Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Marina Festival 2017


  Lieu : Port d'Hautmont, le 23 juin 2017 jusqu'au 24 juin 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Gérard Berliner - Louise

Voir du même artiste


Titre : Louise


Année : 1982


Auteurs compositeurs : Frank Thomas - Gérard Berliner


Pochette : D. Legrand


Durée : 4 m 49 s


Label : Carrère


Référence : 49887


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

15 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Mais qui a soulagé sa peine
Porté son bois, porté les seaux
Offert une écharpe de laine
Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme
Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme
Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise
C´est le Bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise
C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes
Du chantier des chemins de fer
À l´heure laissée aux domestiques
Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre
Signer mon nom et puis compter,
L´homme à sa taille sur la route
Passait son bras, la promenait

L´amour qui tenait Louise
C´est le Bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise
C´est le Bon Dieu qui l´éclairait

Ils sont partis vaille que vaille
Mourir quatre ans dans les tranchées.
Et l´on raconte leurs batailles
Dans le salon après le thé

Les lettres qu´attendait Louise
C´est le Bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise
C´est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d´hiver sous la charpente
Dans son lit cage elle a tué
L´amour tout au fond de son ventre
Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place
C´est en cuisine pas devant moi
Ma fille prie très fort pour que s´efface
Ce que l´curé m´a appris là

Et la honte que cachait Louise
C´est le Bon Dieu qui l´a cachée
Le soldat qu´attendait Louise
C´est le Bon Dieu qui l´a vu tomber

Y a cinquante ans c´était en France
Dans un village de l´Allier
On n´accordait pas d´importance
A une servante sans fiancé

Le deuil qu´a porté Louise
C´est le Bon Dieu qui l´a porté
La vie qu´a travaillé Louise
C´est le Bon Dieu qui l´a aidée
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

8 commentaires (dont 1 archivé)
Lèz Le 02/03/2014 à 20:30
Tentative de retour à la chanson réaliste digne des œuvres du début du XXème siècle à l'aube des années 80
Dam-Dam Le 02/03/2014 à 20:51
LA chanson de Berliner. Les paroles :

(Merci !)

Prestation télévisuelle : http://www.youtube.com/watch?v=wHKYVVj4vz0
gregoirer16 Le 02/03/2014 à 22:10
Très belle chanson interprétée avec conviction par Gérard Berliner.
Trocol Harum Le 03/03/2014 à 01:08
Cette chanson, qui pourrait servir de musique d'accueil pour SOS Suicide, a été (très bien d'ailleurs) reprise par Nolwenn Leroy. Elle est très inspirée de la vie de Louise Vialhe, fille de Jean-Edouard Vialhe, personnage récurrent de la série des excellents romans écrits par Claude Michelet : Des grives aux loups - Les palombes ne passeront plus - L'appel des engoulevents - La terre des Vialhe. Ceux-ci décrivent la vie des familles Vialhe-Dupeuch au long du 20ème siècle.
hug Le 13/03/2014 à 23:03
Une simple chanson casse-moral. (Pour ne pas dire casse-bo….s).

Très emphatique. Même Raphaël Vacinny est plus naturel !

(18 / 05) : Bon, je vais être un peu plus gentil avec cette chanson. Elle est quand même vraiment très belle cette mélodie. Elle me fait un peu penser à certaines mélodies de Julien Clerc. Mais autant être direct, je préfère Julien, et de (très) loin !
Chezod Le 30/03/2014 à 20:05
Il me semble que dans la série télévisée "Des grives aux loups", l'histoire de Louise se finit bien.
Le générique de cette série était chanté par Charles Dumont et non par Gérard Berliner.

Qu'elle est triste, cette chanson. Elle me donnait le cafard ! Mais c'est une belle chanson.
Trocol Harum Le 31/03/2014 à 02:36
La série TV est un peu édulcorée, mais dans les livres de Claude Michelet, la vie de Louise est quand même très triste. Elle quitte sa famille pour échapper à un mariage arrangé par son père avec le fils simplet d'un agriculteur voisin. En 1909, elle épouse Octave, le géomètre des chemins de fer dont elle aura un fils Félix. Octave décède d'une phtisie galopante après 3 ans de mariage. Elle se remarie avec Jean, le garde-chasse du château où elle est employée comme servante. Jean est tué durant la première guerre mondiale. Son fils Félix épousera en 1936, Hortense qui va décéder en donnant naissance à Pierre. Louise aidera son fils à élever Pierre tout en travaillant comme gouvernante au château.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !