Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Gérard Pisani - Montélimar

Voir du même artiste


Titre : Montélimar


Année : 1977


Auteurs compositeurs :


Durée : 3 m 26 s


Label : Philips


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

25 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Elle habitait Montélimar
Mais elle en avait un peu marre
De vendre du nougat au miel
Elle voulait voir la tour Eiffel
Moi je remontais sur Paris
J'ai eu envie de faire pipi
Je suis entré dans un café
Quand je l'ai vue j'ai cru rêver
Je lui ai dit « tu es mignonne »
Viens faire un tour dans mon quinze tonnes
On va chasser les papillons
En ce moment c'est la saison
Elle m'a répondu « mon coco
Arrêtes un peu ton numéro
Je préfères la chasse au dahut »
C'est dans la poche, n'en parlons plus

Le voyage ne lui a pas paru trop long, non
Il faut dire que j'ai de la conversation
Pourtant on a mis plus d'un jour et demi, oui
Pour aller de Montélimar à Paris

Arrivés à la capitale
Je l'ai emmenée à Pigalle
Depuis elle travaille dans un bar
Elle est mieux qu'à Montélimar
Moi j'ai revendu mon bahut
Et j'vais à la chasse au dahut
Du côté d'la gare Montparnasse
Ca ne manque pas de bécasses
Pas plus tard qu'il y a deux jours
J'ai rencontré une gueule d'amour
Qui était vendeuse d'artichauts
Sur le marché de Landernau
Comme elle avait l'air d'une coquine
Je l'ai conduit Porte Dauphine
Les artichauts quand on gamberge
Ca mène tout droit aux asperges

Le voyage ne lui a pas paru trop long, non
Il faut dire que j'ai de la conversation
Pourtant on a mis plus d'un jour et demi, oui
Pour aller de Montparnasse jusqu'à Neuilly

Maintenant 'faut que je vous dise
Tout ça n 'était que des bêtises
Histoire de vous faire rigoler
'faut pas croire c'que j'ai raconté
J'ai pas envie, oh pas du tout
Que vous m'preniez pour un marlou
Je préfère de toutes façons
Passer pour un gentil garçon

Elle habitait Montélimar
Mais elle en avait un peu marre
De vendre du nougat au miel
Elle voulait voir la tour Eiffel
L'autre était vendeuse d'artichauts
Sur le marché de Landernau
Les artichauts quand on gamberge
Ca mène tout droit aux asperges


Transcripteur : neutrino34
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

27 commentaires (dont 1 archivé)
Scarabée Masqué Le 23/11/2003 à 23:01
"T'es mignonne, viens faire un tour dans mon 15 tonnes" … :D mdr Mexècon !
zephyrin Le 23/11/2003 à 23:16
C'est un peu leger, non?
raphdem Le 26/11/2003 à 08:24
Je ne connais pas ce morceau,mais rien qu'à la lecture de ses paroles,je dirais qu'il aurait mieux fait de se cantonner à sa période "Martin Circus".
Fruny Le 18/01/2004 à 07:58
La musique me rappelle TRES fortement le Canon en Ré mineur de Pachelbel.
clem_le_millionaire Le 06/05/2004 à 16:38
"Je l'ai emmenée à Pigalle, depuis elle travaille dans un bar…" Il est proxénète ?? Et dire que tout ça a commencé parce qu'il avait envie de faire pipi !
AllezHopACreteil! Le 03/07/2004 à 18:31
Quelle chanson sordide !! Mais que fait le MLF ??
mdhaudt Le 06/07/2004 à 00:52
La classe, le Gérard, il a même des camions avec son nom écrit dessus !!!
Ragondin Dundee Le 06/07/2004 à 00:55
euhhhh…. gerard pisani c'était pas un ministre ou un truc comme ça??
Fattorius Le 06/07/2004 à 18:40
J'adore le sujet. C'est délirant!
Abronsius Le 28/09/2004 à 09:34
"La belle histoire" de Fuguain version cauchemardesque… Je dirais même plus, physiquement parlant, c'est de l'anti-musique. Le texte est vraiment à la hauteur de la pochette.
span Le 14/10/2004 à 12:00
C'est le pere d'Edouardo?
Grover Le 14/10/2004 à 12:00
A voir la pochette, c'est pas une vendeuse de nougats…
Ciaopeople Le 15/10/2004 à 19:35
Maintenant que tu le dis Span, il me semble que cela pourrait être vrai…
aion Le 17/11/2004 à 03:07
le chanteur de Martin Circus, c'est Gerard Blanc…. et le ministre Edgar Pisani… non, non, Gerard Pisani n'est pas le résultat d'une expérience contre-nature…
hre mgþýe Le 29/11/2004 à 10:16
ça rappelle "c'est un beau roman c'est une belle histoire"… avec des citations de brassens ("montélimar" la chanson, "la chasse aux papillons") mais en version sordide… le mec qui ramasse tout ce qu'il trouve pour les prostituer… ah ben non c'était une vanne ! super drôle !
Lèz Le 29/11/2004 à 10:16
auteur / compo c'est Gérard Pisani lui-même et les arrangements par Paul-Jean Borowsky les 2 anciens Martin Circus se sont donc retrouvés pour cette galette en 1977 (6 ans après le départ de Boro et 3 ans après celui de Pisa du grand cirque)
numa4 Le 07/12/2004 à 17:30
Une erreur s'est glissé me semble t il dans le refrain, il fallait comprendre
"Pourtant on a mis plus d'un jour et deux nuits, oui"
Cette remarque me paraît éclairer sous un nouveau jour le propos de cette chanson.
tannis Le 13/03/2005 à 03:31
Qui a dit que les routiers sont des intellos ?? (un mec bourré encore)
lustreme Le 29/05/2005 à 04:25
La fille n'est pas si bête (la 1ère)! Elle a bien saisi que chasser des papillons avec un 15 tonnes, ça semble assez difficile… Ou bien les papillons écrasés sur le pare-brise…
luciejudith Le 31/05/2005 à 18:19
Montparnasse…Bécasses…C'est délicat!
Mendo Le 25/06/2005 à 09:38
Marrant, moi je trouve la chanson sympa… Y'a effectivement quelques références à Brassens. Et Brassens avait lui-même fait une chanson sur le même sujet, tout aussi scabreuse : "comme j'n'étais qu'un salaud j'me fis honnète / paraît qu'elle s'vend même à des flics quelle décadence / y'a plus de moralité publique dans notre France". La version de G. Pisani est à peine plus sordide ! Moins poétique, certes, surement… Quoique "t'es mignonne, viens faire un tour dans mon 15 tonnes", moi, je trouve ça plutôt marrant…
Comme quoi, y'a des sujets marrants dans les années 60 qui deviennent moins drôles dans les années 80… Ce qui explique peut-être pourquoi la "génération Casimir" est tellement névrosée, c'est du moins c'qu'on lit dans les journaux. Ouah, hé je vous ai fait mine de rien une étude sociologique à partir de 2 chansons… Je trouve la plupart des commentaires très décalés, pour une fois : mais où est donc l'humour légendaire de la communauté bidesque ?
Doc' Le 22/09/2005 à 09:35
mainteant on dirait plutôt 40 tonnes, non? Mais ça fait un pied de plus pour la chanson, ça va pas pour le rythme… comme quoi la haute poésie et la réalité ne vont pas toujours ensemble.
duke hon Le 25/03/2006 à 08:01
quelques variantes :
Elle habitait Dole; mais elle en avait ras le bol
Elle habitait aux Lilas; mais en avait jusque là
Elle habitait Nouakchott; mais elle en avait plein les bottes
Elle habitait Marquette; mais elle en avait par dessus la tête
Pcmusic Le 21/05/2006 à 19:56
D'après ce site, la date serait 1977. Je pense que ça semble assez sérieux pour l'indiquer comme officielle [Merci]
Pcmusic Le 29/03/2008 à 16:51
Finalement ce site a indiqué une date fausse. C'est 1976 et ça ne fait plus aucun doute.
William Sheller "Une chanson qui te ressemblerait" 6042.242, Pisani a le n° 6042.244 et Gainsbourg le n°6042.272 avec "Marilou sous la neige".
Encyclopédisque donne les mêmes dates pour ces 2 simples.
Fauvelus Le 01/12/2011 à 19:38
Auteur compositeur : Gérard Pisani
Les couplets sont en effet basés sur la suite d'accords du Canon de Pachelbel.
Quant aux refrains, il ont un air de parenté avec les couplets de "Quatre-vingt quinze fois sur cent" de Brassens.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !