Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Eagles - Hotel California (unplugged)

Voir du même artiste


Titre : Hotel California (unplugged)


Année : 1976


Auteurs compositeurs : Don Felder - Don Henley - Glenn Frey


Durée : 6 m 52 s


Label : Warner


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

On a dark desert highway, cool wind in my hair
Warm smell of colitas rising up through the air
Up ahead in the distance, I saw a shimmering light
My head grew heavy and my sight grew dim
I had to stop for the night

There she stood in the doorway; I heard the mission bell
And I was thinking to myself this could be heaven or this could be hell
Then she lit up a candle, and she showed me the way
There were voices down the corridor, I thought I heard them say

Welcome to the Hotel California
Such a lovely place, (such a lovely place) such a lovely face
Plenty of room at the Hotel California
Any time of year (any time of year) you can find it here

Her mind is Tiffany twisted, she got the Mercedes Bends
She got a lot of pretty, pretty boys that she calls friends
How they dance in the courtyard, sweet summer sweat
Some dance to remember, some dance to forget

So I called up the captain; please bring me my wine
He said : "We haven't had that spirit here since nineteen sixty-nine"
And still those voices are calling from far away
Wake you up in the middle of the night, just to hear them say

Welcome to the Hotel California
Such a lovely place, (such a lovely place) such a lovely face
They livin' it up at the Hotel California
What a nice surprise (what a nice surprise) bring your alibis

Mirrors on the ceiling, the pink champagne on ice
And she said we are all just prisoners here of our own device
And in the master's chambers, they gathered for the feast
They stab it with their steely knives but they just can't kill the beast

Last thing I remember I was running for the door
I had to find the passage back to the place I was before
Relax said the nightman We are programmed to receive
You can check out anytime you like but you can never leave
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

26 commentaires (dont 2 archivés)
meryem4 Le 03/05/2001 à 18:32
Un chef d'œuvre perdu parmi les bides… C'est beau quand même. C'est comme une oasis dans le désert …
kifran Le 03/05/2001 à 18:33
moi je préfere la version des gipsy kings qui est dans la BO de The Big Lebowski, beaucoup plus tripante …
YoDa Le 12/02/2002 à 12:24
La version française est faite par les israëliens en fait ;o) Shuky et Aviva - Hotel California
Decibelfm Le 28/07/2002 à 23:59
Pour les paroles, c'est Mercedes Benz (la marque de voiture), et pas Mercedes bends ( sinon ça voudrait dire "Mercedes qui se tord, qui se courbe").
Peut-être que ça fait plus bidesque…
Suzanne_A Le 19/09/2002 à 22:45
Possible qu'il y ait un mauvais calembour étant donné que "the bends" décrit les problèmes liés à la décompression rapide chez les plongeurs et il me semble que ça s'est aussi appliqué à l'époque à quelques effets de certaines cames, mais bon…
philmp3 Le 19/04/2003 à 01:45
Chanson en live acoustique tirée du dvd "hell freezes over" lors de leur come back en 1994.
jenorme Le 28/04/2003 à 14:21
L'Hotel California, c'était pas un haut lieu du satanisme dans ces années là ?
jenorme Le 28/04/2003 à 15:01
La parodie de Gomez et Dubois est excellente !!!

Hotel Commissariat
Moi j'aime cette maison,
Près de la mairie en pleine ville,
Parking plein, drapeau bleu blanc rouge qui scintille,
Cette batisse qui nous a vu grandir,
Ca représente notre passé,
Notre présent et peut-être ton avenir.

Le sens, le vaincu, l'alcool et la douille,
Les uniformes se bousculent, se frottent à la rouille,
C'est chez nous et quand on vous arrête, c'est chez vous,
Y a des jouets, des matraques,des botins et tout.

A l'accueil, y a toujours des collègues pour te sourire,
Et quand t'arrives en G.A.V., y a toujours des fous rires,
Et quand tu mens trop, y a toujours une main tendue
Pour t'aider à retrouver la mémoire que t'aurais perdue.

Je te regarde te plaindre, gémir à mourir,
Et moi derrière la vitrine, j'ai trop le sourire,
Des souvenirs, l'ambiance, la fraternité,
Tous soudés, tous bourrés!

Bienvenue à l'hôtel commissariat,
Y a toujours de la place,
( y a toujours d' la place!)
Y a toutes sortes de races,
A tous les collègues de l'hotel commissariat,
Y a toujours du strass,
( y a toujours du strass!)
Sur ta gueule des traces.

C'est animé, y a toujours du monde,
"Oh toi, comment elle va ta blonde?"
La bonne bleue qui fait sa première ronde,
Comment te dire, ces murs s'est ouais imprimés !
Rouge sang mais il y a autre chose,
Dans la salle de réunion, les pauses,
On y parle d'injustice de "vin calme" en mer tranquille, on cause,
Des fois sur "un tox" on joue aux fléchettes,
Entre deux interventions, y a toujours moyen de faire la fête.

Tu sais, il y a une vie dans chaque bureau, on s'épaule constamment,
Le soir on fait des parties de belotte et on prend des calmants,
Peu de place pour les rêves, beaucoup pour les beurs,
Et on fait la grêve pendant des heures,
Regarde c'est l'émotion qui parle mais ça, tu t'en balances,
Vas-y parle vite, et t'auras peut-être de la chance,
Ouais franchement, je te lâche ma carte postale,
(franchement!)
Sache que toi et moi , on est pas né sous la même étoile.
(la vie est belle!)

Bienvenue à l'hôtel commissariat,
Y a toujours de la place,
( y a toujours de la place!)
Y a toutes sortes de races,
A tous les collègues de l'hôtel commissariat,
Y a toujours du strass,
( y a toujours du strass!)
Sur ta gueule des traces.

Si tu veux voir la vraie vie
(la vraie vie!)
Au commissariat,
(she said)
N'hésite pas , fais le 18
( 17!)
Gomez ou Dubois,
(ouaah!)
Même s'il y a des subventions
(subventions! Lesquelles?)
Chaque jour on subit,
(tu sais)
Dis-toi que si demain on est plus là,
C'est la Colombie!!!

C'est toujours les mêmes plaintes
Les mêmes vieilles qui reviennent,
Ce téléphone qui sonne sans arrêt dans nos têtes,
Les jeunes qui nous insultent, personne ne nous respecte,
Le pire le rapport à écrire, à couvrir les collègues,
Les avocats qui se la pètent,
Les journalistes, les rappeurs, les familles qui rouspètent,
Heureusement après le terrain, y a la détente,
Un lieu de vie où on se soutient tous ensemble.

Bienvenue à l'hôtel commissariat,
Y a toujours de la place,
( y a toujours de la place!)
Y a toutes sortes de races,
A tous les collègues de l'hôtel commissariat,
Y a toujours du strass,
( y a toujours du strass!)
sur ta gueule des traces.

Bienvenue à l'hôtel commissariat,
Y a toujours de la place,
( y a toujours de la place!)
Y a toutes sortes de races,
A tous les collègues de l'hôtel commissariat,
Y a toujours du strass,
( y a toujours du strass!)
sur ta gueule des traces.
Lèz Le 26/08/2004 à 16:44
la pochette est sûrement celle de l'unplugged car la mienne est celle de l'album (le 45 Trs avait repris le même visuel)
bernardestardy Le 26/10/2004 à 14:21
c'est la pochette de la compile de 1987!
orleans45000 Le 28/10/2004 à 14:45
Saviez vous qu'un album des Eagles se place en tête des meilleures ventes d'album à l'échelle mondiale, juste devant "Thriller" de Michael Jackson !!
Puisque je vous dis que j'ai vérifié mes sources… même qu'en 28ème place , il y-a les Backstreet Boyz !!
Bon, maintenant, j'écoute leur unique "tube" que j'ai découvert sur un slow interminable… heureusement que la fille été bavarde :)
anterak127 Le 28/07/2005 à 14:41
"Hotel California", le top absolu, la chanson parfaite qui fait encore vibrer 30 ans après. Dommage que la pochette présentée ici ne soit pas l'originale…J'ai gardé le 33T, et j'ai aussi un double-live enregistré au Santa Monica Civic Auditorium de Los Angeles en 1980 : super !
Ce qui me fait rire, c'est tous les mecs qui continuent à chercher l'hôtel, en écumant systématiquement tous les motels californiens. Il y a même des sites consacrés à ça. Il y a quelques années, Don Henley avait du se fendre d'un fax expliquant que l'hôtel n'existe pas, que le visuel de la pochette avait été créé pour l'occasion. Quant à la photo intérieure de l'album, c'est un décor…Mais tout ça n'enlève rien à la magie de la chanson, heureusement. Vive les Eagles !
jihemji Le 10/11/2005 à 08:48
La pochette représentée est celle de la réédition de 89.Sur la pochette originale de 76,on voit le Beverly Hills Hotel surnommé "Pink Palace".C'est la Mecque des stars et starlettes d'Hollywood.
legnou Le 16/12/2005 à 09:26
juste pour info la chason hotel california ne fait pas référence au satanisme mais à la drogue
"steely knife" = les aiguilles
"we are all just prisoners here of our own device " = dépendance
"You can check out anytime you like but you can never leave" dependance encore etc..
Olive_80s Le 16/08/2006 à 21:39
Voici la pochette d'origine de l'album (33t !), bien plus chouette (le flou est aussi d'origine…)
Note pour DecibelFM : les paroles sont à l'intérieur de l'album et il est bien écrit "Mercedes bends".

flawlessbitch Le 05/10/2006 à 00:08
Pour Décibel, C'est effectivement "Mercedes bends"
Et en fait ça signifie: Elle a les courbes d'une Mercedes…
Comme nous dirions qu'elle est roulée comme une belle voiture,
Voire que c'est de la belle carrosserie…
Magnom Le 03/01/2007 à 15:07
certains disent qu'il s'agit d'une légende, d'autres pétendent qu'il existe réellemnent et que les Eagles y ont séjourné…
…alors pure légende ou réalité ?
Moi je connais la réponse, c'est Don Henley -himself- qui me l'a révélé en backstage du concert de Zurich le 31 mai 2006 lors de leur dernière tournée…
aileduvent Le 04/04/2008 à 10:02
En 1990, une pochette, hommage avoué. Le single "Lover café" d'Emile Wandelmer
aileduvent Le 04/04/2008 à 10:08
Et celle de l'album
101041 Le 07/01/2010 à 16:20
Jouissive version… sublime et moins agressive même que l'arrangement original sur album.
Du très bon.
Robin Fusée Le 07/01/2010 à 16:24
Hotel California, chanson mythique s'il en est une! Je me rappelle d'une émission à la radio de Radio Canada dans les années 80 (Sept heures bonhomme, si mes souvenirs sont bons) où l'animateur (Jean-François Doré) avait passé UNE HEURE à décrypter les différents messages de cette chanson, pratiquement phrase par phrase!

Par exemple Steely knives était également un clin d'œil à leur potes Donald fagen et Walter Becker de… Steely Dan!
angel78UN Le 04/12/2010 à 13:52
C'est pour moi la plus belle chanson de tous les temps ! surtout à l'acoustique ! J'ai trouvé la tablature d'hotel california ici! http://unplugged-guitar.fr/tablature-eagles/149-ta…
cherrysalsa Le 21/01/2016 à 01:26
Au sujet de "the Mercedes bends", j'y verrais bien, personnellement, en plus, un clin d'œil à Janis Joplin (Mercedes benz).
Trocol Harum Le 23/11/2016 à 04:48
La chanson "Hotel California" des Eagles a été adaptée en français sous le même intitulé par Shuky & Aviva. Ces deux chansons tout comme les reprises de Risky Vision, des Gipsy Kings (en espagnol) et de Vincent Malone figurent dans la base de B&M.
Une autre version française sous le titre "L'hôtel de Californie" a été chantée par The Cat Empire tandis qu'une parodie "Hôtel Commissariat" est interprétée par Gomez & Dubois. D'autres parodies ont été réalisées comme "Hotel can't afford ya", chantée par ApologetiX, comme "Oh come oh come Emmanuel" chantée par December People, comme "American wedding" par Frank Ocean ou "Hotel Honolulu" par Michaël Piranha.
D'autres versions en espagnol sont chantée par Los Lobos ou par Belle Perez.

Parmi les interprétations intéressantes notons celles de Don Henley, en solo, de Noblesse Oblige, de Bob Marley, du groupe finlandais des Leningrad Cowboys, de Sylvain Cossete, de Nancy Sinatra du Leo Giannetto's jazz Project (version jazz), de Our Last Night (version rock), de Vocal Sampling (a capella), de Rene & Angela, de Jorn, d'Ho'Aikane, de William Hung, de Majek Fashek, de Pat the Cat (with Rachel Moreau) ou de Yao Si Ting.
En roumain Vama Veche chante "Hotel Cismigiu", d'après le nom d'un grand hôtel de Bucarest. En polonais, le titre est interprété par Krzyszt Piasecki sous le titre "Autobiografia". En allemand, la chanson est interprétée par Jürgen Drews, tandis qu'en norvégien, c'est bien évidemment "Hotel Norge" qui est chanté par The Four Jets.
En finnois, devenue "Koivu ja tähti" la chanson est interprétée par Seppo Nähri tandis qu'en italien "Nell' hôtel California" est chantée par David Esposito. Une version en kabyle est chantée par Oulahlou.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !