Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Jane Birkin et Serge Gainsbourg

Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
par années de sortie | par ordre alphabétique
Dans les programmes spéciaux Vignette de Jane Birkin et Serge Gainsbourg - La chanson de slogan 1969 La chanson de slogan
Dans la programmation générale Vignette de Jane Birkin et Serge Gainsbourg - Pour un homme 1972 Pour un homme
Dans les programmes spéciaux Vignette de Jane Birkin et Serge Gainsbourg - Raccrochez c'est une horreur 1976 Raccrochez c'est une horreur
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Jane Birkin et Serge Gainsbourg

2 commentaires
Chezod Le 27/09/2009 à 21:34
Il faut nous mettre Jane Birkin et Mickey 3D :
"Je m'appelle Jane et je t'emmerde !
Toi tu ne t'appelle pas Tarzan !
Tu t'appelle Mickey ! Je t'emmerde !
Tu dois me confondre avec Minnie !"
hug Le 17/02/2012 à 00:47
Jane Birkin est née le 14 décembre 1946 à Londres. Son père est commandant dans la Royal Navy et sa mère Judy Campbell -Birkin est actrice. Jane a un frère réalisateur Andrew. Elle commence sa carrière comme actrice en Angleterre avec les films "The knack and how to get it", puis "Blow up" qui la fait connaître. En 67, mariée avec le compositeur John Barry, elle a de lui une première fille Kate. En 68, elle est choisie par le réalisateur Pierre Grimblat pour interpréter le rôle d'Evelyne dans son film "Slogan", en remplacement de Marisa Berenson. A Paris, lors du tournage de ce film, elle rencontre Serge Gainsbourg. Leur rencontre ne se passe pas très bien. Mais très vite, le couple devient une réalité. Ils se marient. Jane enregistre en duo avec lui "69 année érotique" puis "Je t'aime…moi non plus", tube international qui choque dans beaucoup de pays. Ensuite, elle enregistre son premier album en duo avec Serge Gainsbourg. Elle chante ensuite plusieurs duos avec Serge Gainsbourg "La décadanse", "Ballade de Melody Nelson" (Elle pose sur la pochette de "Histoire de Melody Nelson"). Elle accouche de sa fille Charlotte en 71. En 73, sort son premier album uniquement sous son nom. Succès mitigé. Elle devient très populaire au cinéma grâce à des films comme "La moutarde me monte au nez". Elle enregistre le 45 tours de la B.O. de "Je t'aime… moi non plus" de Serge Gainsbourg (Dans lequel elle joue) la chanson "Ballade de Johnny-Jane", puis celui du film "Madame Claude" : "Yesterday yes a day". Ces chansons n'obtiennent que des succès d'estime.
En 78, l'album et la chanson "Ex fan des sixties" sont d'énormes succès et font enfin décoller sa carrière de chanteuse. En 80, elle divorce de Serge Gainsbourg. Il en résulte l'album "Baby alone in Babylone", magnifique chef-d'œuvre tant au niveau musical qu'au niveau des textes très réussis. L'album obtient le prix de l'académie Charles Cros en 84. Serge Gainsbourg lui écrit encore deux albums : "Lost songs" et "Amours des feintes" en 87 et 90. Elle reçoit la Victoire de la Musique de l'interprète féminine de l'année en 92, suite à son spectacle au casino de Paris en hommage à Serge disparu le 2 avril 1991. En 96, elle sort l'album à succès "Versions Jane" avec des reprises de chansons de Serge qu'elle n'avait jamais chantées. En 98, l'album "A la légère" ne marche pas très bien. En 2002, elle sort "Arabesques", un album de chansons de Serge Gainsbourg revues à la sauce arabe. La tournée qui s'en suit est triomphale aussi bien en France qu'au niveau international et dure deux ans. En 2004, elle sort l'album de duos "Rendez-vous", suivi par l'album "Fictions" deux ans plus tard. En 2008, paraît l'album "Enfants de l'hiver" qui comprend des chansons dont elle a écrit les textes. Elle a aussi écrit la pièce de théâtre "Oh! Pardon ! Tu dormais !" et réalisé le film autobiographique "Boxes".
En 2011, lors de la commémoration des 20 ans de la disparition de Serge Gainsbourg, elle a déclaré vouloir prendre ses distances avec son métier et le répertoire de ce dernier, laissant le fils Gainsbourg "Lulu" le faire.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !