Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Saint Tropez - Femmes fatales

Voir du même artiste


Titre : Femmes fatales


Année : 1982


Auteurs compositeurs : A.J. Cervantes / Ron Altbach


Durée : 4 m 46 s


Label : Milan


Référence : S 040 123


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

35 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Elle : allô ?
Lui : chérie ?
Elle : Jean ?
Lui : tu es seule, Nicole ?
Elle : oui , j'étais en train de lire.
Lui : quelque chose d'intéressant ?
Elle : une histoire d'amour tendre et sensuelle. Lui il est fort, musclé, très beau, comme toi.
Lui : mais il n'a pas une amante aussi merveilleuse que toi, avec une peau douce comme de la soie… passion, passion brûlante comme la tienne, tes lèvres, ta bouche pleine et sensuelle, exprimant la sombre sexualité d'un millier d'aphrodites.
Elle : Jean, je suis là étendue sur mon lit et sans toi, le lit est grand , rien que de prononcer ton nom je suis nerveuse et j'ai envie, j'ai envie de toi, viens !
Lui : j'arrive, mon amour !

Elle : l'attente m'a semblée si longue.
Lui : oh ma chérie.
Elle : est-ce que je t'ai manqué ?
Lui : bien sûr.
Elle : tu as envie de moi ?
Lui : toujours !
Elle : tu veux me prendre ?
Lui : je te prends comme ça.
Elle : plus vite.
Lui : plus que jamais…
Elle : je vais te rendre fou d'amour, viens, vienssss !
En moi, plus près, tout près mon amour, prends moi…ohhhh
hmmm … oh mon dieu  !!

Le journaliste :
Et voici les dernières nouvelles de 6h :
Un photographe renommé dans le milieu de la haute couture et son amie un mannequin, ont été retrouvés morts dans un appartement de Paris ce matin de bonne heure, abattus à coups de revolver. Apparemment le résultat d'un bizarre triangle d'amour.
Jean-Louis Delon était bien connu pour son association avec Vogue et de nombreuses autres revues de haute couture, sa compagne, Nicole Garnier, était considérée comme un des mannequins vedettes et avait une réputation mondiale.
La police recherche le meurtrier : une femme inconnue qui, à ce que l'on croit, était l'amante jalouse de la femme assassinée.

Transcripteur : Semaelle
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

37 commentaires (dont 9 archivés)
iarl Le 25/01/2003 à 19:15
1982 et Bill Gates était déjà célèbre ? ô_o
Superloustic Le 01/06/2003 à 05:33
Si j'ai bien suivi, la chanson est chantée par un homme et une femme, il y est question d'un homme et de deux femmes (le couple qui chante et l'amante jalouse de la femme qui leur tire dessus à la fin)… Mais la photo de la pochette représente trois femmes.. (Ou alors le mec est un travelo)
Davyd Le 14/06/2003 à 03:15
Il fut des modes furtives (et heureusement rapides) dans les chansons bidesques, telle la chanson téléphonée… Il a de quoi faire une "spéciale" sur B & M : Claude François "le téléphone pleure", Yves Régnier (qui envoie promener une américaine au bout du fil), Annie Girardot (qui écoute son répondeur), Ra Band "clouds acroos the moon", et des tas de perles du genre de celle-ci…
Lothar Le 04/07/2003 à 11:37
les crissements de pneus, les pas sur le graviers, il frappe à la porte (y a pu d'courant ?) et la prend comme une bête quand on frappe à la porte …
Elle ouvre et :
- Sarah Connor ?
- oui
BANG BANG BANG
probin Le 01/08/2003 à 15:37
"une réputation mondiaaale" (sic)
patrick-duffy Le 01/08/2003 à 15:38
Non mais quel gag ce truc :-)) Jean-Louis Delon et Nicole Garnier :-)) on dirait un sketch, ils ont du bien se marrer en l'enregistrant. Vue le bruit des détonations ça fait plus fusil que revolver, faudrait voir avec les blessures. Enfin j'espère qu'ils prenaient pas au sérieux parce que sinon c'est complètement raté.
probin Le 15/08/2003 à 15:39
mouais, enfin moi j'attend avec impatience la version avec Sim et Topaloff…
octave Le 24/12/2003 à 03:28
A quand un remake par Alain Delon et Simone Garnier ?
henri guybet Le 25/02/2004 à 14:03
j'ai un début d'érection et j'ai envie de rire en même temps … heu, c'était quoi l'effet recherché?
Obsidian Le 14/03/2004 à 19:04
Davyd: Tu fais probablement allusion à ceci ?
Kinder.mmmmm Le 16/04/2004 à 10:29
Ouah c'était super chaud et puis il y a le meurtre… le rythme langoureux, tout y était pourtant. Une découverte de plus.
hometraveller Le 26/05/2004 à 00:26
Elle : Jean, je suis « là et dans douce »( ?) mon lit (Jean, je souis la étendoue sur mon lit…)
jancriss Le 04/06/2004 à 19:17
c'est lascif….j'adore
Doc' Le 15/06/2004 à 15:44
Un bizarre triangle d'amour
Zozotte Le 16/06/2004 à 00:12
Jean et Nicole… le choix des prénoms est vraiment sexy. Il fait mouche!
J'adooore la pochette!
mario scolas Le 08/09/2004 à 22:14
Dommage qu'il n'y a pas de suite à cette chanson…
Bigbaba Le 14/09/2004 à 13:23
Bizarre, je pensais voir une référence à New Order mais d'après les années, ça serait l'inverse… Prémonition ?
pascaldanelforever Le 27/10/2004 à 00:23
Oh oui, oui, 5F95, je ne donne pas un cent de plus, non non nooooooooooon Et vous ne trouvez pas que cette Nicole Garnier a un drole d'accent pour une native de Romorantin ?
mangedisk Le 27/10/2004 à 13:18
jean louis delon j adore j ai tout ces films et il ne me manquait que cette bo dramatique …….la voiix du journaliste aurait ete meilleure avec mourousi
gerg Le 12/01/2005 à 22:07
"je suis « là et dans douce »( ?) mon lit" C'est pas "je suis là étendu sur mon lit? [Ça ressemble en effet plus à quelque chose, merci :)]
dcompiler Le 20/01/2005 à 16:47
Tout à droite sur la pochette: Vincent Mc Doom. Lol
dcompiler Le 20/01/2005 à 16:49
On remarque, lorque les deux héros se rejoignent, un passionnant jeu du "ni oui ni non" que sait éviter l'homme!
tiseb Le 22/01/2005 à 15:01
On remarquera également la magifique pochette de ce 45 T d'exception bidesque…. Surtout cette pouvre femme (à droite) , à croire que c'est le neveu (en classe de CE1) du responsable de la mise en page qui a fait le découpage. La chevelure est en escalier, et elle a un 'trou' dans le crane… Heureusement que l'informatique est venu les aider par la suite. ^^
hollynetv3 Le 18/03/2005 à 22:49
à entendre les coups de feu, ça doit être le flingue de l'inspecteur Harry Callahan, un 44 magnum…
hyacinthe Le 02/06/2005 à 11:23
La sirène de police au saxophone, c'est vraiment fort!
kirby2000 Le 10/06/2005 à 07:44
Jean-Louis Delon! La voix-off finale rachète toute la soupe qui précède.
dj_go Le 15/09/2005 à 02:25
Cruelle fin… pauvre Nicole Garnier… :'(
BideBox Le 21/01/2012 à 12:21
la petite dose d'homosexualité féminine pour faire rougir le bourgeois, tiens tiens, on est en 1982, c'est tellement gratuit que j'ai osé croire qu'ils allaient éviter d'être aussi "cliché". car voyez vous, dans ce milieu, les gens on de ces mœurs… je peux vous le dire, j'ai vu un excellent documentaire avec Alain Delon dans le rôle principal qui dézinguait des flics ripous qui - de surcroit - étaient homosexuels et connaissait des gens dans la mode !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !