Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Ringo - Les violons de Verlaine

Voir du même artiste


Titre : Les violons de Verlaine


Année : 1977


Auteurs compositeurs : C. Baglioni - A. Coggio/Claude Carrère - Vline Buggy


Durée : 3 m 27 s


Label : Carrère / Formule 1


Référence : 49 266


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

40 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Elle court droit devant elle, dévalant les ruelles
Je l'appelle, elle ne veut rien entendre
Je la suis, me faufile, à travers toute la ville
Je lui crie, la supplie de m'attendre
Mais elle court comme une folle, disparaît et s'envole
Qu'est-ce qu'elle veut, mais qu'est-ce qu'elle s'imagine
Elles sont bien toutes pareilles, elles incarnent à merveille
Les martyres et se posent en victimes
De quoi suis-je accusé, que lui ai-je refusé
Quel désert aujourd'hui nous sépare
Moi qui me tue pour elle, qui me débat pour elle
Elle m'agace avec toutes ses histoires
Sans pudeur je m'accroche, le feu rouge nous rapproche
Elle traverse et soudain s'évapore
C'est pas la première fois qu'elle veut me planter là
Si je cède il me faudra encore

Lui jouer toute la nuit les violons de Verlaine
Lui offrir des rubis et à ses pieds de Reine
Dérouler des tapis andalous
Accrocher des saphirs à son cou
Est-ce que ça ne se voit pas dans mes yeux que je l'aime

Que je l'aime comme un fou

Elle poursuit son chemin, tourne à gauche et plus rien
Je la perd brusquement dans la foule
Les passants me bousculent, je me sens ridicule
Si elle part c'est fichu tout s'écroule
Je ne t'ai pas trompé, qu'est-ce que tu vas chercher
Avec toi c'est la guerre éternelle
Tout à coup elle est là, je l'attrape par le bras
Je vais encore faiblir devant elle

Lui jouer toute la nuit les violons de Verlaine
Lui offrir des rubis et à ses pieds de Reine
Dérouler des tapis andalous
Accrocher des saphirs à son cou
Est-ce que ça ne se voit pas dans mes yeux que je l'aime

Que je l'aime comme un fou

Que je l'aime comme un fou

Transcripteur : RingoWillyCat
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

22 commentaires
perceneige Le 18/02/2001 à 10:59
Elle traverse et soudain, s'évapore…
happée par la galaxie sans doute.
Sprotch Le 23/03/2001 à 21:20
Mais toutes les filles comme ca, n'est ce pas ma petite perceneige =)
harlock Le 30/05/2001 à 20:28
quoi ? sheila aurait été kidnappée par e. t  ?
MOC Le 15/03/2002 à 17:36
Ben moi justement je trouve que c'est la chanson la moins kitch de Ringo(mis à part le solo de guitares mégalo). C même une chanson bien sérieuse. Y a du vécu là-dessous.
patrick-duffy Le 18/11/2002 à 19:09
Top moumoute les cheveux posés maladroitement sur un crâne bien lisse et brillant. Non franchement là…
RikikiPoussPouss Le 28/01/2003 à 16:50
Les violons de Verlaine est une référence au poème "chanson d'automne":
"Les sanglots longs, des violons, de l'automne, blessent mon cœur,
d'une langueur…monotone.etc "
Tryph Le 21/02/2003 à 14:14
En revanche "que je l'aime comme un fou" c'est un haiku de Johnny Halliday!
Tiflo Le 17/04/2003 à 10:50
vraiment pas de bol ce Ringo
RikikiPoussPouss Le 11/08/2003 à 14:14
L'interpretation dans le medley est bien meilleure. On dirait qu'il chante au ralenti ici, et que dire des cuivres dans le refrain ? ils ont autant la pêche qu'un Borelly défoncé aux cigarettes qui font rires (c'est dire).
cheplu Le 26/11/2003 à 01:48
Le poème de Verlaine en question serait-il le meme qui a inspiré "je suis venu te dire…" de Gainsbourg?… si c'est le cas, on a beau dire en physique que les meme causes provoquent les meme effets, la mécanique bidesque doit sans doute y faire exception!
Jojo_Globe_Trotter Le 06/12/2003 à 17:13
"Est-ce que ça ne se voit pas dans mes yeux que je l'aime?" dans les tiens, je ne sais pas, mais je te retourne la phrase. Pas besoin de tant de cadeaux, ta voix suffit à faire fondre. Chante nous encore les violons de Verlaine.
clochette2201 Le 17/03/2004 à 12:41
N'est ce pas la chanson du célèbre coup de boule de Ringo au manifestant chez Danièle Gilbert ?
Curieuzeneuze Le 17/03/2004 à 14:50
"coup de boule" ? Faut pas exagérer non plus il l'a juste poussé par terre… ;o)
jeb 33 Le 14/05/2005 à 12:12
Willy, on t'adore ! Béni soit le le jour où sortira enfin ton "essentiel"…combien de temps faudra t-il encore patienter….
smoky_chet Le 05/02/2006 à 17:00
Mais…il sait qui c'est Verlaine ?! J'ai peur qu'il confonde avec un compositeur classique (à cause des violons justement…)
groucho Le 10/02/2006 à 00:24
Petit précision à l'attention de clochette et gdem24O8.
Ringo n'a jamais mis un coup de boule au manifestant lors de l'émission de Danièle Gilbert. Il lui a juste empoigné la tignasse à lui décoller le cuir chevelu. Fou de douleur et à la limite de la défaillance, le manifestant est tombé au sol.
la blatte Le 31/07/2006 à 01:16
et puis c'est pas sur ce morceau… c'est sur La Fille Que J'aime, d'ailleurs face B de ce 45t.
Ringo Gol Le 22/03/2007 à 00:03
Ce type a quand même un air de Mr Bean sur la photo.
Cependant toujours fan inconditionnel…
repepillo Le 01/09/2007 à 15:48
les sanglots longs des violons de l'automne bercent mon cœur d'une langueur monotone… C'est ce que l'on appelle des tercets en poésie. Rime A-A-B-C-C-B. C'est exactement le même schéma littéraire dans les couplets de cette chanson d'anthologie. Bravo Ringo de chanter ce genre de choses. C'est du grand art. On retrouve cette même technique poétique (AA-B- CC-B) chez Jean Ferrat : "le poète a toujours raison qui voit plus haut que l'horizon et le futur est son royaume, face aux autres générations, je déclare avec Aragon la femme est l'avenir de l'homme." Fallait le savcoir ça, hein Ringo. Laisse-les dire t'es le meilleur. Avec Ferrat.
CPC 464 Le 19/09/2007 à 12:33
Voila un nouveau titre de Ringo que je découvre grâce à Bide et Musique.
Et peu à peu je deviens fan, c'est un sauvage tellement romantique.
finestras Le 09/05/2011 à 22:48
Quittant la capitale, s'inspirant surement de rimbaud,il prit la direction de soisson pour monter vers l'aisne.
bfjackvd Le 20/05/2011 à 21:59
Précision pour clochette2201, Curieuzeneuze et groucho:
Cette chanson n'est pas celle du célèbre incident sur le plateau de Danièle Gilbert.
Celle de l'incident, c'est "La fille que j'aime".
http://www.bide-et-musique.com/song/12806.html
Mais c'est pas passé loin, c'est la face B des "Violons de Verlaine"…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !