Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Les Charlots - Aspirine - Tango

Voir du même artiste


Titre : Aspirine - Tango


Année : 1968


Auteurs compositeurs : Gérard Rinaldi - Filipelli


Durée : 2 m 34 s


Label : Vogue


Référence : EPL. 8655


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

23 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Qu'il était bon, qu'il était beau
Le temps du rhume de cerveau
Où l'on ne savait rien de ce mot : aspirine
Les gens éternuaient à tout va
Ils avaient des nez gros comme ça
Et ça sentait bon l'infusion dans les cuisines
Aujourd'hui on s'fait des vaccins
On prend des trucs et des machins
Et l'on s'enfile des ustensiles dans les narines
On n'peut plus maintenant
Etre malade comme avant
Tout ça à cause des médicaments

J'en ai assez, je n'en peux plus
De m'enfiler des trucs dans l'nez,
Dans les oreilles et dans l'gosier
Je voudrais bien qu'un jour on cesse
De me piquer dans les deux bras
J'ai les biceps comme des nougats
Je suis gentil, je suis très beau
Mais faut pas me prendre pour un crétin
Et si un beau jour je m'énerve
Je leur dirai carrément : « zut »

Qu'il était bon, qu'il était beau
Le temps du rhume de cerveau
Où l'on ne savait rien de ce mot : aspirine
Quand on était pas bien portant
On s'adressait à Grand'Maman
Qui nous préparait un lavement pour une angine
Aujourd'hui pour un panaris
On dévalise les pharmacies
Où la moitié d'nos économies se débinent
On n'peut plus maintenant
Etre malade comme avant
Tout ça à cause des médicaments

J'en ai assez, je n'en peux plus
De m'enfiler des trucs dans l'nez,
Dans les oreilles et dans l'gosier
J'en ai assez de ces andouilles
Qui considèrent la peau d'mes fesses
Comme un stand de tir de kermesse

J'en ai assez, je n'en peux plus
De m'enfiler des trucs dans l'nez,
Dans les oreilles et dans l'gosier
Je voudrais bien qu'un jour on cesse
De me piquer dans les deux bras
J'ai les biceps comme des nougats
Je suis gentil, je suis beau
Mais faut pas m'prendre pour un crétin
Et si un beau jour je m'énerve
Je leur dirai : … « zut »

Transcripteur : neutrino34
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

5 commentaires (dont 2 archivés)
neutrino34 Le 27/09/2002 à 00:16
j'ai fait une erreur dans les paroles retranscrites :
"qu'il était bon, qu'il était beau" en tête des deux premiers couplets…
mea culpa… :-)

De plus au lieu de "Je suis gentil, je suis très beau" c'est "bon",à la place de "beau".. idem dans le dernier refrain
Claude Bukowski Le 16/04/2006 à 16:36
Une chanson parlant de l'inflation pharmaceutique … et ce, dès 68 ! Visionnaires, les Charlots ? Je le crois volontiers ! On vote pour !
Dam-Dam Le 11/11/2007 à 23:45
Prestation télévisuelle : http://www.ina.fr/divertissement/chansons/video/I0…

Cette chanson est passée telle quelle dans l'émission contestataire de Daniel Mermet "Là bas si j'y suis" sur France Inter, dans un reportage contre la franchise médicale. J'attends que pareil chanson remplace la ronflante "Carrefour de l'Odéon" qui la suit.

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1269

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !