Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Mardi sous la pluie - Descends dans la rue

Voir du même artiste


Titre : Descends dans la rue


Année : 1973


Auteurs compositeurs : Yves Dessca Jean-Michel Rivat / Franck Langolff


Durée : 3 m 12 s


Label : AMI Records


Référence : 86064


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

46 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Assis au soleil sur un coin de trottoir
Coin de trottoir
Je t'attends
Yeah heah

Mon histoire d'amour c'est mort
Non c'est pas la gloire
Alors viens me voir
Descends

[refrain :]
Descends
Dans la rue
Descends
Au soleil
Descends
Descends chanter
Yeah
Descends
Dans la rue
Descends
La vie c'est du vent
Laisse tomber

Y a pas de quoi te faire bonne sœur
Ni de quoi sauver ton âme
De chanson tzigane
Attends
Yeah heah
Y a pas quoi non plus se jeter sous une voiture
Change de figure
Descends
Yeah heah

[refrain] (puis ad lib jusqu'à la fin en fond)

Une seule musique tu es en train de nager
Ou de couler

Tu passes sans te jeter la tête contre les murs

Transcripteur : mouke
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

21 commentaires (dont 4 archivés)
Petitcurieux Le 07/11/2004 à 20:04
Selon une source sûre, la pochette a été prise à Rouen et le groupe en est originaire.
Tryph Le 07/11/2004 à 21:02
Oui en effet. Nous voici au pied du Gros Horloge à Rouen, la première horloge qui fut construite en Europe. Les tables sont empruntées au Big Ben Pub qui se trouve juste à droite hors cadre. C'est un pub qui vit chanter Louise Féron pour la première fois en public. Cette rue est la rue du Gros-Horloge, elle fut la première rue piétonne française. Tout au fond, vous apercevez la célèbre cathédrale peinte tant de fois par Monet.
Pour des raisons persos, je peux aussi affirmer que le second jeune homme à partir de la gauche était le bassiste. Récemment à Berlin j'ai acheté trois rouleaux de papier peint vintage presque exactement comme le pantalon du jeune homme tout à droite, euh pardon, ça on s'en fout^^^
Rudolph Le 08/11/2004 à 00:18
Chut !.., ne dites rien, il y a quatre chauve-souris qui s'appretent a leur dechiqueter la tronche….
uzralk Le 18/02/2005 à 16:22
Tryphol dès que t'as posé ton papier peint tu m'invites hein ? Ou bien tu fais une grande fête. Je suis sûr que tout le monde veut voir ça !
coco68 Le 19/02/2005 à 20:42
Ca réveille et çà donne vraiment envie d'y aller… dans la rue …. pas à Rouen (si le Gros Horloge est magnifique, les parapluies donnent à réfléchir… à tort ?)
Oxyde démusicalisé Le 04/07/2005 à 12:25
Style très western !!! On verrait presque les cow-boys arriver et John Wayne faire le ménage ! Très très bon !!!
g_connu_les_eighties Le 22/10/2005 à 14:47
et dire que la musique est de Franck Langolff, compositeur entre autres des non-bides de Vanessa Paradis…
Tintin_59 Le 08/12/2005 à 20:39
A la fin c'est probablement "Une seule musique tu es en train de nager… ou de couler" et "tu passes sans te jeter la tête contre les… murs". [Merci]
genrestylecomme_com Le 11/08/2006 à 00:07
Ça fait un peu "Les Histoires Finissent Mal En Général" ce type de chanson saccadée… Laisseuh tomber !
dao Le 10/09/2007 à 15:45
J'aime beaucoup la pochette :) Ils ont fait autre chose ?
Petitcurieux Le 10/09/2007 à 16:12
Oui: Lui, le poète
luciejudith Le 29/05/2008 à 09:56
"Assis au soleil sur un coin de trottoir" Je crois qu'en fait ils ont tous un parapluie…Alors le soleil…
musicauto Le 30/11/2008 à 22:19
J'apprécie deux choses dans ce morceau:le rythme très entrainant et le côté un peu torturé de la partition du refrain.
En effet,l'interprète descend assez bas jusqu'au mot "descend",puis remonte progressivement et stoppe cette ascencion
juste après le mot "chanter" ou "tomber",c'est à dire à la fin du refrain.Un vrai régal et j'ai sans cesse envie de le chanter.
carlejoe Le 09/03/2009 à 07:59
oui pour la pochette c'est bien rouen plus exatement le gros horloge j'ai eu l'ocassion de connaitre ce groupe dans les années 60 il avait Franck Langolff et un chanteur de ce groupe du nom de Pierre Corneille que de bon souvenirs sur le groupe qui tournais dans la normandie sous un autre nom Punch
nanoubertin Le 16/05/2009 à 14:09
J'étais à la cité U de Rouen dans ces années-là et ce groupe se produisait régulièrement dans les environs, mais aussi avec RTL qui organisait le week-end des rallyes avec des 2CV (j'ai complètement zappé le nom de l'émission) et emmener ce groupe pour le produire ces week-ends-là;
aplanos Le 23/08/2009 à 03:03
Je suis nouveau sur ce site, sur lequel je suis tombe par hazard. Je vis en amerique du nord, depuis longtemps, et je viens d'apprendre le deces, il y a 3 ans, de mon ami, de Frank Langolff (3eme en partant de la droite sur la photo). Je les ai bien connu, tous, j'etais leur ingenieur du son…
Frofro Le 17/04/2010 à 12:58
la mélodie me rappelle furieusement "behind blue eyes" des Who, reprise récemment par limp bizkit…. simple hasard?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !