Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Abraham Garcia - Ho hisse

Voir du même artiste


Titre : Ho hisse


Année : 1978


Auteurs compositeurs : Abraham Garcia


Durée : 3 m 37 s


Label : Philips / Phonogram


Référence : 6172 148


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

21 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Ho hisse
Ho hisse
Ho hisse
Ho hisse


Paris, chienlit
Madrid, sans guide
Londres s'effondre

C'est partout la même chose,
C'est partout la même chose,
C'est partout la même chose,
C'est partout la même chose

{éclats de rires de plus en plus forts à chaque fois}

New-York (New-York), network
Pékin (Pékin), c'est plein
Moscou (Moscou), les fous

refrain

Ho hisse
Ho hisse


Beyrouth, déroute
Alger, bien fait
Prague, sans blague

refrain

Taipei (Taipei) se tait
Koweït (Koweït) nous guette
Riyad (Riyad) nous brade

refrain

Ho hisse
Ho hisse


Lisbonne, aphone
Berlin se plaint
Rome se paume

refrain

Tokyo (Tokyo) c'est trop
Le Caire (Le Caire) précaire
Dublin (Dublin), ça vient

refrain

[Final en éclats de rire]

Transcripteur : SLeK
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

16 commentaires (dont 2 archivés)
Decibelfm Le 30/10/2005 à 20:30
Avant que quelqu'un le demande, je précise que la face A Eloïsa n'a aucun rapport avec celle de Claude François (ou de Barry Ryan). Elle n'a d'ailleurs aucun intérêt, contrairement à la face B.
SLeK Le 31/10/2005 à 21:24
Un vrai discotour du monde des capitales ! [Merci pour les paroles]
mouke Le 31/10/2005 à 22:29
Ce morceau est extraordinaire. Les faces B recèlent toujours des merveilles. Qui aurait pensé à un tel morceau en voyant la pochette ?
kouaencor? Le 31/10/2005 à 22:31
Vous pensez qu'il voulait faire du Nino Ferrer ?
sacagroins Le 02/11/2005 à 13:03
Abraham Garcia et pourquoi pas Sergent Moïse? Ok je sors… :)
hre mgþýe Le 03/11/2005 à 23:35
il doit y avoir un sens profond à ce texte, mais je ne vois pas bien lequel…
duke hon Le 11/02/2006 à 17:41
Cela fait penser aussi à l'aventurier de Jacques Dutronc
Sheipah Le 11/02/2006 à 17:42
C'est vrai que le sens profond m'échappe également ! Mais quel magnifique tour du monde en une chanson !!!!
kalimoucho Le 15/03/2006 à 14:15
On n'épuise jamais toutes les interprétations possibles d'un poème. Toutes les interprétations sont donc a priori valables. Mais c'est aussi dans cette multiplicité de sens que se reconnaît la poésie vraie.
Si cela n'a aucun sens, nous sommes donc au niveau zéro de la poésie… qui touche au point ultime pour peu que l'on croit à la réunion des extrêmes.
matt tracker Le 03/09/2010 à 18:27
quelqu'un comprend pourquoi ce brave Abraham est mort de rire a chaque refrain. A moins qu'il ne pense au futur acquéreur de son disque…
le Ratou Le 12/05/2011 à 17:39
Le chanteur et les chœurs ont l'accent toulousain : quand on sait que Garcia est le nom de famille le plus courant en Haute-Garonne, on est pas étonné.
Gozette et Gogo Le 09/07/2012 à 15:43
Les paroles commençaient bien : Paris, chienlit (dix ans après Mai 68) et Madrid, sans guide (trois ans après le décès du Caudillo), les allusions politiques sont très claires. Alors je ne peux pas croire que le reste n'est pas lui aussi plein d'allusions. Il suffit de regarder ce qui s'est passé en 1978 pour voir que c'est bien le cas :

- Pékin, c'est plein, Taipei se tait : Raymond Barre en visite en Chine, Reconnaissance par les Etats-unis de la Chine Populaire, rupture des relations avec la Chine de Formose.

- Alger, bien fait : Décès de Houari Boumediene.

- Le Caire, précaire  : L'Egypte isolée parmi les états Arabes suite aux accords de Camp David.

-Lisbonne, aphone : Lisbonne sans voix après la démission du Premier Ministre Mario Soares.

Etc., etc. : ce texte injustement critiqué sera à coup sûr un document d'un grand intérêt pour les futurs historiens. En espérant qu'on ne m'objectera pas qu'il ne doit pas être trop difficile de prouver, en utilisant le même type d'argument, que Petit Papa Noël est un hymne à la gloire des rebelles Santosistes en Azerbaïdjan.

Comment, ça, les Santosistes c'est au Costa Verde, pas en Azerbaidjan ? Si je vous dis qu'il y a aussi eu des Santosistes en Azerbaïdjan ! D'ailleurs, il suffit d'écouter attentivement les paroles de Petit Papa Noël pour s'en convaincre.
cocobill Le 24/07/2014 à 14:59
Merci Gozette et Gogo, ces précisions s'imposent effectivement, chanson beaucoup moins bébête qu'il n'y parait.
Fauvelus Le 02/09/2015 à 18:32
Euh… je m'en voudrais d'être grossier, mais durant le [Final en éclats de rire], à partir de 3:04, on entend les chœurs scander "la merde !"
(des fois qu'on aurait pas compris ce qu'il entendait par "c'est toujours la même chose".)

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !