Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Blanc Bleu - Marie-Madeleine

Voir du même artiste


Titre : Marie-Madeleine


Année : 1973


Auteurs compositeurs : Charles Level - R. Vincent


Durée : 2 m 25 s


Label : Barclay


Référence : 61735


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

20 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Marie-Madeleine à l'âge de cinq ans
On n'a jamais vu d'aussi belle enfant
Son père et sa mère lui ont demandé
Marie-Madeleine veux-tu te marier ?

Non, non, non, je ne me marie pas
Ni avec un prince, ni avec un roi
Non, non, non, je ne me marie pas
Ni avec un prince, ni avec un roi

Marie-Madeleine a quinze ans demain
Au bord de la Seine près de Saint Germain
On la voit toujours avec des garçons
Qui ont des motos et des cheveux longs

Non, non, non, moi je ne me sors pas
Ni avec un prince, ni avec un roi
Non, non, non, moi je ne sors pas
Ni avec un prince, ni avec un roi

Marie-Madeleine n'a que dix-huit ans
C'est le désespoir de ses vieux parents
Boulevard Saint-Michel elle apprend le russe
Et sur tous les murs colle des propectus

Non, non, non, je ne marche pas
Dans l'armée des princes, dans l'armée des rois
Non, non, non, vous ne m'aurez pas
Pour baisser la tête et marcher au pas

Marie-Madeleine a bientôt vingt ans
Comment lui trouver un prince charmant
Qui acceptera ses révolutions
Et ses mouvements de libération ?

Non, non, non, je ne me marie pas
Ni avec un prince, ni avec un roi
Pour vous faire des petits enfants
Qui ressembleraient à leurs grands-parents

Marie-Madeleine que vas-tu faire
Pour trouver ta place toi sur la terre ?
Il ne suffit pas de chanter de rire
Tu pourrais penser à ton avenir

Non, non, non, je n'y pense pas
Pas plus qu'à vos princes, pas plus qu'à vos rois
Non, non, non, je n'y pense pas
Tant pis pour le prince mais je pense à moi

Moi je vis la nuit et le jour
Pour la liberté, l'eau fraîche et l'amour
Moi je vis la nuit et le jour
Pour la liberté, l'eau fraîche et l'amour

Transcripteur : mouke
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

12 commentaires (dont 3 archivés)
Decibelfm Le 05/12/2004 à 22:52
Dans les chœurs se trouvait un certain… Daniel Balavoine
Claude Anglois Le 06/12/2004 à 11:26
La pochette me rappelle Blue Song de Susi & Guy…
mouke Le 06/12/2004 à 14:56
Ca s'engage sec en ce moment sur bide : [Merci pour les paroles :)]
MrKoala Le 12/12/2004 à 19:49
Elle est immense, cette chanson…
Bouzi Le 23/01/2005 à 22:55
Musique de Roland Vincent, à qui l'on doit aussi "Pour un flirt". Il a visiblement puisé dans la même inspiration pour cet air-là :o)
Fauvelus Le 31/08/2005 à 00:09
…Les paroles, Ca me fait penser un peu à une version light de "Cendrillon" de Téléphone…avec dix ans d'avance
tannis Le 28/03/2010 à 15:35
C'est de là que vient l'expression "Etre libre et vivre d'amour et d'eau fraiche" ^^
Fillmorejive Le 09/02/2012 à 23:33
Et du coup, Marie-Madeleine elle est restée vieille fille ?
Fauvelus Le 15/03/2015 à 14:51
En fait, il s'agit d'une "remise au goût du jour" d'une ancienne chanson traditionnelle répandue dans toute la francophonie (on en a collecté des versions en France, Belgique, Louisiane…) :

"Marie-Madeleine à l'âge de quinze ans
Il n'y avait pas de plus bel enfant
Son père alla lui demander :
-Marie-Madeleine veux-tu te marier ?
-Je ne veux prince, je ne veux roi
A marier, je ne suis pas…"

S'ensuivent quelques couplets d'une poésie assez obscure et quelque peu mystique racontant les pérégrinations au bout desquels la future sainte Marie-Madeleine rencontre le Christ… Comment cette vieille complainte s'est retrouvé accommodée à la sauce soixante-huitarde, j'avoue que ça me dépasse…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !