Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



King Crimson - In the court of the Crimson King

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : In the court of the Crimson King


Année : 1969


Auteurs compositeurs : Pete Sinfield / Ian McDonald


Durée : 4 m 15 s


Label : Island


Référence : 6138 014


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

6 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

The rusted chains of prison moons
Are shattered by the sun
I walk a road, horizons change
The tournament's begun
The purple piper plays his tune
The choir softly sing
Three lullabies in an ancient tongue
For the court of the crimson king

The keeper of the city keys
Put shutters on the dreams
I wait outside the pilgrim's door
With insufficient schemes
The black queen chants
the funeral march
The cracked brass bells will ring
To summon back the fire witch
To the court of the crimson king

The gardener plants an evergreen
Whilst trampling on a flower
I chase the wind of a prism ship
To taste the sweet and sour
The pattern juggler lifts his hand
The orchestra begin
As slowly turns the grinding wheel
In the court of the crimson king

(On soft gray mornings widows cry
The wise men share a joke
I run to grasp divining signs
To satisfy the hoax
The yellow jester does not play
But gentle pulls the strings
And smiles as the puppets dance
In the court of the crimson king
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

18 commentaires (dont 1 archivé)
morphee Le 16/02/2003 à 20:54
Ce titre de King Crimson est uniquement là pour le prog VO <-> VF, du fait de la présence de la VF chantée par René Joly.
L'une des pochettes les plus célèbres er les plus ignobles de l'histoire de la pop music ! Le morceau faisant 9'30, les puristes auront remarqué la coupure juste avant le solo de flute :)
Le groupe King Crimson en 1969 aligne alors sa dream team : il est composé de son leader guitariste (et grand ami de Brian Eno) Robert Fripp, du parolier Pete Sinfield, de Greg Lake (futur Emerson, Lake & palmer), de Ian Mc Donald (futur Foreigner) au sax et de Bill Bruford (futur Gong et Genesis).
Pour les plus fans, l'album Red est à recommander !
rk721 Le 17/02/2003 à 00:45
n'empêche que celui qui va arriver sur la radio pour la première fois et tomber là dessus,…. il risque de ne pas comprendre !!!
j'espère qu'on n'a pas amputé la VF car ce serait un plus gros sacrilège encore ;-) !!!!!!
YoDa Le 17/02/2003 à 16:52
Ce titre ne fait-il pas référence à "In the hall of the mountain king" d'Edvard Grieg, lui-même basé sur une légende de troll norvégien ?
raphdem Le 17/02/2003 à 17:11
Du rock progressif comme on en fait peu…Ce morceau figurait sur l'album éponyme,sorti en 1969 et réédité en CD depuis.Dessus,il y avait aussi "I talk to the wind"(mon coup de cœur)","21st century schizoïd man"….
Seric Le 20/02/2003 à 23:40
Morphée : Il faudrait revoir ses classiques :
A l'époque, le batteur de KC était Mickaël Giles.
Bruford est aussi célèbre pour avoir officié sur les albums "classiques" de Yes.
Sur ce 1er album, il y a aussi le morceau "Epitath" (superbe) qui a aussi été rreprise par René Joly…
morphee Le 21/02/2003 à 11:28
Au temps pour moi, Bill Bruford intègrera le KC qu'un peu plus tard (enfin c'est assez compliqué car il a fait plusieurs aller-retours entre les divers groupes "progressistes" de l'époque). Le batteur sur "In the court of hte Crimson King" est bien Michael Giles, confondateur du groupe avec son frère Peter (qui lui a quitté le groupe après le flop du premier album qui s'appelait The Cheerful insanity of Giles, Giles and Fripp.
Sinon, je suis preneur de la version d'Epitaph par René Joly !
pierus Le 10/03/2003 à 15:10
Brudford Apparaît sur les albums plus récents de KC, tels que "Discipline I & discipline II"… A cette epoque, à part Robert Fripp (et peut etre un autre membre fondateur du groupe) il ne reste plus personne de la formation originale. Il y avait notament à cette époque Tony Levin (basse), qui jouera plus tard avec Peter Gabriel notament sur l'album "So" . Il y avait enfin Adrian Belew au chant-guitare qui fut le guitariste attitré de Bowie pendant plus d'une bonne décénie.
megavolt Le 03/12/2003 à 03:20
…oulala, c'est mélangé tout ça,… Bill Bruford arrive à la cour du King en 1973. Les membres du groupe se séparent en 1975. En 1981, Robert Fripp reforme un "nouveau" King Crimson (Discipline) avec Tony Levin, Adrian Belew et Bill Bruford (lequel restera jusqu'en 1997). Voili voilou…
lychee Le 31/12/2004 à 18:33
Que des noms, que de talent !! Tout le meilleur du rock anglais est là.
On pardonnera à ceux qui ne connaissent pas encore King de ce deconnecter de Bide pour le découvrir.
scaracrabe Le 06/04/2005 à 02:18
Ya pas un taré qui pourrait mettre la version française d' "epitaph" par René Joly ? Comme ça on aura l'original dans la base,,,:)
frunobulax Le 25/07/2005 à 01:06
Epitaph est mon morceau préféré de cet album la. J'aime bien aussi Moonchild, et puis toutes les autres d'ailleurs ! Un des meilleurs cds de tous les temps…
jihemji Le 10/11/2005 à 17:23
La pochette de ce 1er album des K.C. restera l'une des plus célèbres de l'histoire du rock.
C'est leur brillant parolier Pete Sinfield qui contacta son ami Barry Godber pour la réaliser.Celui-ci qui avait fait la Chelsea Art School représenta son visage totalement déformé dans son miroir.
Barry mourut malheureusement d'une crise cardiaque l'année suivante.Il avait 24 ans.
garrigou Le 21/02/2006 à 10:48
un diamant au milieu de la pacotille…
quel surprise d'entendre king Crimson sur Bide et musique ?
mais c'est vrai qu'avec quelques années de recul la pochette qui me faisait un effet terrible gamin…
a perdu un peu de sa puissance.
lioyo Le 19/07/2006 à 10:34
Alors moi je dis merci au programme VFVO parce que jamais je me serais attendu à écouter ce morceau sur B&M! Un eperl du rock progressif! Ca me file un coup de vieux moi! :(
m.merou Le 25/01/2009 à 01:07
le meilleur morceau de l'album pour moi… un vrai moment mystique…
casey-ryback Le 23/01/2010 à 16:43
Ok avec M. Merou, mais "Epitaph" et "Moon child" valent également le déplacement… Le meilleur album du Roi Pourpre….
Flaming Youth Le 27/02/2014 à 12:21
Megavolt: on peut préciser que la formation "Discipline" (le groupe devait se nommer ainsi jusqu'à ce que Fripp décide de ressortir le nom King Crimson) a sorti 3 albums: Discipline (1981), Beat (1982) et Three Of A Perfect Pair (1984) avant de se séparer en 1984.

King Crimson s'est reformé en 1994 avec les 4 membres de la formation précédente plus Trey Gunn (basse et Chapman Stick, comme Tony Levin) et Pat Mastelotto (batterie). Cette formation surnommée "double trio" durera peu (jusqu'en 1997) mais produira un EP (VROOOM en 1994), un album studio (THRAK en 1995) et plusieurs albums live (B'Boom: Live In Argentina, THRaKaTTaK (composé d'impros issues de versions live du titre THRAK - un CD sorti plus tard reprendra le même principe avec 21st Century Schizoid Man)).

Levin et Brudford quitteront ensuite le groupe, laissant Fripp, Belew, Gunn et Mastelotto s'impliquer dans des side-projects (les différents ProjeKct) et poursuivre la carrière de King Crimson avec les albums ConstruKction Of Light, The Power To Believe, le EP Happy With What You Have To Be Happy With ou encore des album live autant contemporains (EleKtrik: Live In Japan enregistré et sorti en 2003) que reprenant du matériel plus ancien (le quaruple CD Epitaph qui reprend du matériel de 1969, Ladies Of The Road qui reprend du matériel de 1971/1972 (et qui comporte un CD avec différentes impros de guitare et de saxophone jouées durant 21st Century Schizoid Man) The Night Watch qui reprend un concert de 1974, Absent Lovers reprenant un concert de 1984 (le dernier de la formation "Discipline") ou encore VROOOM VROOOM qui reprend du matériel de 1995/1996).

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !