Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Robert Farel - Les petits boudins

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Les petits boudins


Année : 1987


Auteurs compositeurs : Serge Gainsbourg


Durée : 3 m 31 s


Label : Barclay


Référence : 885 626-7


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

145 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Dans mon agenda quand j'en tiens un
Un petit boudin
Je l'mets sous mon bras jusqu'au matin
Ce petit boudin

Ce petit boudin, in in
Ce petit boudin, in in
Ce petit boudin, in in
Ce petit boudin, in in

C'est bon pour c'que j'ai, ça m'fait du bien
Les petits boudins
C'est facile et ça n'engage à rien
Les petits boudins

Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in

Au départ, c'est rien qu'une petite gourde
Les petits boudins
Il suffit d'un rien et ça devient
Un petit boudin

Un petit boudin, in in
Un petit boudin, in in
Un petit boudin, in in
Un petit boudin, in in

Ça n'sait pas dire non et c'est ça qu'j'aime bien chez
Les p'tits boudins
Ça n'pose pas d'questions, ça n'mange pas d'pain
Les petits boudins.

Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in

Mais il n'y a pas dans mon calepin
Que des p'tits boudins
Il y a surtout toi, toi qui n'a rien
D'un petit boudin

D'un petit boudin, in in
Avec les p'tits boudins, in in
Les petits boudins, in in
Les petits boudins, in in
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

32 commentaires (dont 1 archivé)
bidibert Le 18/12/2000 à 18:38
Alors la bravo je me souvenais que du refrain et j'ai enfin le nom de cette illustre artiste qui en ces temps de fête nous fait l'eloge des petits boudins ! Encore une fois le BIDEPOWER a ete plus fort que tout.
Mais quelle peut bien etre leur force d'inspiration ?
xxil Le 18/12/2000 à 18:51
Ce titre a été produit par Etienne Daho himself en personne! (hééé si!)
calamiteux Le 17/02/2001 à 00:30
Oui, mais je sens comme une lacune dans la présentation de la chanson : c'était une reprise d'un titre de Gainsbourg, si je ne m'abuse.
bidibert Le 28/02/2001 à 14:30
ah à la fi ny a qand meme une parole gentille… je pensait qu'il se la jouait machoman…
C'est bien possible pour Gainsbourg tu ne t'abuse pas …mais je n'en suis aps du tout sur…
LapinM Le 20/04/2001 à 17:03
Erreur dans les textes
Il dit, au début c'est rien qu'une petite gourde
Il suffi d'un rien et ca devient un petit boudin

la rectification est faite
sorcierwax Le 25/05/2001 à 09:36
IL me semble également qu'à l'époque la chanson avait été présenté en tant que reprise de Gainsbourg
celastus Le 15/06/2001 à 15:42
Gainsbourg ne l'a jamais chantée, mais c'est bien lui le compositeur.
Je croyais que tout ce qui touchait Gainsbourg de pres ou de loin était banni de B&M ? Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs. Gainsbourg et bide c'est antinomique sans doute.
Et puis les fans ont déjà tout normalement…
Sprotch Le 15/06/2001 à 20:51
Cela a due glisser entre les doigts crochus de manolo, mais ca fait plaisir de voir qu'il y en a qui suivent =)
Curieuzeneuze Le 01/08/2001 à 17:53
C'est un certain Dominique Walter qui a chanté ça en 1967. Effectivement écrit par Gainsbourg. Comme quoi…
evgeni Le 26/08/2001 à 22:00
Oui, et Robert Farel est, au même titre qu'Arnold Turboust, un des grand pote de Daho. Compositeur notamment sur les albums Pop Satori et A nos vies martiennes.
lolmede2000 Le 18/02/2002 à 04:31
et dominique walter, le premier interprete de la chanson, c'etait le fils (ou neveu) de michele arnaud, une des premieres interpretes de gainsbourg. tout se tient.
Babe519 Le 25/02/2002 à 18:32
Merci beaucoup pour ces jolis souvenirs ! A l'aube de ma difficile puberté, mon père me la fredonnait, histoire de me conscientiser sur mes kilos en trop… Je n'ai jamais oublié, merci de me le faire revivre
promethea1 Le 25/02/2002 à 18:32
Le début ressemble à "Axel Fowley" dans la BOF de "le flic de beverly hills"
Babe519 Le 01/03/2002 à 17:40
Le début ressemble à 'Nés en France' d'Yves Simon, non ?
raphdem Le 14/03/2002 à 15:38
En effet,une chanson de Gainsbourg pour un certain Dominique Walter (cf "Chez nous"). Ca ne mange pas de pain, c'est marrant,m ais c'est quand même loin d'être beau ! Et puis,pourquoi se moquer ainsi des femmes fortes ?
kitsch-man Le 07/09/2002 à 03:49
je pense qu'une conspiration anti-culturelle a failli réussir dans ces vieilles années…
yéyé Le 19/11/2002 à 01:46
à toutes les filles qui ont souffert de cette chanson…ça sifflotait dur dans les cours de lycée !!! oula la !
engoohe Le 24/03/2003 à 21:25
C'était l'époque ou Gainsbourg pouvait écrire n'importe quoi pour n'importe qui, et faire un tube avec.
alfoux Le 04/07/2003 à 18:49
Y faut savoir que les titres écrit de Gainsbourg pour d'autre on été en général des bides. Puisqu'il ne forcait pas le talent et torcher ca vite fait mal fait. Dommage. Gainsbourg était un génie mais il ne forcait pas le talent pour les autres.
el pato salvaje Le 07/10/2003 à 11:01
Je dirais au contraire que Gainsbourg adaptait ses textes à la personnalité de l'interprète. Certaines sont des chefs d'œuvres. J'ignorais que cette chanson qui était un tube quand j'étais en classe de seconde fût de lui. Et je ne me souvenais pas de la monumentale connerie des paroles : à croire que les ados ont un filtre coupe-bande qui trouble leur perception du monde…
shrad Le 10/11/2003 à 22:53
une chanson qui me faisait rire quand j'etais petit tiens.. quel plaisir de la retrouver
Djéd'ail Le 11/07/2004 à 16:47
L'homme à la tête de choux qui se moque des boudins, on dit que c'est l'hôpital qui se moque de l'infirmerie ?
Claude Anglois Le 02/09/2004 à 11:49
Le version sixties de Dominique Walter est superbe… C'est sur un des compils Pop A Paris, je ne sais pas lequel…
hre mgþýe Le 09/09/2004 à 11:48
    En résumé, une chanson crée par Dominique Walter, fils de Michèle Arnaud, une des premières interprètes de Gainsbourg vers 1958.
    Il semble que Gainsbourg a pris un malin plaisir à refiler à Dominique Walter les textes les plus décalés possibles avec la plastique de beau gosse de son interprète: « Les petits boudins », bien sur, mais aussis « La plus belle fille du monde n'arrivera jamais à la cheville d'un cul de jatte », « Johnsine et Kossigone" (ces deux noms, jeux de mots sur Johnson et Kossigine étant celui de « deux petites mignonnes […] mais Johnsine j'men temponne et Kossigone me bassine ») ou « Plus dur sera le chut » sur le bref destin d'une pop star. Hélas, seul « les petits boudins » ont survécu, grâce en partie à cette reprise. Quand à Dominique Walter, il n'est pas allé tellement plus loin lui non plus, tout du moins dans le monde de la chanson.
Mikpique Le 13/08/2005 à 09:09
Gainsbourg, un soit-disant "grand" capable d'écrire ca… sans commentaire ! Encore que, après les petits trous, voila les petits boudins. Une frustration des boums des années lointaines, Sergio ?
bidounet2006 Le 11/01/2006 à 00:43
vous avez oublié un morceau de dominique walter écrit par gainsbourg "la vie est une belle tartine" un titre excellent titré gainsbourg, johnsyn et kossigone est excellent également j'ai ces deux titres sur cassettes mais "la vie est une belle tartine" craque vraiment c'est un parfois inaudible.
jem's80 Le 09/02/2006 à 11:58
Cette chanson me mettait dans une colére noir quand j'était gamine car mon père n'arrétait pas de me le dire heureusement j'ai changé et maintenant elle m'amuse ! Quelle idée de faire une chanson comme ça franchement !
duke hon Le 30/07/2006 à 16:13
J'ai fait du tourisme près de Bourg en Bresse : j'ai visité un petit bout d'Ain
Gigithegigiiiiiii Le 30/01/2008 à 22:02
Dominique Walter, le 1er interprète était bien le fils de Michèle Arnaud. Gainsbourg était le pianiste de Michèle Arnaud, au "Milord l'arsouille". Michèle Arnaud a été une de ses toutes premières interprètes. "les papillons noirs" particulièrement, seulement repris par "bijou" 15 ans plus tard.
Zzigoto Le 27/07/2010 à 10:54
Tiens c'est marrant : au verso de la pochette dans les crédits, il est indiqué "Robert FARREL" avec deux "R" alors qu'au recto, dans son nom de chanteur c'est "FAREL" avec un seul R. Idem sur la pochette d'un autre 45-tours "Perdu sous l'équateur".
Sans parler du fait qu'il avait pris pour pseudo le nom d'un autre chanteur…
Chezod Le 05/04/2012 à 22:00
C'est un pseudo de Bobby Farrell ???
C'est le même mec ?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !