Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...

The Crystals - Da doo ron ron

Voir du même artiste


Titre : Da doo ron ron


Année : 1963


Auteurs compositeurs : Jeff Barry, Ellie Greenwich, Phil Spector


Durée : 2 m 18 s


Label : London Records


Référence : RE 10.150



Présentation : La présence de ce titre dans la base est due à celle de la version française par Laura Villa.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

I met him on a Monday and my heart stood still
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron
Somebody told me that his name was Bill
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron

Yeah, my heart stood still
Yes, his name was Bill
And when he walked me home
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron

I knew what he was doing when he caught my eye
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron
He looked so quiet but my oh my
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron

Yeah, he caught my eye
Yes, oh my, oh my
And when he walked me home
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron

He picked me up at seven and he looked so fine
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron
Someday soon I'm gonna make him mine
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron

Yeah, he looked so fine,
Yes, I'll make him mine
And when he walked me home
Da do ron-ron-ron, da do ron-ron

Transcripteur : Trocol Harum
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Trocol Harum Le 13/05/2019 à 00:30
La chanson "Da doo ron ron (When he walked me home)" a été créée, en 1963, par The Crystals, groupe vocal féminin afro-américain originaire de New-York et composé de Barbara Alston, Mary Thomas, Dolores "Dee Dee" Kenniebrew, Myrna Giraud et Patricia "Patsy" Wright. Leur premier hit avait été, en 1961, "There's no other (like my baby)".
En français, le titre "Da doo ron ron", sera enregistré par Frank Alamo mais Johnny Hallyday souhaitera aussi mettre la chanson à son répertoire, sous l'intitulé "Da dou ron ron". Cet enregistrement fera aussitôt de l'ombre à la version de Frank Alamo et entraîner une brouille entre les deux chanteurs. La même année vont paraître les versions de Jimmy Frey, du Québécois Donald Lautrec, de Sophie José, de Laura Villa et, sous une forme minimaliste, de Noël Chiboust. Suivront les versions des Tchèques Nicole Felixovà avec Karel Vlach, chantant en français, de Sylvie Vartan, de C. Jérôme, des Graffiti's, du Ch'ti Orchestra et de Laurent Ritchy.
Les Zykomos joueront une version instrumentale.
Une parodie "Da dou ron ron Twistus Domine" a été chantée par Jean Yanne et Jacques Martin alors qu'une autre "Da dou ron ron - Le cochon est mort" a été interprétée par Les Pappizzz. Aux Etats-Unis, une parodie de Spitting Image visait le Président Reagan.
En néerlandais, "Da doe ron ron" est chantée par Anneke Grönloh alors qu'en finnois, la chanson est reprise par Mona Carita et en allemand par les Evans Sisters et par Ted Herold.
En espagnol, la chanson a été reprise par Los Perenikes, par Mike Rios, par Los Sirex, par Los Relampagos et par Los Teen Boys ainsi, qu'en style gitan, par Gipsy Kali.
En italien, la chanson est interprétée par Remo Germani e i suoi Rangers alors que Sylvie Vartan chante "Da du ron ron".
En norvégien, "Har du dong dong" est interprété par Bjelleklang alors qu'en hongrois, les Dolly Roll chantent Da du run-run".
Parmi les reprises, notons celle des concurrentes des Crystals, l'autre groupe féminin new-yorkais, les Chiffons, et celle des Raindrops, puis la chanson traverse l'Atlantique et arrive celle des Starlings, celle des Londoniens des Tremeloes, celle des Liverpuldiens Billy J. Kramer With The Dakotas, celle des Searchers. Vont suivre les versions de Jean Campbell and The Blenders, de Shaun Cassidy, des Beach Boys et des Rail Roaders avec un petit jeune qui essaie de se faire un nom, Mick Jagger.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !