Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Paco - Amor de mis amores

Voir du même artiste


Titre : Amor de mis amores


Année : 1988


Auteurs compositeurs : Angel Cabral - Enrique Dizeo / Michel Rivgauche


Durée : 3 m 43 s


Label : Avrep


Référence : 870 530-7


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

No te asombres si te digo lo que fuiste
Una ingrata con mi pobre corazón
Porque el fuego de tus lindos ojos negros
Alumbraron el camino de otro amor.

Y pensar que te adoraba tiernamente
Que a tu lado como nunca me sentí
Y por esas cosas raras de la vida
Sin el beso de tu boca yo me vi.

Amor de mis amores, reina mía ¿Qué me hiciste
Que no puedo conformarme sin poderte contemplar?
Ya que pagaste mal a mi cariño tan sincero
Sólo conseguirás que no te nombre nuncamás (nunca más)
Amor de mis amores si dejaste de quererme
No hay cuidado que la gente de eso no se enterará
¿Qué gano con decir que una mujer cambió mi suerte?
Se burlarán de mí, que nadie sepa mi sufrir.



No te asombres si te digo lo que fuiste
Una ingrata con mi pobre corazón (pobre corazón)
Porque el fuego de tus lindos ojos negros
Alumbraron el camino de otro amor.

Y pensar que te adoraba tiernamente (adoraba tiernamente)
Que a tu lado como nunca me sentí
Y por esas cosas raras de la vida
Sin el beso de tu boca yo me vi.
Amor de mis amores, reina mía ¿Qué me hiciste
Que no puedo conformarme sin poderte contemplar?
Ya que pagaste mal a mi cariño tan sincero
Sólo conseguirás que no te nombre nunca más (nunca más)
Amor de mis amores si dejaste de quererme
No hay cuidado que la gente de eso no se enterará
¿Qué gano con decir que una mujer cambió mi suerte?
Se burlarán de mí, que nadie sepa mi sufrir.

Amor de mis amores, reina mía ¿Qué me hiciste
Que no puedo conformarme sin poderte contemplar?
Ya que pagaste mal a mi cariño tan sincero
Sólo conseguirás que no te nombre nunca más
(…)
¿Qué gano con decir que una mujer cambió mi suerte?
Se burlarán de mí, que nadie sepa mi sufrir.

Merci Rudi !
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

26 commentaires (dont 1 archivé)
YoDa Le 16/07/2002 à 00:58
Reprise de "La foule" d'Edith Piaf
Curieuzeneuze Le 16/07/2002 à 21:00
Qui l'avait piquée au folklore argentin si je ne m'abuse…
Rudi Le 04/08/2002 à 23:56
Exact gdem2408.
Pitcairn Le 19/08/2002 à 07:55
Je me disais bien, depuis plus de dix ans, que cette chanson me rappelait quelque chose…
YoDa Le 06/09/2002 à 10:44
A mon avis, ce n'est pas un tango mais une valse (mais je ne connais pas trop les rythmes tango). Ici on est en 3/4.
Lord Big Fire Le 28/01/2003 à 22:27
c'aurait pu etre encore plus ecoutable si la choriste ne nous cassait pas les oreilles avec ses hurlements hysteriques…

Sinon c'est plutot sympatoche…
misteur.ti Le 28/01/2003 à 22:31
Dans le clip, il marchait en chantant le long d'un immense mur et on voyait un coup une fille qui dansait le flamenco, un coup un mec qui tagait "amor de mis amores".

Il en existait une version détournée (du clip) où la chanson de Paco avait été remplacée par la voix d'un mec qui ralait parce que la fourrière avait embarqué sa voiture et qui marchait dans la rue en gueulant "mais où elle est cette putain de fourrière?"

Et le plus drôle dans l'histoire, c'est que ce détournement est dû à… Paco lui même.

La chanson fait partie du folklore argentin (ou espagnol, je ne sais plus) et le titre original, c'est "que nadie sepa mi sufrir", mais "amor de mis amores", c'est plus simple à retenir pour un français (la chanson n'est pas sortie en Espagne, peut être parce que le mec a un accent espagnol à chier). J'avais appris la chanson en 3ème en cours d'espagnol justement.
ebola Le 07/07/2003 à 11:25
avouez qu'on a dragué comme des balourds plus d'une fois la dessus
jenorme Le 30/07/2003 à 11:04
N°1 au top 50 en 1988, alors respect !
batignolles Le 11/09/2003 à 18:12
Plus "festif" que la version de Piaf mais moins émouvant.Vive Piaf!
poupina Le 28/09/2003 à 22:19
Il manque son autre tube, "A La Huella"
vivamenez Le 03/12/2003 à 15:51
Dans le clip on voyait très bien des graffitis "CGT" qui avaient été masqués par surcharge, ça avait sans doute été filmé prés d'une manufacture (dans le Nord, j'imagine)
Sa Sainteté Le 17/03/2004 à 18:37
Hum euh… je sais que c'est un peu tardif mais YoDa, ici on est pas du tout en 3/4, c'est un bon vieux 4/4 bien binaire
theodoric Le 30/07/2004 à 16:13
En fait Paco n'est pas espagnol comme indiqué dans la base. Je crois que ce type était à l'époque directeur des programmes (ou un truc dans le genre) sur europe 1.
En outre ce n'est pas du 3/4, ni du 4/4, mais du 6/8. (6 croches par mesure, ce qui lui donne son côté valse binaire).
djkaput Le 05/09/2004 à 06:25
Ben tiens, du 6/8 maintenant :p Bon, la version de Piaf c'est une valse, donc ternaire (3/4 ou 6/8 on s'en bat l'œuf c'est pareil), et la version remix en binaire, pour que les beaufs suivent (salut ben*baker! attention je m'en prends aux gens simples et honnêtes pas extravagants :p).
On s'en fout un peu mais la vie consiste en d'éternels petites conversations inutiles après tout…
Smokecity42 Le 07/09/2004 à 09:18
Le truc drôle à savoir : Paco dans le clip fait du surplace et tourne en réalité autour d' un seul batiment, même si on a l' impression qu' il va loin loin loin… et puis il marche vite vite vite…
gij Le 13/10/2004 à 15:23
Le clip a été tourné vers Cergy je crois effectivement, et c'est toujours le même mur (sur lequel il y avait bien des graff CGT :) ). Quant à Paco, il n'est effectivement pas espagnol mais je crois qu'il a suffisament vécu là-bas pour avoir un accent acceptable. Voilà, juste quelques petites rectifications. Et c'est vrai qu'il marche vite !
shivatrance Le 27/12/2004 à 23:07
salut
il me semblait plutot qu'il s'agissait d'un classique du repertoire uruguayen, non?
enfin, peu importe, peut etre est-ce argentin. etes vous sur qu'il s'agit a l'origine d'un tango?
je recommande l'excellente version en cumbia, facon Sonora Dinamita, Sonora Tropicana ou Sonora de Margarita (para los conocedores de la America Latina).
hasta luego pinch' gueyes!!
deesnay Le 13/01/2005 à 14:14
Pour moi, c'est du bon gros 4/4 qui tache, alors que la version d'Edith Piaf était en 3/4. Ca rappelle aussi "Mission impossible" qui est passé de 5/4 à 4/4 en passant du petit au grand écran. On peut aussi penser à "I got you babe", en ternaire ou binaire selon les versions (Sonny and Cher, UB40 + Chrissie Hynde). Et en pop, quelques très rares morceaux qui s'aventurent en dehors de ces sentiers battus ("Solsbury Hill", de P. Gabriel ou "Money" de Pink Floyd, en 7/4). Sinon, il y a aussi Barbelivien qui fait n'importe quoi, mais lui, c'est pas exprès. Pour ce qui est de Albert Marcœur, je refuse de me prononcer. C'est fractal, sûrement.
gij Le 16/01/2005 à 23:43
oui, c'est bien à l'origine un tango argentin shivatrance, mais ça ne m'étonnerait pas qu'il soit inscrit dans les répertoires traditionnels de beaucoup de pays Sud-américains :)
arwen42 Le 21/01/2005 à 16:14
J'avais en tête que c'était le chanteur des Gypsy Kings tout seul qui chantait ça. Personne n'y fait allusion ici, je confonds ou bien?
Curieuzeneuze Le 21/01/2005 à 16:56
A mon avis tu confonds
Dimitis Le 15/02/2005 à 11:34
Salut à tous ! Merci pour les infos très amusantes et instructives sur le tournage du clip. Il semble difficile de se mettre d'accord sur l'origine de cette chanson merveilleuse, tellement enregistrée (il existe une version par Julio Iglesias…) et celle de Paco n'est pas mal, quand même ! Désolé pour les puristes. Tous les latinos à qui j'ai posé la question revendiquent l'origine de ce thème ce qui montre l'attachement à cette chanson et j'ai cru que c'était à l'origine une valse du Vénézuela, eh bien non; alors je tente à mon tour un historique : Angel Cabral, le compositeur était argentin et la chanson "que nadie sepa mi sufrir" est à l'origine un "vals peruano" = une valse péruvienne. Cabral est mort en Argentine en 1997 à l'âge de 86 ans, semble-t-il relativement à l'abri du besoin grâce aux droits d'auteur de la chanson. C'était aussi un compositeur de tangos.
Quant à l'auteur, Enrique Diezo, si quelqu'un peut me dire sa nationalité ? Donc la chanson serait argentino-péruvienne ? Enfin, ce thème est superbe, merci aux hispanohablantes de nous avoir appris que Paco avait l'accent français, moi je peux pas me rendre compte, et je trouve les "la la laï" de la choriste assez chouettes.
toptop Le 03/05/2005 à 02:44
Paco produisait des jingles radios et pubs tv (musiques de Alain Le Douarin, Y.Ouazana, Philippe Chatel, Jean Philippe Kohn, Richard Gotainer, etc…)
octave Le 22/02/2006 à 03:08
On explique ici (http://www.quesontilsdevenus.net/fiche,629.html) que cette affaire était, à l'origine, un canular, que Paco s'appelle François, qu'il travaille à RTL et que le clip a été tourné à Vitry-sur-Seine.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !