Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Eileen - L'université

Voir du même artiste


Titre : L'université


Année : 1964


Auteurs compositeurs : Eileen


Durée : 1 m 53 s


Label : Disc'AZ


Référence : EP 965


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

5 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

À l'université
(À l'université)
Il y avait un chancelier
(Il y avait un chancelier)
Qui exigeait des examens
Pour embêter ses étudiants.

Ayez pitié, je vous en prie, de vos élèves fatigués.
Prenez garde car, un soir, quand vous dormirez
Vous serez guillotiné.
À la tienne, tienne. À la tienne, mon vieux
Sans ces examens, nous serions tous des frères
À la tienne, tienne. À la tienne, mon vieux
Sans ces examens, nous serions tous heureux.

Un jour, not' prof vint à passer
(Un jour not' prof vint à passer)
Avec un gros tas de papiers
(Avec un gros tas de papiers)
Et il disait
(Et il disait)
Mes chers élèves
(Mes chers élèves)
Vous avez tous très bien raté.
Vous feriez mieux d'changer d'métier.

Ayez pitié, je vous en prie, de vos élèves fatigués.
Prenez garde car, un soir, quand vous dormirez,
Vous serez guillotiné.
À la tienne, tienne. À la tienne, mon vieux.
Sans ces examens, nous serions tous des frères.
À la tienne, tienne. À la tienne, mon vieux.
Sans ces examens, nous serions tous heureux.
À la tienne, tienne. À la tienne, mon vieux.
Sans ces professeurs, nous serions tous heureux!

Transcripteur : jihemji
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires (dont 1 archivé)
Decibelfm Le 28/05/2006 à 20:30
Avec une pensée pour tous les étudiants qui vont passer leurs examens…
M…… à tous !
Guillmot Le 28/05/2006 à 22:37
Merci Decibelfm ! Vivement les vacances …
hre mgþýe Le 29/05/2006 à 11:26
Le refrain, c'est "Sur la route de Louvier"
La seconde partie "A la tienne Etienne"
par contre, je me demande de quelle chanson à boire provient cette partie là :

Ayez pitié, je vous en prie, de vos élèves fatigués.
Prenez garde car, un soir, quand vous dormirez
Vous serez guillotiné.


Sinon j'aurais plutôt vu ce genre de truc chanté par un collectif d'étudiants avinés que par une charmante jeune fille… Le côté approximatif de la rime, du collage d'airs connus, les "private jokes", ça sent franchement l'amateurisme, et ça passerait mieux dans le contexte d'origine !
Ollia Le 04/06/2006 à 21:13
Bah moi c'est bon j'ai mon année mais excellente cette chanson !!!!!
Fauvelus Le 22/10/2015 à 17:42
Hre mgbye --> En fait, toute la chanson est issue d'une version de "Sur la route de Louviers". On trouve déjà une version de cette chanson traditionnelle intégrant le refrain" A la tienne Étienne" dans une version intitulée "Le Cantonnier" collectée par Charles Cuvillier dans le recueil "Chansons de route" paru en 1905.

Pour comparaison, voici le texte original :

Sur la route de Louviers (bis)
Il y avait un cantonnier (bis)
Et qui cassait des tas d'cailloux (bis)
Pour mettre sur l'passage des roues

Ayez pitié, je vous en prie
De la charmante Rosalie
Prenez garde à ce trou qu'est d'vant vous
N'allez pas chez l'marchand d'vin qui fait l'coin, coin, coin

A la tienne Etienne, à la tienne mon vieux
Sans ces garces de femmes, nous serions tous des frères
A la tienne Etienne, à la tienne mon vieux
Sans ces garces de femmes, nous serions tous heureux
.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !