Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Début de Soirée - Nuit de folie (version dance remix 95)

Voir du même artiste


Titre : Nuit de folie (version dance remix 95)


Année : 1995


Auteurs compositeurs : William Picard / Claude Mainguy - Sauveur Pichot


Pochette : Patrick Regout


Durée : 3 m 42 s


Label : OJM / Musidisc


Référence : 172442


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

[ Refrain : ]
Et tu chantes, chantes, chantes, ce refrain qui te plait
Et tu tapes, tapes, tapes, c'est ta façon d'aimer
Ce rythme qui t'entraîne jusqu'au bout de la nuit
Réveille en toi le tourbillon d'un vent de folie.
Et tu chantes, chantes, chantes, ce refrain qui te plait
Et tu tapes, tapes, tapes, c'est ta façon d'aimer
Ce rythme qui t'entraîne jusqu'au bout de la nuit
Réveille en toi le tourbillon d'un vent de folie.

Y'a pas de saison pour que vive la musique, au fond
Pas de saison pour que vive le son.
En marchant tu donnes une cadence à tes pas,
Tu sens la musique au bout de tes doigts.
Tu dis que la vie qu'on t'a donnée est faite pour ça
Tant de choses grâce au son tu connaitras
Ton cœur est un saphir de pick up
On a trouvé des décibels dans ton check up.

[ Au refrain ]

Tu danses le monde musique américaine
La cadence du funk au plus haut t'emmène
Le tempo en délire si ce soir il fait chaud
C'est qu'on monte nos mains vers le point le plus haut

[ Au refrain ]

Toi qui dessines au fond de ton ennui
Les notes d'une mélodie.
Une musique sans accord majeur
C'est une piste sans danseur.
Mais si tu ranges dans ces moments là,
Dans un placard tes idées noires,
Les notes pourront se danser
Et nous reviendrons les chanter.
Quand le sucre est tombé
Je vis le café renversé
Je sentais bien que la journée
Était mal commencée
Plus tard la caisse était cassée
Avant que craquent les chromes
Mettant la gomme
J'avais détalé
La musique était mon sourire
Les vieux succès mes souvenirs
On sent tous son dernier soupir
Lorsqu'on va mourir
Mais un souffle j'avais gardé
Car on ne peut pas trépasser
Chacun le sait
Sans voir un disc jockey
Et tu chantes danses jusqu'au bout de la nuit
Tes flashes en musique funky
Y'a la basse qui frappe et la guitare qui choque
Et y'a le batteur qui s'éclate et toi qui tient le choc

[ Au refrain ]

Transcripteur : magic-bretzel
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

5 commentaires
barbecue Le 06/01/2007 à 23:31
C'est ta putain de façon d'aimer mec !! Un des plus beau tube du milenaire !!! Tu dis que la vie t'attendais !!!!! Lalallalala louuu Ouai ! Du bon gros rythme de fou, adieu R'n'b et consors !
magic-bretzel Le 19/02/2007 à 21:55
Seule différence avec la version d'origine : il y a le refrain dès le début : [Merci !]
fperot Le 09/01/2012 à 13:22
J'adore l'originale !!! Mais, là… quel gachi !
hre mgþýe Le 02/06/2012 à 23:24
Marrant comme ces versions « modernisées » à postériori vieillissent encore plus mal que l'original !
Capitaine Le 05/08/2013 à 13:52
Il y a du vrai, mais c'est à la fois statistique et subjectif.
Ecoute n'importe quel titre régulièrement et il ne vieillira jamais.
Ecoute le une fois tous les 10 ans, et ça changera beaucoup de choses.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !