Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Francky Vincent - Quand j'étais petit

Voir du même artiste


Titre : Quand j'étais petit


Année : 1991


Auteurs compositeurs : Daniel Forestal - Francky Vincent


Pochette : Alain Amelson (photo) - Olivier Marot & Francky Vincent (conception)


Durée : 3 m 54 s


Label : Debs Music - HDebs Productions


Référence : F 103.2 BB50


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

(Encore une cochonne)

« Quand il était petit, il bégayait, il bégayait
En plus, sa langue fourchait, sa langue fourchait, sa langue fourchait
Les mots s'entrechoquant choquaient les gens choqués »
Quand je prononçais les quais, les gens autour de moi restaient pantois
« Et pourtant il mettait beaucoup de bonne volonté
Afin que les gens ne puissent pas le ridiculiser
Un rien évidemment dès lors pouvait l'agacer-cer »
J'étais très chatouilleux du côté de ma sensibilité

Pour dire à ma p'tite sœur de faire son devoir de calcul
Alors je lui disais : fais-moi voir l'envers de ton cul
Pou dire que j'ai vu un local au balcon décoré
Je disais que j'ai vu, décalé, un monde dans un bocal
OK, OK, OK
Tout seul, fier comme un roc, j'ai rencontré Dieu là-haut
J'ai crié : Quel malheur, elle a un couteau autour du con
Est-ce qu'il reste du café pour faire passer mes maux de tête
Et que ma tante s'est faite sauter sur un fer à repasser
OK, OK, OK

J'ai fait le coup du bout de tissu sur mes manches
J'essaie de faire un coussin tous les dimanches
Et ma mère m'engueulait en priant de m'excuser
Je ne faisais que m'exécuter, le cul serré
OK, OK, OK
Très souvent je vois rouge car je n'aime pas les cornichons
J'ai dit à la fille de tonton Germinal : tu chies comme un cochon
Faut-il dire à une fille avec elle je veux coucher
Je faisais une gaffe en lui disant de se faire déboucher
OK, OK, OK

C'est pas évident
Dur-dur

Faut-il dire qui a bu le verre de coca qui était là
Je disais qu'une cote à côté je prenais une nacrée
écoutez, je voulais jouer aux quilles dans l'allée
Le triomphant ne jouait pas dans mon beau petit cucul collé
OK, OK, OK
Très souvent j'avais une calotte dans une botte
J'ai prié tout fort pour ne pas galoper dans les cocottes
Tout ça, ma mère m'a frappé sur mon kiki, mon coccyx
Et c'est depuis ce jour que mon coccyx est cassé
OK, OK, OK

« Quand il était petit, il bégayait, il bégayait
En plus, sa langue fourchait, sa langue fourchait, sa langue fourchait
Les mots s'entrechoquant choquaient les gens choqués »
Quand je prononçais les quais, les gens autour de moi restaient pantois
« Et pourtant il mettait beaucoup de bonne volonté
Afin que les gens ne puissent pas le ridiculiser
Un rien évidemment dès lors pouvait l'agacer-cer »
J'étais très chatouilleux du côté de ma sensibilité

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
hre mgþýe Le 18/11/2012 à 21:51
    Un gentil papa qui pose sur un jouet à côté de ses enfants sur son fauteuil de bureau, devant une Nissan Prairie, véhicule familial s'il en est, je suppose que ce monsieur est spécialisé dans les chansons pour enfant…
Dam-Dam Le 07/04/2013 à 21:45
Les paroles malgré l'accent antillais à couper au coupe-coupe : (Mewci !)

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !