Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Jean Merhi - Beyrouth toujours

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Beyrouth toujours


Année : 1989


Auteurs compositeurs : Jean Mehri


Durée : 3 m 42 s


Label : Philips


Référence : 876 186-7


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Ce soir, comme tous les soirs
Le ciel de ma ville est en noir
Ce soir, derrière les rues fantômes
Dernières larmes d'un vieillard
Qui a perdu tout espoir en ses frères

Ce soir, comme tant de soirs
Un enfant caché au bout du couloir
Qui a vu disparaître ses parents
Achevés par les canons
Dans son regard, un cri

[Refrain:
Ne faites pas ce cauchemar
Où je serai vêtu de noir
Je ne serai pas le premier ni le dernier
Et ne criez donc pas la misère
Si vous avez décidé de ne rien faire !]

Ce soir, comme tous les soirs
Beyrouth est en noir
Cela fait longtemps, si longtemps
Que ma guerre est devenue
Cette série noire que vous regardez chaque soir

Ligne de démarcation
Orgues de Staline
Beyrouth Est
Beyrouth Ouest
Le petit pays géant aux bras ouverts
La belle histoire
Le vieux cèdre
La vente aux enchères
Et ces fous de guerre
Qui brulent une ville en fumant un cigare
Rien que pour passer le temps

[Refrain]

Petite fille, dans son rire
Drapeau du Liban
Me donne tant de courage
Mais dans ton regard, un cri
Agissez avant qu'il ne soit trop tard
Avant que le cèdre s'envole
Et que la mer se noie dans un torchon

Transcripteur : BigBaba
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires (dont 1 archivé)
aion Le 09/08/2005 à 22:35
Jean Mehri, artisan au service de la chanson libanaise. Ligne de démarcation, Orgues de Staline et puis il y a eu… la rue Lepic
duke hon Le 06/12/2014 à 12:08
A ne pas confondre avec Biroute

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !