Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Julien Clerc - Lili voulait aller danser

Voir du même artiste


Titre : Lili voulait aller danser


Année : 1982


Auteurs compositeurs : Luc Plamondon - Julien Clerc


Pochette : A. Leray


Durée : 3 m 57 s


Label : Virgin


Référence : 104729


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Quand Tony est entré dans le snack-bar
Il devait être au moins minuit moins l'quart
Lili la serveuse
Semblait très nerveuse
Un dernier client sucrait son café

À la télé y avait un match de boxe
Pendant qu'on entendait dans le juke box
Gronder le piano
De Fats Domino
De quoi vous mettr' des fourmis dans les pieds

Comme tous les soirs
Après l'snack bar

{Refrain:}
Lili voulait aller danser
Lili voulait aller danser
Lili voulait aller danser
Aller danser le rock'n roll
Lili voulait aller danser
Lili voulait aller danser
Lili voulait aller danser
Mais Tony trouvait ça moins drôle
Lui qui n'aimait pas du tout le rock'n roll

Il a dit : " Lili fais-moi un hot-dog "
Elle a fermé son numéro de Vogue
Elle a obéi
Et puis elle a dit :
" Sais-tu qu'j't'attends depuis plus d'une heure ? "
Dans son hot-dog il a mis du ketchup
Mais quand Lili eut refait son make-up
Elle a dit : " Salut
Tu n'me r'verras plus "
Il lui a mis son couteau sur le cur

Et puis il l'a
Prise dans ses bras

" Lili j'voudrais bien t'épouser
Si tu voulais ne plus jamais
Ne plus jamais aller danser
Aller danser le rock'n roll "

Elle n'a pas su se désister
Elle n'a pas su lui résister
Elle a dit oui sans hésiter
En pleurnichant sur son épaule

Car ell'l'aimait encor' plus que l'rock'n roll
Il lui a promis d'l'aimer tout' sa vie
D'ailleurs on peut lire encore aujourd'hui
Au-d'sus de leur lit :
" Tony loves Lili "
Dans un cur en bois gravé au couteau

Oh-oh
Oh-oh
Oh-oh

{Refrain}

[Merci à DJ Actarus]
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

4 commentaires (dont 2 archivés)
Un bison tout ras Le 06/01/2007 à 21:38
Une des chansons d'une période de Julien qu'Etienne Roda-Gil détestait. Elle est loin de mes préférées également, mais je suis content de retrouver la pochette dont je n'avais aucun souvenir. A quand dans la base quelques perles moins connues de ses débuts ?
hug Le 15/10/2010 à 11:56
Chanson extraite de l'album "Femmes, indiscrétion, blasphème" (Intitulé ainsi parce qu'il s'ouvre avec "Femmes, je vous aime" en première position de la Face A, ensuite "Au milieu", il y a sur la première plage de la face B " Indiscrétion" et se termine avec "Blasphème") album quelque peu décevant (un peu dans la continuité de "Quand je joue" paru en 80) mais qui marque un tournant dans la carrière de Julien Clerc.

Il passe de Pathé-Marconi / EMI, après une décennie 70 remplie de tubes, mais surtout d'énormes ventes d'albums et de ventes de 45 tours assez faibles, à la branche française du label américain Virgin, l'année où le groupe Téléphone et Renaud viennent eux aussi d'y signer un contrat.

Le premier extrait de l'album "Femmes, je vous aime" a été un succès, mais comme les précédents 45 tours, le single ne s'est vendu que moyennement.

Il a donc dû être plus logique que la maison de disques rock choisisse ce titre comme second extrait de l'album.
Et Julien Clerc a vécu ensuite une décennie 80 / 90 avec des 45 tours se vendant très bien et souvent classés en haut du Top 50. Pourtant, la veine des autres chansons de cet album "Femmes, Indiscrétions, Blasphème" est toujours aussi romantique que celles des chansons de ses albums précédents.

Quant à moi, j'aimais beaucoup cette chanson "Lili voulait aller danser" petit, mais aujourd'hui, je l'ai peut-être trop entendue et préfère nettement la face B qui représente mieux la production habituelle de Julien "Blasphème". C'est même une de ses meilleures à la fois dynamique et romantique.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !