Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Gozzi - Howard

Voir du même artiste


Titre : Howard


Année : 1988


Auteurs compositeurs : Didier Barbelivien


Durée : 3 m 27 s


Label : Zone Music / Polydor


Référence : 887 371-7


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

9 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Je suis assis là-haut sur mon château de cartes
Ils parlent toujours de moi en disant l'un des quatre
Ils veulent parler de ceux qui vivent
Enfermés dans une tour de verre
Les premiers fous de l'an deux mille
Les plantés interplanétaires

Tout en haut de la tour c'était là mon bureau
Ordinateur, télex, interphone, vidéo
J'étais en liaison permanente
Avec Hollywood et Tokyo
Je tutoyais les présidentes
Et les starlettes me trouvaient beau

Moi qui n'entends plus les oiseaux
Ni les sirènes de mes bateaux
Il y a vingt ans que j'n'ai pas dit un mot
Moi qui n'entends plus les oiseaux
Ni les sirènes de mes bateaux
Je suis tellement vivant dans mon ghetto


Je vis tout seul dans une chambre aux volets blindés
J'ai des tableaux et des lingots d'or sous scellés
Il paraît que mes Picasso
Font rêver les musées du monde
Il paraît qu'aujourdhui encore
Je gagne un dollar par seconde

refrain

J'ai peur des maladies comme du jugement de Dieu
Renaître à l'infini ne pas devenir vieux
J'avale des tonnes de vitamines
Et je n'veux rencontrer personne
À l'idée de refaire l'amour
Je sens que la vie m'abandonne

refrain

Transcripteur : mouke
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

9 commentaires
mouke Le 03/07/2005 à 20:30
Encore une face B bien plus intéressante et rythmée que la face A. On reconnaît le style (ini)imitable de Didier Barbelivien aux manettes.
Lèz Le 04/07/2005 à 11:42
À mi-chemin entre Jean Schultheis et Félix Gray.
morphee Le 10/07/2005 à 10:49
A la croisée des chemins, on peut aussi trouver du Jean-Pierre François ;) (Barbelivien oblige !)
Pitcairn Le 25/06/2006 à 11:07
La chanson fait allusion aux derniers jours de Howard Hughes, magnat hollywoodien auquel Scorsese a consacré son film "Aviator".
louisdominique Le 30/10/2007 à 13:58
j'ai trouvé un site sur ce chanteur dont j'étais fan en 1988 http://www.dominiquegozzi.com/
Ce mec il avait cartonné et puis plus rien :(
Barbelivien pourquoi t'as pas continué avec ce chanteur ? Vraiment tu crains parfois
hug Le 17/07/2012 à 22:45
Le refrain a été auto-plagié ensuite pour celui de "Darina" que Didier Barbelivien a écrit et composé 10 ans plus tard pour Sylvie Vartan.
A noter  : Une autre pochette pour ce 45 tours de Gozzi toute bleue et jaune (C'est le pressage que j'ai) où il est écrit "T'aimer comme ça : Le slow de l'été 88". Il me semble quand même que le slow de l'été 88 n'a pas été celui-là mais plutôt "Est-ce que tu viens pour les vacances ?" de David & Jonathan et "Un roman d'amitié" d'Elsa et Glenn Medeiros, dans lesquels d'ailleurs Didier Barbelivien étaient compromis aussi.
Steph0908 Le 17/07/2012 à 22:48
Il a également participé à l'aventure avortée "Vendée 93", du même Barbelivien.

Et les couplets de ce titre ressemblent énormément à la chanson "l'adieu", écrite par Barbelivien pour l'album Seul de Garou, en 2000
candyboy Le 11/02/2014 à 08:42
Je savais pas que Samuel le Bihan était passé par la case Bide! :p
lediableprobablement Le 09/06/2014 à 22:50
Purée, infoutu de chanter en rythme, ça fait mal aux… oreilles! PAs jouissif par contre (enfin selon moi)

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !