons baisers de Russie", "Port royal", "Malaise en Malaisie"…
Pcmusic Le 16/05/2004 à 19:11
Exact, "l'amour en France" ça vaut le détour en tant que bide mais il y a également : "Adieu mon cœur, mon bébé chanteur" . Le titre parle de lui-même…
Lèz Le 30/06/2004 à 08:58
Son 45 Trs "signe de vie, signe d'amour" était sorti une 1ère fois avec une pochette sur laquelle il avait "oublié" de sourire
C. François décida de le ressortir avec une autre photo plus souriante (eh oui déjà à cette époque le sourire commercial avait son importance
Un livre sur toutes ces petites anecdotes existe aux éditions syros signé Daniel Lesueur: "Les disques de collection"
alexmaybehot Le 31/08/2004 à 21:56
Et qui se souvient de la superbe adaptation par Chamfort de "Could it be magic" de Barry Manilow (cf. version disco par Donna Summer), sous le titre "Le temps qui court" (1976)? Et à quand un coffret CD de Chamfort incluant la période Disques Flèche ? Could it be tragic ?
kijkeens Le 11/09/2004 à 19:46
djanik c'est pas "port royal" mais "palais royal" ( deux sttions de métros parisiennes d'ailleurs ;p) l'une de ses plus belles chansons à mon avis avec "malaise en malaisie" et j'affectionne particulierement sa periode Flèche qu'il renie "madona madona", "je pense à elle elle pense à moi", "la musique du samedi" etc
fabfigo Le 13/09/2004 à 14:39
et n oulions pas "ce n'est que moi…"
ponspons Le 31/10/2004 à 10:44
certes, c'est miévre mais j'avais une cassette de ces plus belles "chansons" (l'amour en france, madonna, le temps qui court, la musique du samedi) et on me l'a volé; comme quoi il y a des amateurs
maurizio69 Le 28/12/2004 à 00:19
je crois que Gainsbourg un peu facetieux (ou salaud, au choix) l'avait surnomme "Alain Chant faible"
TekilaSunrise Le 27/03/2005 à 23:37
Alain Chamfort a obtenu une Victoire de la Musique du meilleur clip "Les beaux yeux de Laure". C'est vrai que le clip n'est pas ce qu'on peut appeler "Hollywoodien" : pas d'effets spéciaux, ni autre truc dans le genre. N'empêche qu'il est efficace et qu'il fait sourire. Pendant toute la durée du clip, il n'y a qu'un seul plan, et l'on voit Alain Chamfort tenant des panneaux qui fait défilé au fil de la chanson, avec les paroles indiquées dessus, et aussi qu'il cherche une maison de disc, et qu'il veut bien faie des animations pour les mariages, les baptêmes….. Du second degré, mais c'est ingénieux, et ironique. Le concept de ce clip est d'ailleurs inspiré d'un de Bob Dylan.
Perso, ni je l'aime, ni je le déteste, il me laisse assez indifférente le Chamfort ! :)) Mais je dois avouer que ce clip était pas mal…..
sirarthurconandoyle Le 19/04/2005 à 20:03
perso, mon album préféré reste "Secrets Glacés" (paroles Philippe Bourgoin, le mec qui a écrit les textes de Chagrin d'Amour. Le clip des Victoires est aussi génial, et la chanson (paroles Duvall) "l'ennemi dans la glace" est fab ! (tounée par Mondino et la meuf est sa femme actuelle). Biz.
Sprotch Le 08/01/2006 à 13:14
Un petit chat sur le site de Télérama:

"Les chansons d'amour sont universelles"

Le chanteur Alain Chamfort était notre invité lors d'un tchat le 5 janvier. Voici la retranscription de sa discussion avec les internautes.


Alain_Chamfort : Bonjour à tous.

Christine : Je profite de ce tchat pour vous dire, Alain Chamfort, que pour moi vous êtes le souvenir de beaux moments de ma jeunesse. J'ai dansé sur Manureva, souvenirs de soirs d'été, j'étais jeune et je crois jolie, j'étais amoureuse et la vie était douce et légère… N'êtes-vous pas marqué définitivement par cette étiquette ?

Alain_Chamfort : Pour certaines personnes, certainement. D'autres ont suivi l'évolution et, j'espère, l'ont appréciée.

E.Duke : Comment vous situez-vous aujourd'hui par rapport a vos débuts, de vos premières parties des spectacles de Claude François ? Comment voyez-vous cette période chansons populaires un peu faciles du style Bébé chanteur ?

Alain_Chamfort : Je regarde cette période sans aucune nostalgie, mais avec une certaine tendresse. J'assume, en tout cas, et plein de beaux souvenirs y sont liés. J'ai l'impression d'avoir suivi ma propre route, et c'est ce qui m'importait déjà à cette période. J'ai considéré qu'un artiste devait continuer à se remettre en question.

Manu : D'où viennent les arrangements si spécifiques (et géniaux) de la chanson Manureva ? Comment vous y êtes vous pris pour composer ce "cocktail" (fugue continuelle + claps de main + trompettes + sons électroniques…) ?

Alain_Chamfort : C'est le travail de la production que j'ai réalisé avec mon coéquipier de l'époque, Jean-Noël Chaleat. Nous avons joué presque l'intégralité des instruments à nous deux et on a convoqué une équipe de cuivres qui est venue pour finaliser la production.

Olivier : En mars prochain sera célébré le quinzième anniversaire de la disparition de Serge Gainsbourg. Quel est le meilleur souvenir que vous gardez de votre collaboration avec Gainsbourg ? A-t-il influencé votre carrière ?

Alain_Chamfort : Il a incontestablement influencé ma carrière. Les souvenirs sont bien entendu multiples, puisque nous avons écrit trois albums ensemble. Et la date anniversaire de sa mort correspond à celle de mon anniversaire… donc c'est toujours un anniversaire teinté d'une certaine tristesse à chaque fois que je dois le souhaiter.

Anne : Philippe Barbot, journaliste à Télérama, vous a donc vu au jardin du Luxembourg, et a écrit que vous y chantiez avec "une gentille simplicité de gentleman en cure champêtre"… ça fait un peu crooner du dimanche, non ?

Alain_Chamfort : C'est vrai que l'ambiance était assez bucolique et que les gens semblaient bien sûr surpris, parce que c'était l'objet, mais en même temps ça avait lieu un samedi, et ça correspondait donc à un moment de détente pour eux. Et le DVD restitue bien l'atmosphère particulière de ce moment.

Christine S : Vas-tu faire d'autres titres avec Hélèna Noguera et Bertrand Burgalat ? Qu'est-ce que ces collaborations t'ont apporté ? Et vas-tu faire un duo avec Etienne Daho ?

Alain_Chamfort : Tout est possible. Rien n'est encore prévu aujourd'hui par rapport à mon futur album. En tout cas, toutes ces idées me semblent tout à fait envisageables.

Nathalie : Pourquoi avoir annulé la majorité des concerts de la tournée prévue?

Alain_Chamfort : Pour une raison de mésentente avec le tourneur qui a été envisagé. La tournée sera reportée. Mais comme elle sera certainement réorganisée par d'autres intervenants, je pense que ce sera dans d'autres salles, dans d'autres villes. Donc aujourd'hui, ce qui a été annulé le sera définitivement.

Fabrice : J'ai vu sur un site consacré à Vanessa Paradis que vous travailliez sur son prochain album : info ou intox ?

Alain_Chamfort : J'ai écrit une chanson pour Vanessa qui était prévue pour son album précédent, et elle ne semblait plus correspondre à ses attentes au moment de l'enregistrement. C'est pourquoi elle ne figurait pas sur son album. Mais depuis lors, Vanessa a déclaré à plusieurs reprises qu'elle envisageait de l'enregistrer sur son futur album.

Nasser : Depuis que les grosses maisons de disque sont managé par des marketing man, on peut s'attendre au pire mais de là à virer sans ménagement un artiste de votre envergure, j'avoue avoir été vraiment surpris. J'aurais su, j'aurais acheté quinze exemplaires de chacun de ses disques ! La façon avec laquelle vous avez réagi montre que vous avez de l'humour, non ?

Alain_Chamfort : Les disques seront de nouveau disponibles courant 2006. Quant à mon humour, à vous de juger !

Netslim : J'adore profondément Dylan et j'ai vu que vous aviez utilisé un de ses clips pour vous plaindre de votre maison de disques. Alors pourquoi ce clin d'œil à Dylan ? Que représente-t-il pour vous ?

Alain_Chamfort : Dylan est une référence dans la chanson de contestation. Nous avons utilisé l'idée de son clip pour l'adapter à la situation dans laquelle je me trouvais. Je trouvais qu'il y avait une logique qui, je pense, n'a pas échappé à tout le monde.

madchipset : Quelle est votre nouvelle maison de disques ?

Alain_Chamfort : Actuellement, le CD et le DVD Impromptu dans les Jardins du Luxembourg se trouvent sous le label XIII Bis Records. Il m'a semblé normal d'aller rejoindre un label indépendant plutôt que de resigner avec une major.

Stabbquadd : J'ai vu votre interview sur France 2 récemment. Pourquoi partir en guerre contre vos fans, alors que, en aucun cas, cela ne pourrait jouer en votre faveur ?

Alain_Chamfort : Il n'a jamais été question de partir en guerre contre mes fans, mais d'essayer d'expliquer la position des artistes par rapport à l'amendement présenté à l'Assemblée nationale, qui autorisait le téléchargement de l'ensemble des musiques disponibles sur les sites pour une somme forfaitaire de 7 euros mensuels. Ce qui mettrait la filière musicale - et en particulier les auteurs et compositeurs - dans une situation totalement inacceptable. Accepteriez-vous de travailler contre rien, sans salaire ?

Jacques : Je vous ai entendu défendre les droits des auteurs. On ne peut qu'être d'accord avec vous. Par contre trouvez-vous normal que ses droits d'auteur soient, si le texte que vous souhaitez est adopté, liés à ceux des grands groupes industriels ?

Alain_Chamfort : Il est difficile de faire la part des choses. C'est un sujet extrêmement complexe. Moi, je défends la position des auteurs, compositeurs et créateurs. Il est évident que c'est eux qui sont les plus en danger.

Stabbquadd : Vous prônez aujourd'hui des supports numériques cadenassés, impossibles à partager, et dans des formats dont la pérennité est loin d'être certaine. N'avez-vous pas peur que l'utilisation de ces formats privent le futur de vos fans de nombreux souvenirs, lorsque ceux-ci ne seront plus utilisables par personne ?

Alain_Chamfort : Je ne suis pas favorable à ces mesures de protection. La copie a toujours existé. Je suis contre ce qui est proposé actuellement à travers la licence globale, qui consiste à mettre à disposition, comme je le disais, l'ensemble des produits musicaux et cinématographiques pour une somme forfaitaire qu'il serait impossible de répartir équitablement.

Nicole : Comment expliquer aux internautes qu'il est normal de payer pour écouter de la musique, notamment pour favoriser la création ? Les ados autour de moi ne le comprennent pas. La gratuité de la musique leur semble un droit.

Alain_Chamfort : Ce n'est pas plus un droit que de voler un disque ou de dévaliser un supermarché pour une carte que vous paieriez forfaitairement 7 euros pour le mois. Cela consisterait à supprimer totalement les revenus éventuels des producteurs, indépendants notamment, qui cesseraient d'investir dans de nouveaux talents. Donc l'avenir de la musique serait gravement remis en question.

Frédéric : La chanson Comme un géant est-elle autobiographique ? D'une façon générale, votre répertoire est-il autobiographique ? Je pense par exemple à une chanson comme Palais Royal. On le sentiment que vous êtes un chanteur assez réservé, qui ne veut pas mettre en musique sa vie privée et ses sentiments, mais en même temps on a aussi un peu le sentiment inverse : dans vos chansons, vous parlez de choses proches de vous, d'émotions personnelles. Pouvez-vous éclairer cet aspect de votre travail, faire la part des choses ?

Alain_Chamfort : Même si mes chansons ne sont pas inscrites dans l'autobiographie, néanmoins, elles font part de sentiments ressentis et vécus. Comme un géant exprimait la relation qu'un jeune papa découvre à travers son premier enfant, chose que j'avais vécue quelque temps avant. Et d'autres chansons qui évoquent les séparations, les trahisons et autres situations amoureuses n'étaient pas forcément représentatives de ce que je vivais sur le moment. Mais elles exprimaient des passages que j'avais traversés quand même à d'autres périodes de ma vie.

Laurent : Avez-vous plus trompé vos femmes que vous n'avez été trompé par elles ?

Alain_Chamfort : Je refuse de répondre à cette question !

adieucalifornia : Qu'écoutiez-vous quand vous étiez un Mod dans les années soixante ?

Alain_Chamfort : Principalement la musique anglo-saxonne. Egalement les musiques brésiliennes et le rhythm and blues.

olipunker : Et aujourd'hui, qu'écoutez-vous ?

Alain_Chamfort : J'écoute un peu ce qui me tombe sous la main. Je crois avoir des goûts plutôt éclectiques et je m'intéresse à toutes les formes de musique qui existent.

olipunker : Prenant pour exemple les Stones, Mac Cartney ou même notre Jojo national , vous voyez-vous encore sur scène la soixantaine passée ?

Alain_Chamfort : On a tendance à penser qu'il est plus élégant de se retirer avant qu'il ne soit trop tard. Mais j'ai entendu beaucoup de gens faire ce genre de déclarations et ne pas les respecter.

Anne : Si Drucker vous propose un Vivement Dimanche avec Johnny Halliday et Aznavour, vous y allez ? (juste pour voir si vous êtes un faux ringard ou un vrai subversif…)

Alain_Chamfort : Je ne vois pas pourquoi je refuserais une émission d'une telle audience.

Dumbledore : Que pensez-vous du phénomène Star Academy ? Vous a-t-on demandé d'y participer ?

Alain_Chamfort : Je ne peux que constater le phénomène, qui n'est pas que français d'ailleurs. Ce sont les émissions qui font le plus d'écoute aujourd'hui. Sans vouloir les cautionner, refuser d'y participer finalement équivaut à s'écarter d'un public important. Est-ce bien nécessaire ? Qu'aurais-je à y gagner, dans la mesure où, en plus, personne ne saurait que j'aurai refusé d'y participer.

Frankelo : Pensez-vous qu'il est encore facile, dans le contexte musical actuel, de chanter comme vous le faites des chansons d'Amour (comme le faisait Michel Berger par exemple) ?

Alain_Chamfort : Il ne faut pas s'occuper du contexte. Les chansons d'amour ont quelque chose d'universel et d'intemporel.

yu : Il paraît que c'est Claude François qui a trouvé votre pseudonyme, "Chamfort". Pouvez-vous nous raconter dans quelles circonstances ?

Alain_Chamfort : Mon patronyme est Alain Le Govic. Claude François trouvait que ça sonnait trop breton et il a préféré un nom moins typé. Il s'est contenté d'ouvrir la partie "noms propres" du dictionnaire, et est tombé sur Chamfort, qu'il m'a proposé et que j'ai accepté.

rinou : Vous avez participé au spectacle des Francofolies "Comme ils l'imaginent" de Véronique Sanson et vous lui avez écrit L'homme de farandole sur son dernier album. Quand et comment avez-vous rencontré Véronique Sanson, la première fois ? Et comment est né L'homme de farandole ?

Alain_Chamfort : C'est Michel Colombier, arrangeur entre autres de Gainsbourg, qui a écrit un certain nombre de jingles publicitaires à la fin des années 1960, qui nous a réunis pour la première fois dans le cadre d'un enregistrement. Et depuis lors, j'entretiens des relations d'amitié constante avec Véronique. Elle m'a proposé de lui écrire une musique sur son dernier album. J'ai été flatté et heureux qu'elle accepte de l'enregistrer.

little309 : Avez-vous des pensées pour Daniel Balavoine à l'occasion de l'anniversaire de sa mort ?

Alain_Chamfort : Il est même question que j'aille chanter dans une émission qui lui est consacrée, le samedi 14 janvier, je crois.

chris : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre projet de réédition de vos anciens albums ? Y aura-t-il des bonus ? Aura-t-on droit à des inédits ou à des titres rares ?

Alain_Chamfort : La réédition de mes albums respectera le contenu des originaux. Par contre, en fin d'année, il sera question d'une intégrale dans laquelle je rassemblerai tout ce que j'ai enregistré depuis la période de mon premier groupe les "Mods" jusqu'aux versions live des concerts avec Steve Nieve et de ceux avec Bertrand Burgalat.

Fabrice : Avez-vous une idée de ce que sera votre prochain album et quand il paraîtra ? Sinon, pour 2006, quels sont vos projets ?

Alain_Chamfort : 2006 sera consacré à la réédition de mes albums, un passage à l'Olympia le 29 mars, une tournée dans les FNAC à partir du 20 janvier et l'écriture de mon futur album qui, lui, sortira en 2007.

Moderateur : C'est la fin du chat…

Alain_Chamfort : Puisqu'on est en début d'année, ça me donne l'occasion de vous présenter mes meilleurs vœux et de souhaiter que la musique vous berce tout au long de 2006.

- 5 janvier 2006
patoupat Le 13/08/2006 à 01:28
La version d'Alain CHAMFORT "Le temps qui court" a ete reprise par Alliage, Les enfoirés, etc.
saezette Le 23/08/2006 à 20:02
" Vous avez trois sortes d'amis : vos amis qui vous aiment, vos amis qui ne se soucient pas de vous, et vos amis qui vous haïssent. " (Chamfort)
brunoo Le 18/02/2007 à 16:42
Parmi les réeditions récentes des anciens albums d'Alain Chamfort , on peut noter celle de Rock'nRose , un petit bijou signé Gainsbourg pour les textes , et la superbe mélodie de "Lucette et Lucie" entre autres.
Lou71Lou Le 21/02/2007 à 20:18
L'intégrale est désormais disponible en 3 coffrets
Dépechez vous de vous procurer le volume 1 de 4 CD 55 titres dont les 3 premiers CD ne contiennent que des inédits en CD (periode 1966/1978) car ce coffret est déjà presque introuvable sur Paris.
Voici en photo le 1er volume :

Les 2 autres coffrets sont moins intéressants car ils ne contiennent que du déjà édité à mainte reprise en CD et il n'y a pas d'inédits.
misterpedro Le 04/03/2007 à 14:56
Précisons qu'en plus, le coffret de 4 cd intégrale vol.1 est vendu au prix d'un cd simple, donc ça serait malheureux de s'en priver.
Marc-Yves Le 25/06/2007 à 17:23
Chamfort, c'est mon voisin d'en face, l'élégance … Discret, pas star pour deux sous…
zorrozorro Le 12/09/2011 à 12:02
il s'appelle legovic ? ah oui d'accord !!!!!!!!
Chezod Le 01/12/2013 à 09:52
Et la superbe chanson "souris puisque c'est grave"
A faire figurer d'urgence dans la base SVP.

Trop génial Alain Lugovic
Chezod Le 09/01/2016 à 10:21
R.I.P André Courrège, grand couturier, évoqué dans la chanson "Rendez-vous au paradis", pas encore sur la base de B&M.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !