Fiche disque de ...



Bernard Sauvat - Mon copain l'Argentin (Osvaldo Piazza)

Voir du même artiste


Titre : Mon copain l'Argentin (Osvaldo Piazza)


Année : 1979


Auteurs compositeurs : Bernard Sauvat


Durée : 3 m 34 s


Label : Sonopresse


Référence : 2S 008- 16669


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

25 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

….
[Goooooooaaaaaaaaal Argentina]

Mon copain l'argentin
C'est un champion de France
Son jardin c'est l'hiver
Une pelouse blanche

Et dans les bois d'en face
Il voudrait bien mourir
Porté par la lumière
Avec sa boule blanche

Argentino, mi amigo Osvaldo

Mon copain l'argentin
N'est pas champion du monde
Il dit "c'est le destin
Et le vert me va bien"

Faut oublier demain
Ceux qui sifflent pour rien
Les étoiles perdues
Quand tu es suspendu

Argentino, mi amigo Osvaldo

Mon copain l'argentin
Un pas coûte pas cher
Quand on a de la race
On le veut cet espace

La foule peut crier
Le ballon dans les pieds
Il ira jusqu'au bout
S'il le faut à genoux

Argentino, mi amigo Osvaldo

Mon copain l'argentin
Ce soir a tout donné.
On est très fatigué
Quand on n'a pas gagné.

Il parle de la vie
Je joue de la guitare.
Il dit que c'est joli
Le son de son pays

Argentino, mi amigo Osvaldo

Mon copain l'argentin
Il aura mal aux jambes
Se sentira vieillir
Ça le fera sourire

Il rêve d'aujourd'hui
Ses filles sur ses genoux
Je sais qu'il partira
Sa terre n'est pas chez nous

Argentino, mi amigo Osvaldo

Alors toi l'argentin
J'voudrais pas que t'oublies
Au pays des pampas
T'étais champion de France

N'est pas taureau qui veut
Avec un cœur d'enfant
Et quand tu t'en iras
j'te donnerai ma chanson

Transcripteur : Jihaime
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

20 commentaires (dont 8 archivés)

morphee Le 26/10/2003 à 21:27
Pour les non-footeux : explications => La Coupe du monde a eu lieu en 1978 en Argentine, malgré le régime dictatorial des généraux Rafael Videla et Galtieri et la répression sanglante d'un certain général Bussi qui a entraîné des milliers de "disparus" parmi les "subversifs".
Quelques joueurs et des artistes ont fui ce régime, d'autres ont refusé de jouer en Argentine à cette époque, dont le libéro de l'AS Saint-Etienne dans les années 1970, Osvaldo Piazza, pour lequel le "professeur" Sauvat a écrit cette chanson.

Jihaime Le 30/10/2003 à 07:24
Je m'y colle pour cette chanson de ma jeunesse
(J'ai des gros doutes sur le dernier couplet, ce sera donc à affiner lors d'une prochaine écoute :o) )

[Commentaires d'un match de foot, si quelqu'un veut transcrire ce bout en espagnol …]
[Gooooooooooooooooaaaaaaaaal Argentina]
[merci pour les paroles]

cejemeva Le 25/11/2003 à 10:56
le bide pour défendre la démocratie!! c'est un concept puissant!

Ciaopeople Le 16/04/2004 à 20:42
Vive "But et Musique" !

Vizlampleur Le 29/08/2004 à 09:39
Petite correction à l'explication de Morphee : Piazza était stoppeur de l'AS St Etienne, et non libero (c'était Christian Lopez).

Angoulman Le 08/09/2004 à 22:15
C'est vrai que c'est vital comme différence

Sprotch Le 09/09/2004 à 05:30
C'est donc comme ça qu'ils ont gagné… En tout cas ils en parlent encore.

tharkun Le 22/10/2004 à 08:27
Ahhhh ! J'avais le même training "Le Coq Sportif" avec capuche, mais de couleur orange !!! Très seventies, je vous dis que ça !!!

Suzanne_A Le 21/02/2006 à 21:03
Même argentin, un footeux, ça reste d'abord et avant tout un gros con.

origan Le 22/08/2006 à 18:21
Attention aux généralisations: des gros cons, il y en a partout, même à Saint-Etienne
et surtout à Lyon. (Mais non je plaisante: je suis Stéphanois c'est pour ça).
Quant à la chanson je l'ai toujours trouvée très belle et nostalgique.

Dam-Dam Le 08/02/2009 à 22:58
Prestation télévisuelle : http://www.ina.fr/sport/football/video/I00014290/b…

ouiouipekpek59 Le 08/02/2011 à 23:01
Suzanne_A, les footeux d'avant la génération fric n'étaient pas "des gros cons" comme tu dis et surtout pas Osvaldo Piazza l'idole de ma jeunesse. Les Verts et lui m'ont vraiment fait rêver. Pour information il me semble que Piazza suite à ses perfs avec Sainté avait un temps été pressenti pour faire partie de l'équipe d'Argentine pour la coupe du monde 78 mais des problèmes récurrents au dos avaient coûté sa sélection au stoppeur stéphanois qui d'ailleurs allait quitter Saint Etienne un an plus tard. En tout cas bel hommage de Bernard Sauvat à Osvaldo Piazza. Je retrouve avec grand plaisir. Merci infiniment B&M

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !