Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Chantal Lauby - L'été indien (avec Vincent Malone)

Voir du même artiste


Titre : L'été indien (avec Vincent Malone)


Année : 2003


Auteurs compositeurs : Toto Cutugno - Pierre Delanoë - Claude Lemesle - Losito - Vito Pallavicini - Ward


Durée : 2 m 55 s


Label : Naïve


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

120 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Farrugia : Eteignez vos cigarettes, ça risque d'exploser
Chabat : Hervé Lavandier au piano, Vincent Malone à la trompette, Chantal à la voix, c'est parti
Farrugia : Et les mouettes !


Tu sais, je n'ai jamais été aussi heureux que ce matin-là
Nous marchions sur une plage un peu comme celle-ci
C'était l'automne, un automne où il faisait beau
Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique
Là-bas on l'appelle l'été indien
Mais c'était tout simplement le nôtre
Avec ta robe longue tu ressemblais
A une aquarelle de Marie-Laure Augry enceinte
Et je me souviens, je me souviens très bien
De ce que je t'ai dit ce matin-là
Il y a un an, y a un siècle, y a une éternité

On ira où tu voudras, quand tu voudras
Et on s'aimera encore, lorsque l'amour sera mort
Toute la vie sera pareille à ce matin
Aux couleurs de l'été indien

Aujourd'hui je suis très loin de ce matin d'automne
Mais c'est comme si j'y étais. Je pense à toi.
Où es-tu? Que fais-tu? Est-ce que j'existe encore pour toi?
Je regarde cette vague qui n'atteindra jamais la dune
Comme elle je me couche sur le sable
Et je me souviens, je me souviens des marées hautes
Du soleil et du bonheur qui passaient sur la mer
Il y a une éternité, un siècle, il y a un an

On ira où tu voudras, quand tu voudras
Et on s'aimera encore lorsque l'amour sera mort
Toute la vie sera pareille à ce matin
Aux couleurs de l'été indien
Indien, indien, indien, indien, indien, indien

Farrugia : Vincent Malone Chantal Lauby
Chabat : Oh lala !


Transcripteur : Eric1871
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

23 commentaires
vinylman Le 12/10/2003 à 23:18
Mon admiration n'a d'égal que le mutisme dans lequel me plonge ce morceau. C'est…..comment dire ? …..géant !! Oui, c'est ça: G E A N T !!
Curieuzeneuze Le 12/10/2003 à 23:20
ça n'a pas la spontanéité d'un vrai bide "pas fait exprès", mais ça reste drôle quand même… Toto Cutugno doit apprécier. ;o)
kerobero Le 13/10/2003 à 11:39
J'adore les mouettes… elles vont trés bien avec la trompette et l'interprétation superbe de Chantal !
zebuwin Le 13/10/2003 à 11:40
Son vrai nom, à Chantal, c'est Farinet?
patrick-duffy Le 13/10/2003 à 18:36
Quand je serai grand je me marierai avec Vincent Malone. Bon pis en demoiselle d'honneur y aura Chantal Lauby.
Dvorjack Le 14/10/2003 à 13:52
ca redonne un peu de peche a l'Eté Indien (et ca ne peux que finire dans mes favoris)
Grosbide Le 14/10/2003 à 20:36
Ahhh…….. Un tel fou rire, nondedleu ça fait du bien! Merci Bidému pour de tels moments! Et merci à Chantal.
La date indiquée est 2003. Ce disque se trouve-t-il dans le commerce?
eric1871 Le 14/10/2003 à 21:10
bah oui tu as la pochette de l'album là haut… (c'est un double) on l'a reçu en juillet nouzaut'
menez84 Le 16/10/2003 à 23:07
vu les rires et le fait que les nuls soient ensemble, cet enregistrement a ete fait en public. en 1992?
eric1871 Le 17/10/2003 à 16:07
d'après la pochette c'est en live à Europe 1 mais l'année n'y figure pas….
Tryph Le 19/10/2003 à 12:34
On s'est longtemps demandé quel mélange cela évoquait. En deux mots: Daphnièle, Prozac.
vinylman Le 26/10/2003 à 20:56
L'été indien vaut mieux que deux tu l'auras.
debbie Le 28/12/2003 à 17:38
j'adore les rires derrière (surtout celui de farrugia!!)
Professeur Dario Le 17/03/2004 à 13:55
l'année c'est 1994 (peut être début 1995), dans le "zouzouk", j'écoutais ça religieusement à l'époque…il y avait aussi le jeu sur "le Lapin de France" !
vvfd Le 18/06/2004 à 02:47
FABULEUX ! j'ai du mal a entendre tellement je rigole. Le texte etait pourtant pas fait pour au depart, preuve que Chantal a du talent. Et en plus c'est recent, donc on peut esperer en avoir d'autre. Continues Chantal, on t'aime.
MephistoCéleste Le 13/08/2004 à 02:49
Il n'y a pas à dire : Vincent Malone est un authentique génie musical !
Combien de siècles, encore, avant de reconnaître le talent éternel de ses analyses sémiologiques des grands classiques de la chanson française ?!
telekom Le 21/03/2005 à 19:53
je msuis en train de m´etouffer de rire moi aussi
missprairie Le 29/03/2005 à 19:06
le refrain m'a fait tomber de mon canapé! EXTRA!
Waldo Kitty Le 06/05/2005 à 11:04
Pour paraphraser Vinylman, cette chanson c'est le N E A N T. Oui, c'est le néant-romantisme absolu. Chantal Lauby, à l'apogée de son non-talent, possède ce sens inné du rythme que nous admirons et envions tous . Oui, elle a le rythme dans la peau, elle a le "tempeau" Chantal…
Rex Le 21/04/2006 à 00:55
Un petit air ressemblant à Bruno Carette, sur la pochette… Le plus mieux des Nuls.
DJDaubes Le 19/07/2012 à 06:11
Ca y est, tout m'apparaît de manière claire et fluide, désormais !
C'est ce jour là que la fille de Chantal (Jenifer Ayache / Superbus) a décidé de devenir chanteuse (?!), dans le but de laver l'honneur de la famille
jgiovan Le 06/05/2013 à 17:09
Ca envoie du lourd !
Fillmorejive Le 05/03/2015 à 19:45
Je trouve qu'elle a quelques petits accents à la Bardot là dessus.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !