Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Brassen's not dead - Corne d'auroch

Voir du même artiste


Titre : Corne d'auroch


Année : 2011


Auteurs compositeurs : Georges Brassens


Durée : 2 m 55 s


Label : Not Dead Production


Référence : 003


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

3 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Il avait nom Corne d'Aurochs, ô gué, ô gué
Tout le monde peut pas s'appeler Durand, ô gué, ô gué
Il avait nom Corne d'Aurochs, ô gué, ô gué
Tout le monde ne peut pas s'appeler Durand, ô gué, ô gué

En le regardant avec un œil de poète,
On aurait pu croire à son frontal de prophète
Qu'il avait les grandes eaux de Versailles dans la tête,
Corne d'Aurochs !

Mais que le bon Dieu lui pardonne, ô gué, ô gué
C'étaient celles du robinet, ô gué, ô gué
Que le bon dieu lui pardonne, ô gué, ô gué
C'étaient celles du robinet, ô gué, ô gué

On aurait pu croire, en l'voyant penché sur l'onde,
Qu'il se plongeait dans des méditations profondes
Sur l'aspect fugitif des choses de ce monde
Corne d'Aurochs.

C'était hélas pour s'assurer, ô gué, ô gué
Qu'le vent n'l'avait pas décoiffé, ô gué, ô gué
C'était hélas pour s'assurer, ô gué, ô gué
Qu'le vent n'l'avait pas décoiffé, ô gué, ô gué

Il proclamait à son de trompe à tous les carrefours :
« Il n'y a que les imbéciles qui sachent bien faire l'amour
La virtuosité c'est une affaire de balourds ! »,
Corne d'Aurochs !

Il potassait à la chandelle, ô gué, ô gué
Des traités de maintien sexuel, ô gué, ô gué
Et sur les femmes nues des musées, ô gué, ô gué
Faisait le brouillon de ses baisers, ô gué, ô gué

Et bientôt petit à petit, ô gué, ô gué
On a tout su, tout su de lui, ô gué, ô gué
Et bientôt Petit à petit, ô gué, ô gué
On a tout su, tout su de lui, ô gué, ô gué

On a su qu'il était enfant de la Patrie,
Qu'il était incapable de risquer sa vie
Pour cueillir un myosotis à une fille,
Corne d'Aurochs !

Qu'il avait un petit cousin, ô gué, ô gué
Haut placé chez les argousins, ô gué, ô gué
Et que les jours de pénurie, ô gué, ô gué
Il prenait ses repas chez lui, ô gué, ô gué

C'est même en revenant de chez cet antipathique
Qu'il tomba victime d'une indigestion critique
Et refusa le secours de la thérapeutique,
Corne d'Aurochs !

Parce que c'était à un Allemand, ô gué, ô gué
Qu'on devait le médicament, ô gué, ô gué
Parce que c'était à un Allemand, ô gué, ô gué
Qu'on devait le médicament, ô gué, ô gué

Il rendit comme il put son âme machinale
Et sa vie n'ayant pas été originale,
L'État lui fit des funérailles nationales,
Corne d'Aurochs !

Alors sa veuve en gémissant, ô gué, ô gué
Coucha avec son remplaçant, ô gué, ô gué
Alors sa veuve en gémissant, ô gué, ô gué
Coucha avec son remplaçant, ô gué, ô gué

Ô gué, ô gué
Ô gué, ô gué
Ô gué, ô gué
Ô gué, ô gué

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Dam-Dam Le 24/10/2021 à 21:48
Les paroles : [Merci !]

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !