Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Lââm - Mon vieux

Voir du même artiste


Titre : Mon vieux


Année : 2003


Auteurs compositeurs : Michèle Senlis / Daniel Guichard - Jean Ferrat


Pochette : Bernard Benant


Durée : 3 m 30 s


Label : EMI / Heben Music


Référence : 72435807932



Présentation : Un cover extrait de son album live "Face à face" (chanson rajoutée en bonus version studio)

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

3 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Dans son vieux pardessus râpé
Il s'en allait l'hiver, l'été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux.

Y avait qu'un dimanche par semaine
Les autres jours, c'était la graine
Qu'il allait gagner comme on peut
Mon vieux.

L'été, on allait voir la mer
Tu vois c'était pas la misère
C'était pas non plus l'paradis
Hé oui tant pis.

Dans son vieux pardessus râpé
Il a pris pendant des années
L'même autobus de banlieue
Mon vieux.

L'soir en rentrant du boulot
Il s'asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux.

Les dimanches étaient monotones
On n'recevait jamais personne
Ça n'le rendait pas malheureux
Je crois, mon vieux.

Dans son vieux pardessus râpé
Les jours de paye quand il rentrait
On l'entendait gueuler un peu
Mon vieux.

Nous, on connaissait la chanson
Tout y passait, bourgeois, patrons,
La gauche, la droite, même le bon Dieu
Avec mon vieux.

Chez nous y avait pas la télé
C'est dehors que j'allais chercher
Pendant quelques heures l'évasion
Tu sais, c'est con!

Dire que j'ai passé des années
A côté de lui sans le regarder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux.

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout d'chemin
Ça l'aurait p't'-êt' rendu heureux
Mon vieux.

Mais quand on a juste quinze ans
On n'a pas le cœur assez grand
Pour y loger tout's ces chos's-là
Tu vois.

Maintenant qu'il est loin d'ici
En pensant à tout ça, j'me dis
"J'aim'rais bien qu'il soit près de moi"
Papa.

Transcripteur : Trocol Harum
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

4 commentaires
Lèz Le 22/10/2017 à 20:30
À l'accordéon: Sergio Tomassi
Trocol Harum Le 23/10/2017 à 02:36
La chanson "Mon vieux" a été écrite par Michelle Senlis, en hommage à son père, et la musique a été composée par Jean Ferrat. La première interprétation est celle de Jacques Boyer en 1962, suivie de celle Jean-Louis Stain l'année suivante.
Parmi les reprises, notons celle, avec des paroles modifiées, celle de Daniel Guichard, celle de Richard Anthony, celle d'Alice Dona, celle de Patrick Norman et d'autres par Natacha Ezdra, par les Prètres, par Hubert et Sonia, par Gianni Polizzi, par Jill Caplan et par Lââm.
En allemand, Stéphane & Didier ont chanté "Mein pa".
"Mon vieux", est aussi interprétée sous forme de parodie par Chanson Plus Bifluorée sous le titre "Mon pieu".


Trocol Harum Le 23/10/2017 à 03:47
Les paroles de la version originale, les changements apportés par Daniel Guichard avaient provoqué l'ire de Michelle Senlis laquelle tenait beaucoup à l'évocation de la profession de cheminot de son père.

Dans son vieux pardessus râpé
il s'en allait l'hiver, l'été
dans le petit matin frileux,
mon vieux.

Y'avait qu'un dimanche dans la semaine
Les autres jours, c'était la graine,
qu'il allait gagner comme on peut,
mon vieux.

Et quand on travaille aux Chemin d' Fer
On n' peut pas dire qu' c'est la misère
Mais c'est pas non plus l' paradis,
l' paradis.

Alors quand je reste dans mon pieu
A bien sentir passé la vie
C'est bien souvent que j'pense à lui
Mon vieux.

Dans son vieux pardessus râpé
Il a fait pendant des années
Le même chemin le même boulot
Mon vieux.

Car il était comme beaucoup d' gens
Pas très malheureux mais pourtant
il n'a jamais gagné l' gros lot,
mon vieux.

Et moi, j'étais comme tous les gosses
Je baillais devant les carrosses
Toutes les fois que j' pouvais m' payer
le ciné.

Mais après quand je rentrais chez nous
Ca m'semblait bien p'tit tout d'un coup
Et j'me disais que j'le quitterais
Et vite, le vieux.

Dire que j'aie passé des années
à côté d' lui sans l' regarder
Comme si on était différents
Nous deux.

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout de chemin
Ca m'aurait pas couté tellement
Mon vieux

Mais quand on a juste vingt ans
On a pas le cœur assez grand
Pour y loger toutes ces choses là
Et moi

Maintenant que j' ai un peu vieilli
En me rappelant tout ça je m' dis
Et bien, il était pas si mal que ça
Papa

Tiens, si seulement il pouvait être là
A côté de moi, bien, j'lui dirais
On va s'en j'ter un mon vieux
Allez viens
Trocol Harum Le 23/10/2017 à 03:48
Les paroles : [Merci]

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !