Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...

King Crimson - Epitaph

Voir du même artiste


Titre : Epitaph


Année : 1970


Auteurs compositeurs : Robert Fripp, Michael Giles, Greg Lake , Ian McDonald , Peter Sinfield


Pochette : Barry Godber


Durée : 8 m 43 s


Label : Philips


Référence : 6343 002



Présentation : Long morceau issu du premier opus du groupe "In The Court Of The Crimson King". Les références sont celles du L.P pressage français car ce titre n'est pas sorti en single même si on le retrouve sur plusieurs compilations notamment "A Young Person's Guide to King Crimson" sortie en 1976.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

The wall on which the prophets wrote
Is cracking at the seams.
Upon the instruments of death
The sunlight brightly gleams.
When every man is torn apart
With nightmares and with dreams,
Will no one lay the laurel wreath
When silence drowns the screams.

Confusion will be my epitaph.
As I crawl a cracked and broken path
If we make it we can all sit back and laugh.
But I fear tomorrow I'll be crying,
Yes I fear tomorrow I'll be crying.
Yes I fear tomorrow I'll be crying

Between the iron gates of fate
The seeds of time were sown
And watered by the deeds of those
Who know and who are known.
Knowledge is a deadly friend
If no one sets the rules.
The fate of all mankind I see
Is in the hands of fools.

The wall on which the prophets wrote
Is cracking at the seams.
Upon the instruments of death
The sunlight brightly gleams.
When every man is torn apart
With nightmares and with dreams,
Will no one lay the laurel wreath
When silence drowns the screams.

Confusion will be my epitaph.
As I crawl a cracked and broken path
If we make it we can all sit back and laugh.
But I fear tomorrow I'll be crying,
Yes I fear tomorrow I'll be crying.
Yes I fear tomorrow I'll be crying
Crying..
Crying…
Yes I fear tomorrow I'll be crying
Yes I fear tomorrow I'll be crying
Yes I fear tomorrow I'll be crying
Crying…

Transcripteur : scaracrabe
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
Flaming Youth Le 22/10/2016 à 18:56
Excellente entrée.

Par contre, l'année n'est pas bonne: c'est 1969, pas 1970. Et "Epitaph" a - semble-t-il, c'est ce que j'ai vu sur le wiki Elephant Talk - été sortie en single en 1976, vraisemblablement pour promouvoir la compil A young Person's Guide to King Crimson.

[ Oui, je sais mais, comme écrit dans la présentation, j'ai pris les références du LP pressage français, ce qui peut faciliter la recherche pour les collectionneurs. La date de pressage et la date de création sont souvent différentes… (scara)]

Il existe aussi une collection d'enregistrements live du groupe sous le nom Epitaph. Au départ un coffret 4 CD, il semble que ce soit désormais deux doubles albums séparés (comme pour The great Deceiver qui couvre quant à lui la période 1973/1974).
Trocol Harum Le 03/01/2018 à 09:17
La version française de la chanson "Epitaph" de King Crimson, a été chantée par René Joly sous l'intitulé "Les cendres des dix commandement" alors qu'en finnois, "Tuulet kirkuu hautoihin" a été interprétée par Hector (Heikki Veikko Harma).

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !