Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Ewan MacColl & Peggy Seeger - Dirty old town

Voir du même artiste


Titre : Dirty old town


Année : 1949


Auteurs compositeurs : Ewan McColl


Durée : 2 m 44 s


Label : Argo


Référence : SPA 102


Plus d'infos

Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

I found my love where the gaslight falls
Dreamed a dream by the old canal
Kissed my girl by the factory wall
Dirty old town, dirty old town

Clouds are drifting across the moon
Cats are prowling on their beat
Springs a girl in the streets at night
Dirty old town, dirty old town

I heard her sigh from the decks
Saw a train set the night on fire
Smelled the spring on the smoky wind
Dirty old town, dirty old town

I'm going to take a good sharp ax
Shining steel tempered in the fire
We'll chop you down like an old dead tree
Dirty old town, dirty old town

Transcripteur : Trocol Harum
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Trocol Harum Le 28/01/2019 à 00:40
L'original de "Dirty old town" a en premier été interprété par son créateur Ewan MacColl, en duo avec son épouse Peggy Seeger, sœur de Pete Seeger, en 1949, et elle reste l'une des plus belles versions. La chanson fait référence à la ville de Salford (Lancashire), près de Manchester, où Ewan MacColl a été élevé et dont il n'avait pas de très bons souvenirs.
La chanson a ensuite été reprise, en 1956 par Alan Lomax & the Ramblers, en 1962 par Jackie Washington, en 1963 par The Spinners, groupe également originaire de la ville de Salford, en 1964 par Chad & Jeremy et par Gary Shearston et en 1965 par le Ian Cambell Folk Group.
Viennent ensuite les versions modernes des Dubliners (1968), de Rod Stewart (1969), des Pogues (1985), de Donovan (2002),de Nolwenn Leroy (2011) et de Steve Earle & Bap Kennedy (2015).
Ce sont les versions des Dubliners et des Pogues qui ont donné, à tort, une origine irlandaise à la chanson.
Donovan avait ramené la chanson vers ses origines en chantant "Smelled the spring in the Saltkirk wind".
En français, avant la version de Gilles Servat, "Vieille ville de merde", Jo Lemaire avait interprété une excellente version "Foutue vieille ville"

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !