Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Chansons d'internat - La petite Charlotte

Voir du même artiste


Titre : La petite Charlotte


Auteurs compositeurs : Traditionnel


Durée : 3 m 4 s


Label : Bristol


Référence : FS 169


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

14 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Dans son boudoir la petite Charlotte
Chaude du con faute d'avoir un vit
Se masturbait avec une carotte
Et jouissait sur le bord de son lit.

REFRAIN
Branle, branle, branle Charlotte
Branle, branle, ça fait du bien
Branle, branle, branle Charlotte
Branle, branle, jusqu'à demain.

Ah! disait-elle dans le siècle où nous sommes
Il faut savoir se passer des garçons,
Moi pour ma part je me fous bien des hommes
Avec ardeur je me branle le con.

REFRAIN

Alors sa main n'étant plus paresseuse
Allait venait comme un petit ressort
Et faisait jouir la petite farceuse
Aussi ce jeu lui plaisait-il bien fort.

REFRAIN

Mais ô malheur, ô fatale disgrâce
Dans son bonheur elle fit un brusque saut
Du contrecoup la carotte se casse
Et dans le con il en reste un morceau.

REFRAIN

Un chirurgien praticien fort habile
Fut appelé qui lui fit bien du mal
Mais par malheur la carotte
Indocile ne put sortir du conduit vaginal.

REFRAIN

Mesdemoiselles que le sort de Charlotte
Puisse longtemps vous servir de leçon
- Ah croyez moi laissez là la carotte
Ou prenez celle d'un beau et jeune garçon

REFRAIN

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

7 commentaires
Dam-Dam Le 20/05/2012 à 22:43
Les paroles de cette paillardise classique : [Merci !]
hre mgþýe Le 20/05/2012 à 22:51
    Les termes de « vit » et « con » ont totalement disparu du langage courant (enfin, pas le premier, mais il ne désigne plus la même chose), et on ne le croise plus que dans les chansons paillardes; du coup, je me demande s'il existe des chansons paillardes contemporaines, avec des mots qui ne font pas rougir que les arrière-grand-mères ? Cet art est-il définitivement mort, ou bien ce sont les artistes qui enregistrent ces chansons qui sont complètement à côté de la plaque ?
Gozette et Gogo Le 21/05/2012 à 11:19
Posté par hre mgþye :
avec des mots qui ne font pas rougir que les arrière-grand-mères
C'est justement, me semble-t-il, l'intérêt de ces mots anciens. La compréhension de ce vocabulaire de base est un grand moment dans l'éducation de tout(e) jeun(e) étudiant(e), et la chanson Comprend qui peut de Boby Lapointe perdrait tout son intérêt si les jeux de mots sur "vit" et autres "braquemart" y étaient remplacés par des jeux de mots sur "bite" et autres "pine", puisqu'on les identifierait immédiatement dès la première écoute.

Quant au fait que "con " ne signifie plus ce qu'il signifiait à l'origine, eh bien c'est l'occasion de rappeler d'où il vient.

Ceci dit, autant je vois l'intérêt de chanter ces chansons, autant je ne vois guère l'intérêt de les enregistrer.
Fauvelus Le 27/05/2012 à 21:39
[auteurs-compositeurs :] Traditionnel
[Références : ] Bristol FS 169
[Merci !]
hre mgþýe Le 28/05/2012 à 21:37
Posté par Gozette et Gogo :
C'est justement, me semble-t-il, l'intérêt de ces mots anciens. La compréhension de ce vocabulaire de base est un grand moment dans l'éducation de tout(e) jeun(e) étudiant(e)
    Je n'irais pas jusque là, mais à la réflexion, l'usage de ce vocabulaire désuet a son avantage : là où ça serait insoutenablement vulgaire, voir sordide si on employait les termes actuels, ça prend un côté littéraire, traditionnel. Mais je préfère pour ma part les chansons qui arrivent à faire comprendre des propos grivois en n'en employant pas le vocabulaire du tout.
hug Le 19/05/2013 à 19:01
Un rapport avec Henri Dès ? Pan pan pan qui est là ? C'est la petite Charlotte !
ced-piline Le 06/04/2018 à 11:31
ah ouais, ok, huuum, bon bah ça c'est fait

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !