Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Didier Barbelivien - Les étangs de Mayenne

Voir du même artiste


Titre : Les étangs de Mayenne


Année : 1983


Auteurs compositeurs : Didier Barbelivien


Durée : 2 m 41 s


Label : Charles Talar


Référence : 2C 008 - 73487


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

8 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Dis-moi
Si les étangs de Mayenne,
Sont toujours aussi beau pour elle !
Dis-moi,
À Juvigny-sous-Andaine,
Fais-tu bien attention à elle,
Pour moi !
Elle dit
Que plus jamais ne reviennent,
Ni les chansons ni la peine !
Dis-lui,
Que j'écris sur du vélin d'Angoulême,
Tout le contraire de ce qu'elle dit !


Je l'aime,
Comme une valse d'enfance,
Caramel caché sous la langue,
Je l'aime !
De préaux d'école en dimanches,
C'est toujours à elle que je pense,
Quand même !

Dis-moi,
Est-ce que les gens se souviennent,
À quel point elle était belle ?
Dis-moi !
J'avais caché dessous les tuiles,
Nos lettres d'amour inutiles,
Voilà !
Elle vit
Entre la maison et l'étang,
Elle n'a plus jamais peur du vent.
Dis-lui,
Que j'oublie tous nos souvenirs qui m'entraînent
Dans toutes ces gares de la nuit.


Je l'aime,
De tout mon cœur qui balance,
Entre la folie et l'absence.
Je l'aime !
Parmi les genêts sur la lande,
Je vois des fleurs qui lui ressemblent,
Quand même.

Dis-moi
Si les étangs de Mayenne
Sont toujours aussi beaux pour elle !
Dis-moi,
À Juvigny-sous-Andaine,
Fais-tu bien attention à elle,
Pour moi !


[Lors les passages en italique, il dit les phrases et les re-chante aussitôt par dessus ! ]

Transcripteur : SLeK
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

8 commentaires
morphee Le 17/07/2005 à 21:18
Encore une fois, la face B (des Soleils électriques) d'un 45 tours de Barbelivien est plus intéressante ici !
betomarcico Le 19/07/2005 à 21:32
C'est la réponse de Didier aux "Lacs du Connemara" de Michel Sardou…
SLeK Le 20/07/2005 à 22:59
Une chanson qui doit faire bien plaisir aux habitants de Juvigny-sous-Andaine !
Quant aux autres.. [Merci pour les paroles]
monrealexpress Le 22/07/2005 à 00:54
Moi ce que je préfère, ce sont les italiques … j'ai cru qu'il surgissait de mon casque audio le Didier !!
spread-is-wing Le 24/07/2005 à 18:08
Moi aussi j'aime bien les passages en italique, ça me rappelle les doubles sons produits lors d'une fameuse émission sur une radio dont je tairai le nom.
[Edit: une carte avec Juvigny sous Andaine ici ]
Davyd Le 26/07/2005 à 02:32
Je ne comprends pas pourquoi cette chanson est doublée… Puisque la version d'origine est en français.
hyacinthe Le 26/07/2005 à 17:04
Verlaine écrivait sous absinthe. Barbelivien compose sur mappy.
bisunus Le 19/05/2007 à 15:11
Euh…"Parmi les jeunets de la lande" ? Je pense qu'il s'agit plutôt de "genêts" sur la lande, car :

-Il est notoire dans l'Ouest que des jeunes, en Mayenne, il n'y en a pas, poussés qu'ils sont comme des lemmings à émigrer vers Rennes, Nantes, enfin partout ailleurs qu'en Mayenne. Alors, les jeunets, a fortiori…

-Sur la lande, les seules fleurs que l'on trouve sont bien entendu les genêts, dont le jaune brillant et l'odeur répugnante et tenace ne sont pas sans évoquer le pipi de chat.
[Corrigé, merci !]

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !