Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Bobby Sherman - Easy come, easy go

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Easy come, easy go


Année : 1970


Auteurs compositeurs : Jack Keller - Diane Hilderbrand


Durée : 2 m 38 s


Label : Varèse / Sarabande


Référence : 302 066 132 2 (compilation CD)


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

I'm taking the shade out of the sun
Whatever made me think that I was number one
I oughta know easy come, easy go.

Sittin' it out, I'm spinnin' the dial
Thinkin' about the chump I've been, I have to smile
Didn't I know easy come, easy go.

She wasn't kind, I wasn't smart
I lost my mind and fell apart
I had to find myself in time ,
Now I can start all over again.

Just hangin' around takin' it slow
So happy I found I still can smile and dig the show
Lettin' me know, easy come, easy go.
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires (dont 1 archivé)
zazette Le 12/11/2010 à 04:16
Il me semble qu'il y avait une version française qui s'intitulait " Qu'il est bon de planer " dont l'interprète était féminine. Est-ce que je me trompe ?
Trocol Harum Le 19/01/2017 à 02:29
La première version d'"Easy come, easy go" est celle, en juin 1969, de Mama Cass Elliot (Ellen Naomi Cohen), chanteuse des Mamas and the Papas décédée en 1974 à Londres. L'année suivante, est parue la version de Bobby Sherman, celle de Jerry Vale, celle de Bobby martin, celle de Frank Ifield, celle des Freedom Singers, puis celle de Steve Lawrence (1972) et enfin celle de Tammy Wynette (1976).
En français la chanson a été adaptée par Séverine sous le titre "Qu'il est bon de flâner", dans la base B&M.

Ca va, ça vient, d'autres chansons ont porté le même titre "Easy come easy go" notamment une chantée par Michael Bacon qui sera adaptée par Claude François sous le titre "L'amour vient, l'amour va" et une autre qui sera interprétée par Elvis Presley pour la bande originale du film "Easy come, easy go". Une quatrième, très sympathique, sera chantée par Bill Anderson et reprise de façon tout aussi agréable en néerlandais par Gitte Haenning sous l'intitulé "Gi' mig sol". Une autre, la plus ancienne par l'âge car elle date de 1924, est celle de Bessie Smith, reprise en 2008 par Marianne Faithfull. En 1934, une autre chanson toujours du même nom avait été interprétée par Eddy Duchin & the De Marco Sisters, reprise ensuite par Anita O'Day puis par Greta Keller. Enfin, en 1979, une ultime chanson du même nom, sera chantée en anglais par le groupe polonais 2 plus 1 et reprise en allemand par Lena Valaitis sous le titre "Nimm es so wie es kommt".

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !