Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  [Reportée en 2021] Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Elton John

NomDwight
PrénomReginald Kenneth
NationalitéBritannique
Date de naissance25/03/1947
Liens
Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
par années de sortie | par ordre alphabétique
Hors classement Vignette de Elton John - Your song 1970 Your song
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Crocodile rock 1972 Crocodile rock
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Rocket Man (I think it's going to be a long, long time) 1972 Rocket Man (I think it's going to be a long, long time)
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Saturday Night's Alright for Fighting 1973 Saturday Night's Alright for Fighting
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Step into Christmas 1973 Step into Christmas
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Pinball Wizard 1975 Pinball Wizard
Hors classement Vignette de Elton John - Sorry seems to be the hardest word 1976 Sorry seems to be the hardest word
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John et France Gall - Les aveux 1980 Les aveux
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John et France Gall - Donner pour donner 1980 Donner pour donner
Dans la programmation générale Vignette de Elton John - J'veux de la tendresse 1981 J'veux de la tendresse
Hors classement Vignette de Elton John - Blue Eyes 1982 Blue Eyes
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - I'm still standing 1983 I'm still standing
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Nikita 1985 Nikita
Dans les programmes spéciaux Vignette de Elton John - Healing hands 1989 Healing hands
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Elton John

6 commentaires
LE CAM Le 15/04/2003 à 11:30
que dire sur elton ? A part qu'il a toujours eu de belles lunettes!
mounabell Le 19/05/2003 à 10:39
et des chapeaux tarte
a Bercy en 86 il était coiffé d'1 tour Eiffel et est apparu en Donald cocaïné
skylark Le 19/06/2003 à 17:41
Ce morceau, j'ai adoré. J'ai adoré entendre son histoire (quand Elton himself a appelé l'auteur français pour lui demander la permission de reprendre son morceau, et que celui-ci croyait à une blague). J'ai adoré entendre Elton prononcer toute ces paroles en français. Adoré le texte, simple, simplissime même, mais beau. Adoré qu'un artiste de sa trempe chante quelque chose qui l'avait fait craqué, quand on sait ce qu'il a fait, son talent, son œuvre; pas besoin de ça Elton, dans l'absolu : mais il l'a fait. Je trouve ça beau quand un artiste se fait plaisir, au-delà de toute considération commerciale, quand il est grand, et qu'il peut se le permettre : c'est TELLEMENT RARE. CA FAIT DU BIEN. Merci Mr Elton John.
ced-piline Le 22/06/2018 à 21:30
un jour faudra ajouter Candle in the wind
cherrysalsa Le 14/12/2019 à 23:18
Je rajouterais que le biopic fantasmé qu'il lui a été dédié en cette année 2019, "Rocket man' est juste formidable, avec l'acteur Taron Edgerton éblouissant dans l'incarnation du chanteur chapolunettovore.
morphee Le 28/01/2020 à 17:30
A l'instar de "Bohemian Rhapsody", je n'ai pas été spécialement emballé par "Rocketman", si ce n'est que par la "performance" de l'acteur principal qui interprète à merveilles l'Elton John des années 1970… Le reste est un gloubi-boulga d'anecdotes avec des anachronismes, des partis-pris du réalisateur et un fil directeur qui se consomme jusqu'à révéler son principal défaut: un scénario vide. Déjà l'idée du biopic sur un chanteur encore actif me laissait perplexe, mais la morale finale du film est particulièrement maladroite avec un message très ambigu: "Elton John fête cette année ses quarante ans de sobriété"… or, ça fait justement 40 ans qu'il nous pond des disques sans saveur, avec la même formule "ballade-guimauve", alternant musique de marriage-musique pour enterrement, très loin de son époque créative et excellente, justement évoquée dans Rocketman où (au moins) les 5 meilleurs albums de sa discographie sont concentrés en quelques années: Tumbleweed Connection (1971), Madman Across the Water (1971), Honky Château (1972), le double Goodbye Yellow Brick Road (1973), et Captain Fantastic and the Brown Dirt Cowboy (1975). Ces disques, non seulement contiennent la plupart de ses meilleurs morceaux, mais aussi des perles méconnues du grand public. L'intérêt suscité par le film m'a poussé à les réécouter. C'est sûrement sa plus grande réussite.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !