Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Dschinghis Khan - Hadschi Halef Omar

Voir du même artiste


Titre : Hadschi Halef Omar


Année : 1979


Auteurs compositeurs : Ralph Siegel - Bernd Meinunger


Durée : 3 m 47 s


Label : Jupiter Records


Référence : 101 155 - 100


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

59 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Sie zogen durch das wilde Kurdistan,
Zwei, die dem Tod schon oft ins Auge sah'n.
Sie ritten Seite an Seite, waren Freunde für's Leben.
Hadschi hieß der kleine Mann.
Sein Herr war Kara Ben Nemsi.
Sein Turban, der war viel zu groß für ihn,
Sein Pferd sah aus, als könnte es kaum noch gehn.
Doch wenn er kämpfte ist allen schnell das Lachen vergangen.
Denn er war ein Mann, ein Mann, ein Mann.

Hahaha, Hadschi Halef Omar,
Hahaha, Hadschi Halef Omar…

Ha, ha, ha Hadschi Abul Abas Ibn Hadschi Dawud Al Gossarah

Hey Hadschi, hoh Hadschi
Hadschi Halef Omar
Hey Hadschi, hoh Hadschi
Hadschi Halef Omar Ben
Hey Hadschi, hoh Hadschi
Hadschi Abul Abas Ibn
Hadschi Dawud Al Gossarah

Und wenn ihr Kopf schon in der Schlinge hing,
Dann drehte Hadschi schnell ein tolles Ding.
Und alle lagen am Boden, er stand lachend daneben.
Sein Prophet war Mohammed,
Und Allah hat ihm geholfen.
Er schwang den Säbel wie ein Wüstensohn,
Er ritt dem Teufel und dem Wind davon.
Die Sehnsucht trieb ihn voran der großen Freiheit entgegen.
Ja er war ein Mann, ein Mann, ein Mann

Hahaha, Hadschi Halef Omar…

Durch das Tal des Todes und von Bagdad nach Kabul.
Im Sonnenschein zogen sie dahin, dem Abenteuer auf der Spur
Er und sein Freund.
Durch die kalten Sternennächte und den heißen Sand
Sie waren frei
Ritten sie und schon von weitem hat man ihn erkannt.
Schau, da kommt Hadschi Halef Omar Ben…

Hahaha, Hadschi Halef Omar… ]

Transcripteur : Thanrak
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

28 commentaires
flyingcow Le 27/06/2004 à 21:45
Oh yeeeeeeees ! merci Cowtch !
Thanrak Le 27/06/2004 à 23:35
Yahouuuu ! Paroles trouvées sur le net [merci](je vous traduirai ça plus tard si j'ai le courage, sinon je laisse ce plaisir à quiconque veut s'y risquer)
Svitrigaila Le 27/06/2004 à 23:37
C'est hyperexcellentissimiesque, ça! :o) Vite, favorisitisons-le dans ma listouillette!
lenainpoilu Le 28/06/2004 à 22:31
c'est encore une histoire de cavalier diabolique qui chevauche et bute tout le monde…ils ont pourtant l'air un peu jeunes pour avoir la nostalgie des raids dans les steppes asiates ….
surfeurdesavoie Le 30/06/2004 à 14:08
J'adore la bonne humeur de ce groupe.
Thanrak Le 30/06/2004 à 14:38
Tentative de traduction, il ya quelques passages pour lesquels j'ai de légers doutes alors n'hésitez pas à me corriger :

Ils chevauchaient à travers le Kurdistan sauvage
Deux hommes, qui avaient souvent regardé la Mort dans les yeux.
Ils chevauchaient côte à côte, amis pour la vie.
Le petit homme s'appelait Hadschi.
Son maître était Kara Ben Nemsi.
Son turban était beaucoup trop grand pour lui,
Son cheval avait l'air de ne pouvoir avancer qu'à grand peine.
Mais lorsqu'il se battait, nul ne riait plus de lui.
Il était alors un homme, un homme, un homme.

Hahaha, Hadschi Halef Omar,
Hahaha, Hadschi Halef Omar ben

Ha, ha, ha Hadschi Abul Abas Ibn Hadschi Dawud Al Gossarah

Hey Hadschi, hoh Hadschi
Hadschi Halef Omar
Hey Hadschi, hoh Hadschi
Hadschi Halef Omar Ben
Hey Hadschi, hoh Hadschi
Hadschi Abul Abas Ibn
Hadschi Dawud Al Gossarah

Et au moment où on leur passait la corde au cou
Hadschi (??? devenait furax, quoi).
Et il se dressait, riant au milieu des corps gisant alentour.
Son prophète était Mohammed
Et Allah l'aidait.
Il maniait le sabre comme un fils du désert,
Il chevauchait avec le Diable et le vent.
Poussé par un désir ardent de liberté.
Oui c'était un homme, un homme, un homme

Hahaha, Hadschi Halef Omar…

A travers la vallée de la mort et de Bagdad à Kabul.
Dans la lumière du soleil ils allaient toujours de l'avant, sur les traces de l'aventure
Lui et son ami.
A travers les froides nuits étoilées et le sable brûlant
Ils étaient libres
Ils chevauchaient et de loin on les reconnaissait.
Regardez, voilà qu'arrive Hadschi Halef Omar Ben…

Hahaha, Hadschi Halef Omar…


(petite précision culturelle : il s'agit d'un personnage fictif inventé par le romancier Karl May, et dont le nom complet est bel et bien Hadschi Halef Omar Ben Hadschi Abul Abas Ibn Hadschi Dawud al Gossarah)
Djéd'ail Le 03/07/2004 à 19:44
Kolossale finesse !
Adelinho Le 06/07/2004 à 00:19
E N O R M E
lozerien Le 07/07/2004 à 08:56
einfach wunderschoen!
Doudouneuh Le 08/07/2004 à 01:03
C'est drôle je savais pas qu'il y avait des chameau dans les terres mongoles… (mais c'est pas grave, on n'est plus à une connerie kitsch près :p).
Curieuzeneuze Le 08/07/2004 à 08:34
Hadschi Halef Omar n'est pas mongol … ;o)
boggle Le 08/07/2004 à 22:37
C'est vraiment du mégabon ; comme ça sonne on sent bien le côté aventure/épique
et puis ce chant allemand, je trouve que ça donne un truc en plus.
diabolo_zzz Le 10/07/2004 à 09:44
ça mériterait de gagner l'Eurovision !
bill_baxter Le 11/07/2004 à 16:08
C'est en entendant cette chanson, que GWB a trouvé un lien entre Badgad et Kaboul
agor Le 11/07/2004 à 21:06
vraiment bien cette chanson allemande
Fruny Le 11/07/2004 à 21:06
Y'a pas de "uh ah"? Chuis déçu. Bon, non, pas vraiment, mais bon quoi.
RedNico Le 16/07/2004 à 01:35
J'adoooooooooooooooooooore. Mais la meilleure reste Moskau.
Kundera Le 16/07/2004 à 01:38
et dire qu'avec "Dschingis Khan" ils sont arrivé que 4ème à l'Eurovision… les Européens n'ont vraiment pas de goût…
Dvorjack Le 01/08/2004 à 00:31
en effet Doudouneuh , il me semble que l'on puisse trouver des chameaux dans les steppes de Mongolie . par contre ca aurais etait un dromadaire la ca aurais fait bidon
Curieuzeneuze Le 01/08/2004 à 11:11
Encore une fois, lisez la traduction : il n'est pas mongol ! Tsssk. Vous confondez le nom du groupe et la chanson !
Lepi Le 29/08/2004 à 21:40
Euh la jeune femme à droite, elle est à oilpé sous sa robe ou quoi? Regardez bien en haut de la fente de la robe…
Abronsius Le 03/09/2004 à 09:55
Meuh non Lepi, c'est pas Ali baba de Carlos…
thediscostar Le 26/12/2004 à 00:52
à poil sur le chameau ! c'est fantastique…
caperlito Le 30/04/2005 à 19:43
Chère Rosa,
je suis esclave de l'amour. Je suis toute déchirée. Radamès, mon général en chef de l'armée, veut se faire enterrer vivant dans une crypte souterraine, avec la bénédiction de sa régulière, Amnéris, qui par ailleurs fait fille de Pharaon comme Job. Que faire?
Aïda.
Rosa répond:
Pauvre trompette! Vous avez tout faux jusqu'au trognon. Vous profitez même pas des croisières sur le Nil et de la drague à Louxor. Il parait que pour le prix d'une paire de vieilles babouches… Sortez du placard de votre pyramide et surtout n'allez pas vous faire chier aux Chorégies d'Orange.
Kalduglun Le 29/05/2005 à 17:14
Il me fait trop marrer le hongrois a gauche sur la pochette en train de chevaucher son petit poney.
Vous remarquerez que c'est le type en costar et chapeau haut de forme qui tient la bride, comme si le touriste c'etait le gars sur le chameau… un peu cocasse non?
yag alone Le 23/04/2006 à 00:44
Caperlito : j'espere que Verdi n'aura jamais sa place sur B&M ;) Sinon, du grand Dshinghis, a la mesure du classique Moskau et de l'inenarrable Mexico
Flaming Youth Le 25/07/2006 à 20:46
Non, Lepi a raison, on voit quelque chose qui ne devrait pas apparaitre du coté" d'une demoiselle sur cette image. Si y a plus de Hu Ha, il y a de HA HA HA.
Dam-Dam Le 01/09/2007 à 11:05
Prestation télévisuelle : http://www.youtube.com/watch?v=V-aVr92R-dQ

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !