Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Ricet Barrier - À l'américaine

Voir du même artiste


Titre : À l'américaine


Année : 1980


Auteurs compositeurs : Ricet Barrier - Bernard Lelou


Durée : 2 m 53 s


Label : Cat Music


Référence : CAT 8004


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

12 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Mon 'ieux, j'ai vu un film américain
En amour, y passent pas par quat' chemins
C'est fini les yeux doux, les belles manières
Faut p'us perd' son temps en préliminaires

À l'américaine !
Hééhh, ma cousine !
Viens que j't'embrasse partout partout
Hééhh, ma cousine !
Viens que j't'embrasse sur les quat' joues

Dans l'film, on voyait le "Marlont Brandeau"
Vingt 'ieux, y va ben p'us vite que l'taureau
En cinq minutes, y s'attaque une minette
Tac tac, et y rallume sa cigarette

On gagn' du temps, pas d'chichi, pas d'blabla
Tout' façon, au bout, y a l'même résultat
Ouuéé ! Faut êt' moderne, c'est fini les grands mots
Maint'nant, on tourne p'us autour du pot

À l'américaine !
Hééhh, ma cousine !
Viens que j't'embrasse partout partout
Hééhh, ma cousine !
Viens que j't'embrasse sur les quat' joues

Faut voir certaines chansons américaines
Y a des pornographies quasi obscènes
C'est l'institututeur qui me l'a dit
Y cause anglais, c'est un fan des… des "Bi Gis"

Mon 'ieux, j'veux pas passer pour un benêt
Faut êt' dans l'coup, on n'arrêt' pas l'progrès
Wééhh ! J'vas aller m'déclarer à la Cécile
En procédant par allusions subtiles

À l'américaine !
Hééhh, ma cousine !
Viens que j't'embrasse partout partout
Hééhh, ma cousine !
Viens que j't'embrasse sur les quat' joues

J'ai voulu l'entraîner derrièr' la meule
Pan, elle m'a foutu sa main sur la gueule
Et en m'refilant un coup d'karaté
Elle m'a dit qu'elle, elle était libérée

Quand j'y ai dit qu'c'est les ricains que j'copiais
Elle m'a dit : "Moi, j'copie les japonais"
Yééhh ! Quand tu voudras me faire du rentr'-dedans
Mon gars, faudra quand mêm' y mettr' du sentiment

À la Béchamel !
Hééhh, mon cousin !
Oublie pas qu'ici, c'est la France
Hééhh, mon cousin !
De l'audace, mais dans la prudence
Hééhh…

Transcripteur : Pagerolau
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires (dont 2 archivés)
Pagerolau Le 12/06/2007 à 17:20
Vingt 'ieux, j'a ben fini de r'copier les paroles…que v'la : [Merci !]
grandpa Le 13/06/2007 à 21:26
Connaissez-vous 'Les spermatozoides' du même Ricet Barrier ? C'est du nanan.

En attendant 'à l'américaine' dans le genre rock d' cheu nous ça dégage ben les oreilles ben autant qu'du Jauny Hallyday Cré vin' ieu.
Laika_59 Le 13/04/2008 à 11:03
je pensais que c'était Les Charlots tout au début, mais en écoutant la chanson, en fait… C'est extrêmement vulgaire lol, rien à voir avec les Charlots qui sont beaucoup plus fins
Gigithegigiiiiiii Le 01/07/2008 à 17:40
Tous les Ricet Barrier sont du nanan. Des son 1er disque en 1957, il a su n'ecrire avec Bernard Lelou, que des chefs d'œuvre

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !