Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



François Patrice - Le contrat

Voir du même artiste


Titre : Le contrat


Année : 1973


Auteurs compositeurs : Ann Koppelman - Daniel Vangarde


Pochette : Jacques Bourboulon


Durée : 3 m 27 s


Label : Topkapi / Discodis


Référence : 115 001


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

34 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

À 10h25 il monta dans le train,
compartiment 14, place 21.
Il repéra les lieux comme c'était naturel,
calmement, sûr de lui, comme un professionnel.
Il ôta son chapeau, plia son pardessus
et sortit de sa poche L'étranger de Camus.
Il calcula le temps qu'il avait devant lui
pour remplir son contrat et fuma une Lucky.

À 10h40 un inconnu entra
compartiment 14 place 23.
Environ 50 ans, du type Europe Centrale,
les pommettes saillantes, les yeux comme du métal.
À la main il serrait une serviette en box noir
et dessous le bras gauche un quotidien du soir.
C'était bien son homme, il n'y avait aucun doute.
Dans deux heures ils seraient en gare de Knokke-le-Zoute.

À 10h50 quand le train s'ébranla,
Face à lui, l'inconnu dormait déjà.
Il se dit qu'en rentrant à 3h cette nuit
il prendrait un bain chaud et irait voir Christine.
Comme un chat il sortit en cherchant du regard.
Par chance il n'y avait personne dans le couloir.
Il lui restait encore 20 minutes à tuer,
il enfila ses gants et relut L'étranger.

À 11h35 il pensa au contrat
et retourna sur place face au 23.
Il abaissa le store, éteignit la lumière,
caressa sous sa veste la crosse du Luger.
À 11h50 d'une balle en plein cœur,
il tua l'inconnu qui glissa sans douleur.
Tout s'était déroulé comme il l'avait prévu,
c'était du beau travail, ni vu ni reconnu.

À minuit moins deux quand il quitta le train,
le visage impassible, chapeau à la main,
il songea au carnage qu'un jeune avait fait hier
et se dit aujourd'hui le métier se perd.
Aujourd'hui le métier se perd
Le métier se perd
Le métier se perd

Transcripteur : mouke
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

23 commentaires (dont 1 archivé)
catseye_fan Le 22/09/2004 à 23:07
Faire rimer « sans aucun doute » avec « Knokke-le-Zoute », fallait oser ; il l'a fait, on peut supposer que c'était son contrat perso dans ce bide par ailleurs oubliable.
marcopol Le 25/09/2004 à 14:29
Il avais dèja inventé le premier "rapt"(chanson parlée) avant les années 80 . merci d'avance de ne pas s'endormir en l'écoutant.
Myrdinn Le 30/09/2004 à 08:35
Je suis désolé de le requêter le matin, mais avec "Aller les verts" ca m'éclate complètement. Le pire c'est la phrase qui se répète à la fin. C'est vraiment terrible. Le métier se perd ! Ba vi ma bonne dame……
SLeK Le 30/09/2004 à 23:53
Terrible !!!
Une remarque sur les paroles : dans l'avant dernier couplet je pense que c'est " la crosse du Lüger" plutôt que "la crosse du Daguerre".
manimalobide Le 16/11/2004 à 17:25
sorry but…..dans le troisieme couplet …il dit:
A 10h50 quand le train s'ébranla,FACE A LUI,,,,l'inconnu dormait déjà.
puis dans l'avant dernier couplet c'est d'une balle en PLEIN cœur qu'il tua l'inconnu….et je suis d'acord avec Slek sur le Luger..voila..c'est tout..merci^-^
Bellybutton Le 13/12/2004 à 10:50
Extraordinaire ! La musique ! On dirait du Gainsbourg période "Melody Nelson" !
mouke Le 17/12/2004 à 11:43
Bon, passons aux choses sérieuses, c'est quoi la face B ?
Buckaroo Banzai Le 07/01/2005 à 13:48
Quel suspense! Il a donc de la famille dans la musique Horst Tappert ?
almelio Le 31/01/2005 à 16:36
On dirait la voix de Guy Gilbert, surnommé le "curé des loubards" !
Lucio Le 31/01/2005 à 16:36
C'est le prof de diction de Rony Emanuel.
"Dans deux heures… ils seraient en gare… de Knokke… le Zoute…"
Après je sais plus, je crois que j'ai piqué du nez.
mouke Le 30/03/2005 à 11:18
Il existe un Club François Patrice, créateur de l'excellente Nouba.
anterak127 Le 22/07/2005 à 08:56
Suuréaliste. De quoi susciter des vocations. Encore que se trouver obligé de monter à Knokke-le-Zoute pour un boulot pareil peut en…refroidir plus d'un. Mais bon. Notre auteur a de bien étranges fantasmes !!
Hobby Le 05/02/2007 à 00:41
On dirait un exercice pour apprendre le passé simple.
Soudain la nuit tombit.
Pitcairn Le 02/07/2007 à 23:14
Je suis content de savoir que "L'étranger" est de Camus (j'étais persuadé que c'était un polar de Proust). En tout cas il le relit en 20 minutes, chapeau (ça doit être une version Annabac).
EB-80'sfan Le 02/07/2007 à 23:21
C'est qui ce "20 minutes" qu'il doit encore tuer après ? Doit y'avoir un message "subliminable" là…
Gozette et Gogo Le 02/01/2008 à 23:37
Tout lui apparticus, à ce Patrice ?
I Will Le 13/06/2008 à 02:07
Une bonne chanson pour danser le slow, avec la fille de Tony Soprano.
Kyrax Le 05/04/2009 à 14:30
Je vais passer cette chanson le jour de mon mariage… au cas où on s'amuse "trop".
altamorbius Le 11/04/2009 à 02:30
A 11h35 il pensa au contrat et…bla…bla…bla… caressa sous sa veste la crosse du Luger / À 11h50 d'une balle en plein cœur,il tua l'inconnu…bla…bla…bla… Donc durant un quart d'heure il astique la crosse de son feu…Petit vicieux va !
efreet21 Le 01/01/2012 à 04:55
pourquoi chapeau a la main .?????il vient de tuer qqun ,le chapeau lui masque un peu le visage et ou est l'interet de prendre un chapeau dans sa main ? ….ok je sors
Fillmorejive Le 03/09/2013 à 12:09
"À minuit moins deux quand il quitta le train". Autant dire 11H58
Curieuzeneuze Le 25/08/2015 à 11:50
Bizarre, à 10h40 il dit qu'il reste deux heures pour atteindre Knokke-le-Zoute et il débarque à minuit moins deux. D'après l'horaire de trains actuel il n'y a qu'une seule ligne qui va vers Knokke c'est le train Genk-Bruxelles-Bruges-Knokke et il faut 2 heures pour faire Louvain-Knokke et un quart d'heure avant, le train part de Tirlemont. Le train s'arrête 1h18 plus tard à Aalter. Le tueur est donc monté dans le train à Tirlemont et sa victime à Louvain et le tueur est redescendu à Aalter, élémentaire mon cher Watson. Il n'y a plus de trains aussi tard désormais.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !