Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Stéphane Steeman - Les portes de l'université

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Les portes de l'université


Année : 1968


Auteurs compositeurs : R. Darbo - St. Steeman


Pochette : YTROSH


Durée : 2 m 34 s


Label : VOGUE


Référence : EPVB.007



Présentation : Ce titre a pour thème les évènements graves survenus lors de l'expulsion des étudiants francophones de l'université de Leuven.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

3 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Les portes de l'université
Voudraient bien se fermer
Sur plus de 13 000 étudiants
Qui ne causent pas encore le flamand

Bourgeois, fransquillons sont notre prénom
Buiten c'est notre nom
Certains veulent nous persuader
Que les Belges c'est déjà dépassé

Les portes de l'université
Pourraient bien se fermer
Parc'que certains fadaralistes
Veulent jouer aux p'tits nationalistes

C'est la pagaille c'est le déluge
Qui riment avec grabruges
Ca n'sert à rien Monseigneur Desmedt
En colère de s'payer notre tête

Les portes de l'université
Ne doivent pas se fermer
Sachez voir grand et voir très haut
Et prenez le maquis s'il le faut

Louvain c'est bien mais très abîmé
Leuven moins saccagé
Car le respect et la dignité
Se situent seulement d'un côté

Les portes de l'université
Deviennent celles d'un pays
Qui lui pourrait bien éclater
Car l'union fait la porte c'est écrit
Car l'union fait la porte c'est écrit.

Transcripteur : Gozette et Gogo
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

10 commentaires (dont 2 archivés)
Le Sapin Sobre Le 23/09/2007 à 20:30
Ce qui est notable, c'est que presque 40 ans plus tard, le thème "le belge est déjà dépassé" est toujours d'actualité.
isis_be Le 23/09/2007 à 23:08
Juste avant la mise à exécution du Walen Buiten, non? Les paroles dénoncent pas mal, en tous cas…
Gozette et Gogo Le 23/09/2007 à 23:48
Ca date en plein de l'époque du Walen Buiten, Isis [pour les non-belges : "Walen buiten" = "Wallons dehors" : l'université de Louvain était bilingue alors qu'elle se trouvait en territoire flamand, les flamands trouvèrent cela inacceptable et chassèrent les Wallons, lesquels créèrent une nouvelle université (et une ville nouvelle en prime) en Wallonie, Louvain-la-Neuve]. "Ca n'sert à rien Monseigneur Desmedt en colère" est une allusion à l'évêque de Bruges, qui s'était distingué dans cette affaire. La face A, "Môsieur Verbroken", est une fausse interview enregistrée en public devant les étudiants, l'interviewer étant Jacques Mercier, l'interviewé étant Stéphane Steeman imitant le député CVP Verroken, un des plus chauds partisans du "Walen Buiten", son nom étant modifié par jeu de mots ("verbroken" = "cassé"). Quant à "Wallonie Libre", c'est une imitation de discours de Charles de Gaulle (Wallons, Wallonnes, je vous ai compris ! Néérlandophons, nééerlandophones, ik zeg u "Vive la Wallonie libre !"). Ce disque avait eu un énorme succès à l'époque.
isis_be Le 24/09/2007 à 12:16
Bon, si on englobe les premières manifestations dans la crise du walen buiten, alors forcément, cette chanson est en plein dedans.

Ce que je voulais dire par là, c'est que ce titre a été sorti avant la mise à exécution du walen buiten, c'est à dire lorsque les francophones ont dû effectivement partir ce qui est devenu la KUL: Les paroles sont au conditionnel (elles voudraient, pourraient bien se fermer, elles ne doivent pas se fermer).

(Maintenant, si j'étais mauvaise langue, j'irais jusqu'à dire que certains s'y croient toujours, mais je parle sous le coup de la colère).

Décidément, la rhétorique du chantage au divorce a la vie dure, dans ce pays…
Gozette et Gogo Le 24/09/2007 à 14:47
Mais enfin, Isis, qu'est-ce que tu racontes ? Il ne s'agit pas des premières manifestations ! La crise de Louvain a bien eu lieu en 1967-1968. Et plus spécifiquement, le premier ministre V.D.B. dut démissionner le 8 février 1968 alors que le disque fut enregistré le 21 dito.
Alors oui, effectivement, la mise à exécution effective a eu lieu plus tard, parce qu'il a fallu le temps de construire le projet… Mais au moment de l'exécution, politiquement la crise était passée !

[maintenant, il faut reconnaître que si deux francophones commencent à se disputer sur ce thème, les flamands n'ont pas fini de rigoler… ]
Gozette et Gogo Le 27/09/2007 à 22:50
Bien sûr que c'est aussi une allusion aux portes du pénitencier…
vvfd Le 15/07/2008 à 00:19
C'est fou ce que 40 ans apres , ce texte a toujours un mauvais gout d'actualité ….
Gozette et Gogo Le 19/05/2014 à 01:32
Tiens, on me souffle dans l'oreillette que "Monsieur Verbroken", auquel je faisais référence il y a près de 7 ans, peut être écouté sur youtube un site de vidéogrammes bien connu, plus précisément ici. Mais je mets en garde mes amis français : si vous pensez comprendre la politique belge, c'est qu'on vous a mal expliqué.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !