Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Les Charts - L'océan sans fond

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : L'océan sans fond


Année : 1989


Auteurs compositeurs : Philippe Gaillard / Charts


Pochette : Gordon Beare


Durée : 5 m 22 s


Label : Klaxon / Universal


Référence : 878 338-7


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

38 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Qu'elle soit de pierre ou de marbre
Un jour la façade se lézarde
On lit le temps qui a passé
On sent la vie qui a marqué
D'une empreinte indélébile
Cicatrice inutile
Mais qui mutile

Dans mon océan sans fond
Ivre de douceur
Mon cœur est calme
Je nage avec les poissons
Caressant mes joues comme des larmes


Que l'on soit nu devant sa glace
Ou bien caché derrière son masque
On peut se bercer d'illusions
On est tout seul de toute façon
Marqué de coups de canif
Gravé de coups de griffe
Mais toujours naïf

refrain

Qu'homme ou nature se déchaîne
Sur un roseau, sur un chêne
Qu'il meure au printemps à l'automne
C'est un arbre en moins
Dans la forêt des hommes…

refrain
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

21 commentaires (dont 1 archivé)
Philémon Le 20/01/2002 à 12:19
Pas mal… Mais je préfère la version studio un peu moins molle que cette version live. Je me souviens du clip qui était très beau.
hamsterjovial Le 16/06/2002 à 21:45
Sponsorisé par Knorr  !!!!!!
Helloween Le 09/08/2002 à 16:44
Quand on pense que Calogero s'est bien reconverti : il fait l'amour dans des ascenseurs maintenant :)
cibi Le 03/02/2003 à 17:57
On comprend pourquoi Obispo a produit Calimero - heu Calogero, par la suite…
benet Le 22/02/2003 à 16:01
Belles voix, beaux garçons et le clip était bien fait, pas sur qu'aujourd'hui çà marcherait aussi bien mais pour l'époque, c'était mimi tout plein.
unebonnebiere Le 09/09/2003 à 17:13
en plus c'est en live! quelle ambiance.
blablator75 Le 18/10/2003 à 10:15
une chanson sans fin!
chrisprof Le 02/05/2004 à 16:16
Ouais, c'est pas mal…Mais moi je prefére leur album "notre monde à nous" et surtout leur tube "Aime moi encore"… J'avais onze ans à l'époque mais je me souviens très très bien de ce groupe que je n'ai retrouvé que sur CD il y'a 4 ou 5 ans… Je suis un grand fan…c'est miévre à souhait!!
Rudolph Le 16/05/2004 à 17:55
l'os beant s'enfonce.
Edouard Do Brazil Le 06/09/2004 à 16:28
"je nage avec des poissons carressant mes joues comme des larmes" hahaha la rigolade, la poésie de collège, j'suis mord de rire.
Chubbydebu Le 16/09/2004 à 03:39
Seul ou avec son groupe.. Calo est toujours aussi lourd…
kulotkikoll Le 28/09/2004 à 11:34
Chubbydebu, mais non il est pas lourd, juste en appesanteur !!! pardon c'est trop facile
scorpius Le 29/11/2004 à 17:25
C'est beau moi j'aimerais bien le dansait en slow ! C'est beau et en plus j'aime le poisson (mais je ne sais pes nager -_-') a à la fin c'est pu trop slow… ^^
eolya Le 20/05/2005 à 12:17
Un très beau clip tourné par Gérard PULLICINO dans la mer. Vraiment très bien fait, et même si la version live est plus rythmée celle-ci est plutot bien.
Bourger Le 01/09/2005 à 14:17
moi je dis, vive calo, et vive les charts. j'ai découvert cette chanson y'a deux ans, et y'a pas à dire, j'adore !
barbecue Le 18/09/2005 à 13:09
Maintenant on sait ou Kyo s'est inspiré.
Tryph Le 01/02/2006 à 18:43
C'est tellement culcul que ça devrait s'intituler Le Séant Sans Fion.
Rex Le 29/06/2006 à 15:37
Les écoute pas, Calo ! C'est des méchants :D .. Bon, c'est vrai que la version album et plus pechue, mais ils font de tres bon lives !
pjtuloup Le 04/10/2008 à 08:47
C'est quand même extraordinairement soporifique…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !