Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Frank Alamo - À travers les carreaux

Voir du même artiste


Titre : À travers les carreaux


Année : 1967


Auteurs compositeurs : Mya Simille - G. Gouldman


Durée : 3 m 2 s


Label : Riviera


Référence : 231.254


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Je vois d'ici à travers les carreaux
Un petit bout de ciel qui ressemble à ses yeux
Je vois d'ici à travers les carreaux
Un rayon de soleil doré comme ses cheveux.

Toi qui as tout, le ciel et les ruisseaux
Le bruit des vagues et le chant des oiseaux
Toi qui a tout, pense un peu à l'ami
Qui n'a pour lui rien que quatre murs gris.

Je vois d'ici à travers les carreaux
Un petit bout de ciel
Rien qu'un morceau de ciel

Dans quelques mois, nous fêterons ensemble
La liberté que j'aurai retrouvée.
Crois-tu, dis-moi, qu'elle aura su m'attendre cette éternité?

Je sens d'ici lorsque tombe la pluie
L'odeur de terre mouillée, c'est celle du pays
Et quelquefois à travers les carreaux
J'entends un vieux berger jouer de son pipeau.
Toi qui as tout, les fleurs et la rosée
Le sable chaud, le goût de ses baisers
Toi qui a tout, pense un peu à l'ami
Qui n'a pour lui rien que quatre murs gris

Je vois d'ici à travers les carreaux
Un petit bout de ciel
Rien qu'un morceau de ciel

Dans quelques mois, nous fêterons ensemble
La liberté que j'aurai retrouvée
Et c'est bien long quand il s'agit d'attendre une éternité.

J'entends d'ici lorsque tombe la nuit
Les rires des enfants apportés par le vent.
Et très souvent pour tromper mon ennui
Je compte les étoiles qui brillent au firmament.
Toi qui as tout, l'amour et l'amitié
Qui a la chance d'avoir la liberté.
Toi qui as tout, pense un peu à l'ami
Qui n'a pour lui rien que quatre murs gris.

Je vois d'ici à travers les carreaux
Un petit bout de ciel
Rien qu'un morceau de ciel

Dans quelques mois, nous fêterons ensemble
La liberté que j'aurai retrouvée.
Dans quelques mois, nous fêterons ensemble
La liberté que j'aurai retrouvée.

Transcripteur : jihemji
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires (dont 1 archivé)
Petitcurieux Le 29/08/2007 à 22:00
Adaptation française de No milk today d'Herman's Hermits
Fabien667 Le 13/01/2009 à 02:32
Du Beaujolais
Du bon et du bien frais
Pour oublier la nuit
Où est partie Marie…
Trocol Harum Le 08/01/2010 à 08:19
Ah c'est certain Fabien667, la version des Garçons Bouchers, ça a une autre gueule ! Celle de Dick Rivers, "Lettre à Michele" n'est pas mal.
Fauvelus Le 18/09/2012 à 00:11
On pourrait parler d'une adaptation d'adaptation, puisque cette chanson n'est qu'une version un peu retouchée de l'adaptation chantée par Dick Rivers l'année précédente, "Lettre à Michèle".

Outre l'ajout d'un troisième couplet, les principales modifications consistent surtout dans le gommage des allusions à l'univers carcéral de la chanson de Rivers : "à travers mes barreaux" devient " à travers les carreaux" et le "prisonnier qui joue du pipeau" devient un simple berger.

On passe donc de la complainte d'un prisonnier à un la chanson d'homme dans un isolement non spécifié (service militaire, peut-être ?) : Frank Alamo avait-il des scrupules de se mettre dans la peau d'un taulard ?
Trocol Harum Le 15/11/2013 à 08:21
"No milk today" des Herman's Hermits a été adapté en français par Les Diamants, en 1966, sous le titre "No milk today (non pas ce soir)", mais avec des paroles en français (les mêmes que pour Elsa Martinelli), par Dick Rivers, en 1966, sous le titre "Lettre à Michele", par Frank Alamo, en 1967, sous le titre "A travers les carreaux", par Elsa Martinelli, sous le titre "Non pas ce soir", par Yves Wiczorek, en 1980, sous le titre "Faut pas s'facher", par Les Garçons Bouchers, en 1989, sous le titre "Du beaujolais (Pour oublier la nuit où est partie Marie…)", par Henri Dès, en 2005, sous le titre "Oh, oui je sais".
En italien la chanson "Latte per me" est chantée par I Monelli (1967)
La version serbe "Данас Нема Млека (Danas nema mleka)" est chantée par Riblja Corba (2004). Arto Soavalta chante en finnois "Ei maitoa tänään" tandis que le groupe Los Cuernos chantait, en espagnol, "Todo Cambio". En tchèque, Frantisek Ringo Cech puis Josef Melen ont chanté "Né petku né".
"No milk today" apparait aussi dans la chanson de Laurent Voulzy "Rockollection 0008".
La chanson a notamment été reprises en anglais par Graham Gouldman (1968), par Brodene Olsen, par Joshua James and the Forest Rangers (2010) ou Vassilikos (2011).
Parmi les reprises les plus originales notons celle du groupe The Stool Pigeons sous le titre "No milk today, tomorrow or ever" (Album Rule, Hermania ! de 1996), à la limite du supportable surtout les douze premières minutes, et celle des Royal Gigolos (2004).

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !