Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Ringo - Michaël

Voir du même artiste


Titre : Michaël


Année : 1982


Auteurs compositeurs : Alex Martin / Jean-Pierre Millers


Durée : 3 m 32 s


Label : Formule 1 / RCA


Référence : PL 37624


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

11 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

On est parti dans l'automobile du docteur Debyll
Un type avait l'air un peu sénile, j'étais pas tranquille
C'était aussi un docteur, du moins si je ne m'abuse
Dans nos petits laboratoires, c'est fou ce qu'on s'amuse.

On est arrivé un peu plus tard dans les quartiers chics
Ça dégageait des ondes abattoires, c'était la clinique
Ha ! nous ont dit Frankeinstein et Jacky Pentothal
Tout n'est vraiment pas normal dans le corps médical.

Moi j'étais seul avec ces dingues qui voulaient
Tout changer, fabriquer un homme universel
Lui faire pousser des ailes pour atteindre le ciel
L'appeller Michaël.

Debyll avait pris la direction de l'opération
Faudrait pas lui gâcher les poumons, question d'attention
Passez-moi la pince coupante, j'vais lui greffer un rein
Non, pas la pince de cinquante, plutôt la pince de vingt.

Le jour allait bientôt se lever, ça avançait bien
Mabuse n'arrêtait pas de hurler, de taper des mains
Jacky Pentothal hurlait, ça y est, on a gagné
Moi le nez dans mon journal, j'essayais d'oublier

J'étais tout seul avec ces dingues qui voulaient
Tout changer, fabriquer un homme universel
Lui faire pousser des ailes pour atteindre le ciel
L'appeller Michaël.

Transcripteur : TrashKahn
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

18 commentaires (dont 1 archivé)
RingoWillyCat Le 01/12/2002 à 14:58
Un des derniers titres de Ringo produit par Haïm $aban
gibolino Le 19/02/2003 à 19:40
Mais que se cache-t-il derrière cette porte pleine de promesses, au travers de laquelle filtre un généreux faisceau de lumière ? En tout cas, à sa pose hiératique, on sait c'est qui le patron
Tryph Le 14/03/2003 à 08:23
Pourquoi l'avoir fait chanter si haut? Un ton au-dessous aurait renforcé le ton insupportablement dramatique du texte.
Quant aux "rais de lumière" ils ne sortent pas de la porte. C'est un problème de digestion de toute évidence!
vinylman Le 23/06/2003 à 22:13
Tiens !? Ringo chez RCA. J'avais sauté ce châpitre. Je me souvenais des disques CARRERE et des disques FORMULE 1, nom que RINGO a revendu au groupe ACCOR qui en a fait …………….la chaîne d'hôtels éponyme bien connue (si mes informations sont exactes)
Merci B&M de parfaire ma culture vinylistique
Blake Le 28/07/2003 à 16:00
La pochette déchire autant que les paroles.
RikikiPoussPouss Le 28/08/2003 à 17:08
Je comprends pas trop où il veut en venir Ringo. Ceci dit, je suis adepte de la philosophie de comptoir (qui n'a rien à voir avec les ridicules cafés philo, je precise) et je tiens à dire l'histoire de Michaël fait sensation auprès de mes camarades quant on dérive sur la bio-éthilique.
Tryph Le 09/09/2003 à 19:16
Le texte est intéressant! Petites corrections: nous on dit Frankeinstein et Jacky : nous ont dit… vraiement : vraiment [ok]
athos Le 16/01/2004 à 15:48
Je crois que la pochette fait référence au film Casablanca. On retrouve la pose à la Bogart et l'entrée du bar ressemble étrangement à celle du film…
Lepi Le 16/01/2004 à 22:35
Made in Ailleurs… Tout est dit!
gogolou77 Le 22/03/2004 à 02:27
C'est marrant je trouve cette chanson presque acceptable. C'est vraiment bizarre car je peut pas voir Ringo en peinture. (ni en dessin (cf pochette) ha ha ha ha) ouais je sais je suis fort drôle…… :-D
Lèz Le 10/07/2004 à 16:12
Alex martin (l'auteur) a-t'il un lien de parenté avec yves Martin (compagnon de Sheila) si oui on peut dire que ça reste en famille
balfroid Le 06/02/2005 à 11:50
je pense bien oui selon une source internet dont j'ai perdu le nom
Bouzi Le 15/02/2005 à 20:57
Alex et Yves Martin sont frères. Manifestement, ils ont tous deux bossé pour Saban.
raphou Le 11/07/2005 à 18:59
C'est marrant, on dirait un texte rigolo de Gotainer qui aurait été pris au sérieux par JJGoldman pour la musique et chanté sans comprendre les paroles par Julien Clerc… troublant !
mealone Le 11/07/2005 à 19:07
Jacky Pentotha^l…je savais bien que ce nom me disait quelquechose…Petite info: Le Pentothal est plus connu pour son utilisation dans les interrogatoires; il s'agit d'un des nombreux "sérums de vérité" ( En fait,la personne dit tout ce qu'il lui passe par la tête, car elle est dans un état second!)
Petite parenthèse médicale bouclée…^ ^
anterak127 Le 18/08/2005 à 11:22
Ah bintiens, il se prend pour Bogart dans "Casablanca" (Curtiz 42) ! Pas gonflé, lui ! Quitte à pomper une image aussi célèbre, il eût fallu la passer en N&B, c'eût été moins vulgaire.
Pascalito Le 13/07/2013 à 15:22
Y'a juste une petite erreur dans les renseignements sur toutes les chansons tirées de ce disque : le label Formule 1, que Ringo avait créé en 1975, n'existait plus… Après le succès de son "Grand corbeau noir" - dernier disque distribué par Carrère - et le divorce d'avec Sheila, Ringo a confié la distribution du label à R.C.A., certes, mais pour les trois premiers 45 tours seulement (Allô à l'OVNI, Un homme ne pleure pas, Tendrement)… Comme ils n'ont pas marché, Formule 1 a été liquidé, pour être, effectivement, revendu au groupe Accor qui en a fait la chaîne d'hôtels… Ringo a, quant à lui, terminé sa carrière simplement sur le label R.C.A. Victor, et, pour son ultime disque (J'ai toujours besoin d'amour), les disques Delphine…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !