Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Leningrad Cowboys - Back in the USSR

Voir du même artiste


Titre : Back in the USSR


Année : 1993


Auteurs compositeurs : John Lennon - Paul McCartney


Pochette : Bernhard Kühmstedt


Durée : 3 m 16 s


Label : Plutonium / Ariola


Référence : 74321 13646 2


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Flew in from Miami Beach BOAC
Didn't get to bed last night
Oh, the way the paper bag was on my knee
Man, I had a dreadful flight
I'm back in the USSR
You don't know how lucky you are, boy
Back in the USSR, yeah
Been away so long I hardly knew the place
Gee, it's good to be back home
Leave it till tomorrow to unpack my case
Honey disconnect the phone
I'm back in the USSR
You don't know how lucky you are, boy
Back in the US
Back in the US
Back in the USSR
Well the Ukraine girls really knock me out
They leave the west behind
And Moscow girls make me sing and shout
That Georgia's always on my my my my my my my my my mind
Oh, come on
Hu hey hu, hey, ah, yeah
Yeah, yeah, yeah
I'm back in the USSR
You don't know how lucky you are, boys
Back in the USSR
Well the Ukraine girls really knock me out
They leave the west behind
And Moscow girls make me sing and shout
That Georgia's always on my my my my my my my my my mind
Oh, show me round your snow peaked
Mountain way down south
Take me to you daddy's farm
Let me hear you balalaika's ringing out
Come and keep your comrade warm
I'm back in the USSR
Hey, You don't know how lucky you are, boy
Back in the USSR
Oh, let me tell you honey
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
Trocol Harum Le 08/10/2018 à 03:51
Une version musclée de la chanson "Back in the USSR" des Troglodites Liverpuldiens par les Leningrad Cowboys, groupe non pas Russe mais Finlandais qui est, depuis 1990, une émanation des Sleepy Sleepers, groupe à membres multiples et interchangeables (plus de 25) lequel officiait dans le rock finlandais de 1975 à 1989.
Les Leningrad Cowboys ont déjà sévi dans la discographie liverpuldienne en interprétant "Yellow Submarine".
En français, seul le Beatlefrog, Stin a tenté un "Retour à Paris".
En néerlandais, Le Mal Evans Memorial band a chanté "Terug in the CCCP".
En italien, Chriss and the Strok ont chanté "Torno in Russia" de même que le Montefiori Cocktail.
Le groupe Baba Yaga (Баба Яга) a interprété, quasiment entièrement en anglais, "Back In The USSR (снова в СССР)"
Une parodie religieuse "Back in the New testament" est chantée par AplogetiX et une autre, "Blackened in the USSR" est interprétée par Beatallica. Quand aux Rutles, ils ont interprété "We've Arrived (and to Prove It, We're Here".
Beaucoup de parodies, mais juste retour des choses, car avec ce titre les Beatles parodiaient "Back in the USA" de Chuck Berry en l'interprétant à la manière des Beach Boys lors de leur plagiat de "Sweet Little Sixteen/Surfin'USA".
Parmi les reprises, notons celle du rocker Chubby Checker, celle des Batons-Rougeois du John Fred & his Playboy Band, celle des Néerlandais de B Mania (Jochem Fluitsma et Eric van Tijn) ou celle, très lente, de Liz Green.
En interprétant le titre lors d'un concert à Moscou, en 2003, Paul McCartney a failli déclencher une émeute.

Anecdote : La chanson a aussitôt déclenché une vive polémique aux USA. Si Joseph McCarthy était décédé depuis 10 ans, le maccarthysme n'avait pas disparu, le mur de Berlin tenait encore debout (Le père de Paul Leger n'était pas encore parti chez Casto acheter des parpaings) et l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques ne datait que de l'été précédent. Il n'en fallait pas plus pour que les Beatles soient accusés de sympathies communistes et la très conservatrice John Birch Society se déchaina.
Ce n'était pas la première des campagnes de presse négatives que subissaient les Beatles aux Etats-Unis. La première, dès leur arrivée, avait pris pour cible la Beatlesmania mais avait au moins généré des titres originaux comme "The Invasion" par Buchanan & Greenfield ou "Secret weapons (The British are coming)" par The B.R.A.T.T.S. voire "Pop hates the Beatles" par Allan Sherman. La seconde, deux ans avant la sortie de l'album blanc, avait été beaucoup plus embarrassante. Des propos de John Lennon, « Aujourd'hui, nous sommes plus populaires que Jésus », publiés dans l'Evening Standard et sortis de leur contexte, avaient enflammé les confréries protestantes très implantées aux Etats-Unis, entrainant même des menaces de mort de la part du Ku Klux Klan et ayant pour conséquence l'annulation de plusieurs tournées du groupe.

tigrou62 Le 10/10/2018 à 09:29
Pour les connaisseurs, le bruit de moteur m'a fait penser à celui de la "Skortchwaska GL, la toute nouvelle berline lituanienne", ce qui je trouve rend ce célèbre titre un peu moins sérieux dans cette version. Qu'en pensez-vous ?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !