Fiche disque de ...



Aphrodite's Child - Rain and tears

Voir du même artiste


Titre : Rain and tears


Année : 1968


Auteurs compositeurs : E. Papathanassiou - Boris Bergman


Durée : 3 m 12 s


Label : Mercury


Référence : 132 501 MCF



Présentation : Arrangements sur les motifs du Canon de Pachelbel

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

5 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Rain and tears,
Are the same
But in the sun
You've got to play the game

When you cry
In winter time
You can pretend
It's nothing but the rain

How many times
I've seen
Tears coming
From your blue eyes?
Rain and tears,
Are the same
But in the sun
You've got to play the game

(Interlude)

Give me an answer of love (O, Ooohhh)
I need an answer of love (O, Ooohhh)

Rain and tears
In the sun
But in your heart
You feel the rainbow waves

Rain and tears
Both I shun
For in my heart
There'll never be a sun

Rain and tears,
Are the same
But in the sun
You've got to play the game

Game…
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

9 commentaires (dont 1 archivé)

shuqi Le 14/05/2007 à 21:14

Ce morceau apparaît dans la bande originale de Three Times, de Hou Hsiao Hsien, avec Shu Qi et Chang Chen (2005). Il s'agit de la musique qui rythme la première partie, "le temps de l'amour", qui raconte la recherche amoureuse d'une jeune femme par un jeune homme faisant son service militaire, et qui pour cela parcourt Taiwan et ses salles de billard.

jihemji Le 15/05/2007 à 13:37

Le trio de musiciens grecs (Demis Roussos,Loukas Sideras,Vangelis Papathanassiou) connait déjà le succès en Grèce. Mais après le putsch des colonels fascistes, ils décident de se rendre en Grande-Bretagne pour enregistrer et tenter leur chance.
En mai 68, ils s'embarquent donc à Athènes dans un avion en direction de Londres.
Malheureusement, à l'escale de Paris, leur avion reste bloqué à cause de la grève.
De plus, n'ayant pas obtenu leur permis de travail en G-B, ils décident de rester dans la capitale française.
Leur maison de disques leur propose alors d'y enregistrer un slow inspiré de la mélodie du Canon de Pachelbel (compositeur allemand du XVIIe siècle).
Boris Bergman, jeune auteur débutant, est chargé d'en écrire les paroles en anglais.
Enfermé dans son bureau, il aperçoit à travers la fenêtre un cortège funéraire sortant de l'église voisine. Il pleut ( Rain ) et les gens sortent en pleurant ( Tears).
En une demi-heure, le texte est composé.
Ils enregistrent ce 1er SP "Rain and tears" sous le nom d'Aphrodite's Child.
Les usines de pressage de disques étant également en grève, l'équipe déniche dans une arrière-boutique de Saint-Ouen une ancienne machine de pressage qu'ils font redémarrer pour la circonstance.
Ce tube de l'été 68, sorti en juin (sous 2 pochettes différentes), devient un hit international et la meilleure vente de l'année en France. En G-B, le succès est plus faible.
Cette mélodie a été utilisée dans plusieurs films ou publicités et jouée en d'innombrables versions de musique classique ou moderne.
Elle a été interprétée par de très nombreux artistes:"Oh Lord, why Lord" par Pop Tops (68),"Lacrime e pioggia" par Dalida, "Pachelbel" par Roger Charles (74), "Tout s'en va déjà" par Alain Barrière (68),"Je me souviens" par Menelik(97),"Love is life" par Helmut Lotti (96), "See you when you get there" par Coolio(97) ou "Canon Rock" par Jerry C (2006).

Zzigoto Le 18/06/2007 à 20:54

Dalida l'a également interprétée en français sous le titre "Quelques larmes de pluie".
Je crois que le texte français est également signé Boris Bergman.

Lakis2 Le 06/08/2007 à 20:58

Dalida also made a cover of this song in italian, under the title 'Lacrime e pioggia'…

Petitcurieux Le 06/08/2007 à 21:01

Merci pour l'info, Zzigoto :) Je viens de vérifier sur un de mes 33 tours de Dalida et les paroles sont effectivement signées Boris Bergman.

Gozette et Gogo Le 08/09/2007 à 01:12

Boris Bergman encore ! Je ne savais pas du tout qu'il avait trempé là-dedans… Quel auteur fascinant !

ringparade Le 13/04/2010 à 21:13

Pourquoi mettre ce titre dans les seventies alors que c'est un standard des sixties ?

_Fonzie_ Le 30/08/2011 à 09:04

C'est moi, où la mélodie de l'intro ressemble à Lucie d'Obispo ?…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !