Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



- Les tontons flingueurs

Voir du même artiste


Titre : Les tontons flingueurs


Interprète : Bande Originale du Film


Année : 1963


Auteurs compositeurs : Michel Magne


Durée : 1 m 16 s


Label : Odéon


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

99 personnes ont ce morceau dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

(instrumental)
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

39 commentaires (dont 1 archivé)
doubleké Le 19/05/2002 à 22:35
On aurait jamais du quitter Montauban
morphee Le 25/10/2002 à 13:42
l'intégral sur le site officiel des Tontons Flingueurs"
misteur.ti Le 26/02/2003 à 06:05
Moi, les malades, j'les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère…
L'un des meilleurs films français de tous les temps !
fortysomething Le 14/03/2003 à 10:31
On NE DEVRAIT jamais quitter Montauban, doubleké
LE CAM Le 15/04/2003 à 12:44
non mais t'as vu ça ?
en période de paix ! il déboule et crac ! un bourre-pif !
Il est fou ce mec !

y'a comme un arrière gout d'betteraves !
y'en a !
crastaing Le 24/05/2003 à 17:47
Ton Antoine commence à me les briser menu !
sebet Le 23/06/2003 à 23:15
si ça c'est pas de la baballe !!! je suis fan a 200% :o)
Gloupin Le 06/09/2003 à 21:24
Moi les titres autre que celui-ci je les disperse façon puzle :-)
Sa Sainteté Le 30/09/2003 à 13:42
Au début Lauttner voulait virer la scène de la cuite dans la cuisine au montage. Je sais pas ce qui l'a fait changer d'avis mais c'est le genre de trucs qui me fait penser que si dieu existait, ça pourrait l'aider à se faire pardonner pour le reste.
ljutigny Le 30/09/2003 à 13:44
Les Cons ca ose tout, c'est meme a ca qu'on les reconnait
Lolo-Mumuse Le 30/09/2003 à 14:49
Moi, je vis avec la polonaise qui en prenait au petit-déjeuner. Ele me laisse pas souevnt toucher au grisbi. Ah, la salope !!!!
mac_is_mac Le 23/11/2003 à 09:43
On a du arrêter, y'avait des clients qui devenaient aveugles.
defunes Le 09/03/2004 à 21:03
Tu t'apprête à des «  nervouse breakdown » (avec l'accent inimitable du grand jean lefvre)
Davyd Le 19/04/2004 à 01:50
La grande équipe des années 60 - 70 : Michel Magne, Vladimir Cosma, Michel Legrand, Raymond Lefevre… Les tontons flingueurs de la bande originale de film, en quelque sorte.
Mikpique Le 10/05/2004 à 01:31
- Et ben c'est d'vant chez elle que Lucien le Cheval s'est fait dessouder!
- Et par qui? Hein?
- Ben v'la qu'j'ai plus ma tête!
- Par Teddy de Montreal! Un fondu qui travaillait qu'à la dynamite!
Sumywada_Kenji Le 04/06/2004 à 13:43
J'y trouve un gout de pomme (précisons quand meme qu'ils ne faisaient pas semblant d'etre cuités pendant cette scene mais quelqu'un connait-il exactement la composition de la chose?????? si oui mailez moi!!!)
viddus Le 21/06/2004 à 01:48
Si ! ils faisaient semblant d'être cuités (Lautner le dit ds le dvd bonus des Tontons Flingueurs…..)
raoul77 Le 09/07/2004 à 19:20
Bougez pas ! Les mains sur la table. J'vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.
Obsidian Le 10/07/2004 à 02:09
J'ai lu un jour une interview de Michel Audiard dans une magazine télé. Et de conclure « Vivant, je veux bien rester modeste, mais mort, il me parait normal qu'on reconnaisse mon génie ! » Dont acte (dixit la journaliste). :-)
defunes Le 11/07/2004 à 21:40
Dialogue entre Lino Ventura et le garde du corps du mexicain
Lino -" C'est marrant mais quand je l'ai connu le mexicain ,il recrutait pas chez tonton"
Le tueur - "Vous savez ce que c'est ,avec l'age tout ca, a la fin il s'occupait du reclassement des Legionnaires"
Lino -"Ah si c'est pour une œuvre,c'est autre chose !!!"
Fantobasse Le 22/09/2004 à 14:12
Je viens seulement d'apprendre que Mac Roney, artiste de music hall génial et "porte-flingue" dans Les tontons flingueurs, est mort en juillet dernier à l'âge de 91 ans. Il est quasiment impossible de trouver des renseignements sur lui sur le net, quelqu'un aurait-il l'adresse mystérieuse d'un site qui parlerait de lui ?
goudurisk Le 11/04/2005 à 17:12
Je détiens la transcription EXACTE des dialogues.
Ceux qui sont intéressés, mailez-moi ;o)
Joel69 Le 25/04/2005 à 00:55
"On demande Monsieur au téléphone. Un appel de Montauban. L'interlocuteur me semble comment dirais-je, un peu rustique. Le genre agricole".
Junta2 Le 31/07/2005 à 15:14
"Mais moi les dingues je les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère ! Je vais lui montrer qui c'est le raoul ! Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi quand on m'en fait trop je correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile !" Un film culte, des dialogues cultes…et tout ces petits bruitages nazes mais tellement comique(les bruits des silenceux sur les flingues…MDRRR).
Théobasilophobe Le 14/04/2006 à 03:34
Si ! Ils étaient bel et bien assez attaqués dans la scène de la cuisine !
Sumywada Kenji, sache-le, même si Lautner prétend le contraire, Ventura et Blier l'ont confirmé dans une interview croisée dans le Monde (journal français d'info réputé sérieux, en tout cas à l'époque), avant même l'invention du DVD (et avant leur mort…), en précisant que nul autour de la table n'avait pu déterminer exactement ce qu'il y avait dans la bouteille. Ils ont pensé à de l'alcool de genièvre (à ne pas confondre avec le gin), mais sans en être sûrs.
D'où une certaine impro dans les dialogues, particulièrement ceux de Blanche (y'a qu'à voir l'enregistrement complet du sketch du Sâr Rabbindranath-Duval pour comprendre que lui et Dac aimaient bien l'impro sous le coup de la Dive !) Mais de là à prétendre qu'ils étaient cuits, il y a un (très long) pas.
bisunus Le 02/05/2006 à 09:10
Sans doute aurez-vous remarqué que TOUS les morceaux de la bande originale (y compris la suite baroque de Corelli et le cantique à la messe de mariage) sont des arrangements différents du générique. J'avoue pour ma part une particulière tendresse pour le jerk "Yé yé, ya ya" qui précède la scène de beuverie.
Laskov Le 07/05/2006 à 14:25
Non il n'y en avait qu'un seul qui avait vraiment de l'alcool dans son verre, et celui la c'est notre regretté jean lefevbre… Dans cette scéne la boisson n'étais pas alcooliser (sauf la version spécial mise par lino dans le verre de jean). Je tien cela des fichier lino ventura des DVD atlas… Sinon autre réplique marrante: (concernant les deux porte flingue):
Zut voila les terribles
Déjà que tous seul il ne sont pas rigolo
Alors j'ai pas trop envie de connaitre leur numéro de siamois
visu Le 12/05/2006 à 16:29
Toute la bande est inspirée d'une sonate de Corelli. Je cherche encore et toujours (et je ne suis pas le seul) laquelle. Le générique n'en n'est qu'un des pastiches.
Magne voulait que chaque thème ne soit exprimable que par les 4 notes du bourdon de Notre-Dame. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. J'ai aussi trouvé cela sur internet :
"Après 2 mois de recherche intensive incluant SACEM, INC, STUDIO GAUMONT et autres contacts, la réponse m'a été envoyée par un passionné de Michel MAGNE (compositeur de la musique du film des Tontons
Flingueurs). "Michel MAGNE nous a bien eus !". Contrairement à ce que je pensais, le morceau de Corelli que l'on entend dans le film n'est nullement de Corelli.
En effet Michel MAGNE s'est inspiré d'un tube du groupe des années 60 "La Carillon de Notre-Dame" (dont on entend la version originale durant la boum organisée par Patricia) pour le décliner en plusieurs versions musicales pour le film (thème récurant) dont "une fameuse sonate à la manière de Corelli" ! Eh oui il a été très fort et nous, nous avons cru que cette sonate du maître italien existait et était la base du
thème musical du film. Il faut dire que Lino Ventura examine une pochette de disque de Corelli pour encore plus nous tromper. Voilà, je suis certain que vous êtes déçus car la sonate de Magne était fort belle ! Pour me consoler, j'ai acheté le CD des bandes originales des films de Georges Lautner. Sincères Salutations,"
fabrik Le 15/05/2006 à 10:49
Voici un site consacré à Lino Ventura…
http://tontonsflingueurs.actifforum.com/
Edym Le 17/05/2006 à 20:43
"Alors, y dort le gros con ? Ben y dormira encore mieux quand il aura pris ça dans la gueule. Il entendra chanter les anges, le gugusse de Montauban. J'vais l'renvoyer tout droit à la maison mère, au terminus des prétentieux."

"Mais y connaît pas Raoul ce mec. Y va avoir un reveil pénible. J'ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter qu'le sang coule mais maint'nant c'est fini ! Je vais l'travailler en férocité ! l'faire marcher à coup d'latte, à ma pogne je veux l'voir ! et j'vous promets qui demandera pardon ! et au garde-à-vous !"

(Raoul Volfoni)
SpaceDreamer Le 06/08/2006 à 22:36
Mikpique:
- Toute une époque …
Smob Le 30/10/2006 à 12:46
Quel plaisir de vous lire et de le(s) revoir. Mais, en noir et blanc uniquement SVP !
Happy birthday to you [et vlan bourre-pif !]
Personne n'évoque les silencieux des flingues ? Vous m'étonnez…
afondafond Le 16/01/2007 à 19:00
"C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases!"
Aziraphale Le 16/01/2007 à 19:05
C'est pas un film, c'est LE film.
eliott Le 17/01/2008 à 14:26
Alors pour ceux qui se posent la question depuis plusieurs années, la boisson ("pour les adultes") dans la scenne de la cuisine était du THE . C'était ce qui était le plus vraissemblable à l'image -même en noir et blanc- pour ressembler à une distillation vieillie en futs. J'espère avoir fait avancer le savoir de chacun avec cette révelation.
vvfd Le 05/03/2009 à 23:24
Ben Eliott , c'etait vrai pour PRESQUE tout le monde. Presque parce que Francis Blanche c'etait personnellement occupé du verre de Jean Lefebvre. Une drolerie a base de vodka, poivre et piment de cayenne …. Regardez bien la tete du plus jeune des Volfoni brother , il pleure !!
abbey_road Le 22/01/2013 à 18:04
Le compositeur de la BO n'a pas trouvé l'anti-accord absolu…
Flaming Youth Le 07/01/2016 à 20:06
Dialogue entre Robert Dalban et Lino tandis qu'ils sont attaqués et qu'une fusillade éclate:
Lino (alors que Dalban est en train d'ouvrir le coffre-fort) Je te demande pas si tu sais les ouvrir…
(Dalban lui tend un pistolet qu'il a pris à l'intérieur) Je ne demande pas à monsieur si monsieur sait s'en servir…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !