Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Joffray - Pyrotechnie

Voir du même artiste


Titre : Pyrotechnie


Année : 1984


Auteurs compositeurs : Alain Friedrich


Durée : 3 m 53 s


Label : Erson


Référence : 7YE Part 91.289



Présentation : Depuis 1967 se tient chaque été le festival d'art pyrotechnique de Cannes. L'édition 1984 a été marquée par ce 45 tours célébrant cet événement et presque entièrement auto-produit .
S'il rentre naturellement dans notre catégorie "disque sorti à l'occasion d'un événement", ce qui fait son charme n'est pas seulement sa confidentialité mais le morceau lui-même entre son instrumentation originale et décalée et les paroles dont la poésie ne laisse pas indifférent.
Si vous ne connaissez pas encore ce 45 tours devenu culte sur ce site, laissez-vous séduire dès les premières mesures marquées par le métronome (!), les changements de rythme post rock-progressif, l'intonation nord-africaine et la diction lyrique des paroles par Joffray le tout accompagné par quelques fausses notes, une guitare assez originale et des nappes de synthé marquées par leur époque…
La bande son de tout 14 juillet des habitués de ce site.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

105 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Le soleil est parti se fondre
De tous côtés la foule abonde
La nuit la mer vont se confondre
Sous le plus grand écran du monde

Pyrotechnie de l'été
Cannes se dissimule dans l'obscurité
Le rideau va se lever
La Croisette a pris sa tenue de soirée
Une voix vient de la mer
Annoncer le programme des artificiers
Un drapeau alors s'éclaire
Sur l'hymne du pays qui nous est présenté

C'est la danse
En courtes séquences
Des feux qui s'élancent
De la mer
Les nuances
En effervescence
Suivent en cadence
Le concert
Quelques bombes
Des guerres de colombes
Soudain se confondent
Tout en feu
Dans la ronde
Les notes sont blondes
Sur partition sombre
De velours


Le soleil est parti se fondre
De tous côtés la foule abonde
La nuit la mer vont se confondre
Sous le plus grand écran du monde

Chorégraphie étoilée
Le solo de guitare vient se consumer
Dans un ballet bleu voilé
À travers les nuages que font les fumées
Les arpèges sont violets
Harmonisées par des feux de Bengale verts
Qui semblent se gondoler
Par la complicité des reflets sur la mer

Les feux sonores
Des milliers de décors
Consument les accords
Des musiciens
Bleues, rouges ou or
Les notes se colorent
Comme un précieux trésor
Du magicien
La gamme en fleurs
Mariage de couleurs
Evolue en lueurs
Sur un miroir
Le bouquet meurt
Se fondant en douceur
Avec un si mineur
Sur l'écran noir


Transcripteur : mouke
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

45 commentaires (dont 10 archivés)
spread-is-wing Le 18/09/2005 à 22:44
Quel beau clavier sur la pochette de ce disque.
Rudolph Le 18/09/2005 à 23:58
Ya un gros court-circuit dans les câbles, t'as vu les étincelles !! Faut dire que monter le matos pendant la marée haute, c'est pas très fûté ;)
FanDuBide Le 20/09/2005 à 16:08
Le précurseur de Jean-Michel Jarre !
SLeK Le 22/09/2005 à 08:20
Cette chanson, c'est d'la bombe !
méchant-dauphin Le 22/09/2005 à 12:21
Je suis prête à lui offrir l'entrée au Puy du Fou s'il promet de faire une chanson sur le spectacle.
Konnoisseur Le 22/09/2005 à 21:33
la puissance de la poésie est ici totale…
krugger_kurgan Le 23/09/2005 à 09:10
Grand hymne du festival pyrotechnie de cannes (06) en …..1984 quand même ^^
spfvia Le 23/09/2005 à 09:13
Rudolph; tu as souvent vu la maree haute en mediterrannee? :)
Sinon je trouve que la pochette fait bien ressortir la coloration des notes et le mariage des couleurs…
gorguedyl Le 25/09/2005 à 10:21
C'est genial, je le met en favoris. il y a une petite fausse note sur les clavier à la fin du morceau !
Djanik77 Le 25/09/2005 à 16:28
FanDuBide: Le précurseur de Jarre en 1984 ?
I Will Le 25/09/2005 à 20:13
Les arrangements et la production ne sont pas mal du tout, je trouve ! La combinaison techno-piednoir est du plus bel effet (je pense aux "effets de beeengale veert"). Il y a un côté chamanique dans cette chanson. Mais rassurant en même temps.
Rambo Le 27/09/2005 à 15:38
j'aime bien les paroles, mais la manière dont c'est chanté beaucoup moins. Les sons de synthés font très seventies et pas tellement années 80 bizarre
Tryph Le 02/10/2005 à 20:24
Le batteur se plante au début en tapotant sur la charleston fermée. J'adore la vacuité de ce morceau qui se veut profond et poêtique. Ça nous rappelle les répétitions merdiques de nos grand-frères persuadés d'être de grands artistes (oui oui nous avons tous vécu la vanité de nos grands-frères!)
hre mgþýe Le 05/10/2005 à 12:40
tryph, tu n'as aucun sens de la poësie ! ça m'étonne, de la part d'un garçon aussi sensible que toi… "Les arpèges sont violées" : vous êtes surs ? parce qu'il parle plutôt de la couleur des notes que du viol des arpèges. mais "arpèges" c'est-y masculin ou féminin ?
saberwarthog Le 06/10/2005 à 13:50
"Arpège(s)" "c'est y masculin" il me semble, alors ca serait plutot "violés" si on prenait en considération l'action du viol plutôt que la couleur homonyme… Mais sachant qu'il est déjà difficile d'attraper un arpège, le violer me semble assez impossible (à par pour de grands chanteurs reconnus sur B&M, peut être ^^), je penche moi aussi pour la couleur violet, qui cela dit s'accorderai en ton avec le vert des "feux de bengale" (ce qui prouverai une certaine connaissance des accords chromatiques de la part de l'auteur, peu ou prou…)
mouke Le 11/10/2005 à 11:40
Vous avez gagné, je mets « violets » :)
Tryph Le 18/10/2005 à 20:56
Mouke, le violeur des arpèges, hahahaha!
doctordisco Le 18/12/2005 à 20:55
c'est vrai que ça sent bon l'enregistrement de fond de cave, qui sent un peu le moisi.
c'est plein d'humanité ce morceau … et de fausses notes.
thibo69 Le 03/01/2006 à 16:01
AïaïeAïe !!! C'est moi ou il a un léger accent ? Pas vraiment un accent Belge … plus au Sud … La verité c'est moi ? ça se sent bien sur le refrain .. Tréééésor mariage de couleeeeeuur…?
Juste_une_fois Le 03/01/2006 à 16:03
La magie des mots et des rimes… du grand art !!!
Petitcurieux Le 08/01/2006 à 20:48
On entend même le métronome au début de la chanson ! Quelle souci de la précision ce Joffray ;o)
alain renaud Le 08/01/2006 à 20:52
Le solo de guitare, il aurait mieux fait de ne pas s'y risquer. Par contre, malgré les quelques fausses notes, la guitare de soutien est géniale… du genre qu'on n'ose pas oser en concert. Un grand moment.
Colonel Le 22/01/2006 à 21:21
On ne fait pas la fête à moitié avec Joffray…
I Will Le 12/02/2006 à 20:54
J'aime cette chanson hypnotique et chaleureuse, tout aussi simple que poétique. C'est comme si mon voisin allait au Carrefour s'acheter un petit synthé, et il fait son truc, avec passion, mais sans se la jouer, c'est très provencal, ça ressemble à une fin de mariage, tout le monde regarde ça attendri, c'est un peu ridicule, on a un bout de gâteau à la crème sur la veste, on regarde sa montre, le soleil monte.
3apa3a-ypog Le 27/03/2006 à 10:53
Une correction: "Quelques bombes, des gueules (???) de colombes soudain se confondent toutes en bourbe".
oye Le 13/04/2006 à 16:36
On diriat des paroles de zouk
gael27 Le 19/05/2006 à 10:09
Rajouter "poï poï poï" à chaque fin de phrase et c'est Enrico Macias qui apprend à jouer sur un Bontempi.
genrestylecomme_com Le 27/08/2006 à 21:55
C'est enlevant, sincère, puissant et vrai. Lucien Hétu n'a qu'à bien se tenir. Et que dire du métronome ? On peut dire que ça part bien une journée. Et recherchez les titres de Lucien, vous ne serez pas déçus non plus ! Bonnes recherches.
alain renaud Le 18/02/2007 à 00:11
Si je ne m'abuse, j'ai entendu cette musique (soutien guitare compris) dans une chanson récente (enfin, moins de 10 ans); un duo garçon-fille, me semble-t-il… Quelqu'un pourrait-il être plus précis et remettre mes vieux sens dans la bonne direction?
abbey_road Le 13/11/2007 à 14:15
C'est très joli on dirait du Mozart.
Otheym Le 17/04/2009 à 04:24
je dois etre le seul a trouver une ressemblance avec Farinet
Ciaopeople Le 15/05/2010 à 08:49
Ils mettent le feu à la scéne …
Kate&Brian Le 18/06/2013 à 17:53
Les paroles imbitables, grandiose ! Il s'est peut-être dit que si l'on ne comprenait rien, ça donnerait un côté poète maudit ! Bon, ben, c'est raté !
hug Le 18/07/2013 à 02:47
ça on l'a vécu dimanche soir. Contrairement à vous, je trouve cette chanson assez douce et on se voit nettement à un feu d'artifice.
marta Le 14/09/2016 à 20:51
puissant

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !