Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Martin Griffiths - Sittin' on the dock of the bay

Voir du même artiste


Titre : Sittin' on the dock of the bay


Année : 1977


Auteurs compositeurs : Otis Redding - St. Cropper


Durée : 4 m 29 s


Label : Eurodisc


Référence : 911141


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Sittin' in the morning sun
I'll be sittin' when the evening comes
Watching the ships roll in
And a-watching all the waves again

Sittin' on the dock of the bay
Watchin' the tide rollin' away
Sittin' on the dock of the bay
Wastin' time

Left my home in Georgia
Headed for the Frisco Bay
I have nothin' to live for
Look like nothin's gonna come my way

So
I'm sittin' on the dock of the bay
. . .

Looks like nothin's gonna change
Everything still remains the same
I can't do what the people tellin' me to
So I guess I'll remain the same

Sittin' here restin' my bones
this loneliness won't leave me alone
2000 miles I've roamed
Just to make this dock my home

Sittin' on the dock of the bay
. . .
Looks like nothin's gonna change
. . .
Sittin' here restin' my bones
. . .
Sittin' on the dock of the bay
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

5 commentaires (dont 2 archivés)
Petitcurieux Le 02/04/2005 à 20:43
Adaptation disco du titre d'Otis Redding. Du grand art ;o)
Rudolph Le 03/04/2005 à 00:51
Otis doit se retourner sous la carcasse de son jet…
Fillmorejive Le 28/10/2016 à 22:30
C'est assez imbuvable il faut bien l'avouer tout de même

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !