Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Éric Morena - Porto Rico

Voir du même artiste


Titre : Porto Rico


Année : 1990


Auteurs compositeurs : Francis Lopez - Catherine Lopez / Rodrigo Lopez


Durée : 2 m 54 s


Label : Flarenasch


Référence : 15 027


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

14 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Porto Rico
J'arrive ici pour les vacances
Sur un bateau venu de France
Porto Rico
C'est beau, c'est bon, c'est bon c'est chaud

Porto Rico
Le p'tit Robert nous indique
Une île en mer sous les tropiques
Porto Rico
C'est beau, c'est bon, c'est bon c'est chaud

Oh à peine débarqué
J'ai été attaqué
Par un essain de filles déchainées
Aussitôt je réponds avec modération
C'est dur d'être français mais c'est si bon

Porto Rico
Ici les femmes sont des affaires
Que l'on peut faire sans un notaire
Porto Rico
C'est beau, c'est bon, c'est bon c'est chaud

Porto Rico
Sur l'île rousse aux piments rouges
On a tous le sang qui bouge
Porto Rico
C'est beau, c'est bon, c'est bon c'est chaud

Porto Rico
Porto Rico
Porto Rico
Porto Rico

Une fille crie là-haut
"Goûtez mes noix de coco"
Elle est à moitié nue sous son chapeau

Une dame au dos velu (?)
C'est un cadeau du cru
Qui d'emblée lui met le feu dans la peau

Porto Rico
Ici du soir jusque à l'aurore
Les femmes crient "encore encore"
Porto Rico
C'est beau, c'est bon, c'est bon c'est chaud

Porto Rico
Porto Rico
Porto Ricooooooooooooooooo

Transcripteur : hre mgbye
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

8 commentaires (dont 1 archivé)
malade_mentale Le 13/07/2004 à 21:45
Regardez moi cette pochette!!!! Quelle merveille de minimalisme. Par contre, j'aimerais que quelqu'un m'explique le rapport entre son costume de tueur à gages et le titre de la chanson "portorico", parce qu'Eric Morena en maillot de bain, ça ça aurait été plus en rapport et surtout collector!!!
SLeK Le 26/08/2004 à 22:41
Oh mon Dieu…. Sur la pochette on dirait Sean Connery avec une perruque (plus touffue que d'habitude !) et des moustaches. C'est troublant !
maserati Le 03/09/2004 à 20:02
On s'incline devant la composition de Francis Lopez qui fut le Franz Lehar des cages d'escalier, L'Offenbach des buanderies…Le Delibes des loges de concierge du 7eme arrondissement (sur un livret de Claude Dufresne)
ploumtralala Le 14/04/2005 à 17:41
vous avez remarqué la boite-à rythmes mon petit neveu de cinq ans en avait une comme ça sur son piano.Ça démenage!
capucin Le 17/10/2005 à 13:16
"Oh,mon bateau", "Ramon et Pedro", "Porto-Rico",… Est-ce qu'Eric Morena a deja chante des titres ne finissant pas par le son "O" ???
mélomaniac Le 11/07/2006 à 20:46
toute la famille lopez s'y est mise pour sortir ça ?
Trocol Harum Le 18/09/2014 à 11:39
Les souvenirs de mes séjours à Porto-Rico me paraissent plus proches de la chanson de Bernard Lavilliers : « Borinqueño »

C'était Porto Rico
C'était humide et chaud
C'était nègre et latin
On claquait nos dollars
Au bout d'un long comptoir
Dont on cherchait la fin
L'amour a des bas noirs, des hauts talons vernis
Et des lèvres de sang.
Lorsque monte la nuit et que les blancs sont gris
Dans les bars de Saint-Juan.
J'avais un seul ami
Comptant quelques années
De sommeil en retard
Le plus fort des dockers
Quand il était à terre
En sortant du mitard
II se foutait du fric
De la mort et des flics
Tout le monde l'aimait
Quand on avait tout bu,
On sortait dans la rue
Et la salsa disait:
Si le diable ne nous reçoit pas dignement
De l'enfer, nous prendrons le gouvernement!
C'était Porco Rico
Où y'a que des bagouses
Et puis des dents en or
Quand la Margarita
Fait tourner la salsa.
A réveiller les morts
Y'avait Ray Barretto
Théo Féliciano
Ismael Miranda et Willy Rossario
Cuivres, basse, piano, timbales congas.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !