Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Dynastie Crisis - Le corbeau et le renard

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Le corbeau et le renard


Année : 1970


Auteurs compositeurs : J. Mercier - P. Lhommet


Pochette : Jacques Bonnard


Durée : 2 m 48 s


Label : Disques Somethin' Else


Référence : 6061 032


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

13 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage -mage -mage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage -gage -gage:
« Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte -porte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois bois bois bois bois… »
À ces mots le Corbeau ne se sentit de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, et laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. »
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.



Maître, maître… maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait dans son nez un renard.
Maître Fromage, par l'odeur asséché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Corniaud.
Que vous êtes poli ! que vous me semblez gros !
Sans mentir, si votre…
Se rapporte à votre…
Vous êtes le saisi des hôtes de ces noix noix noix noix noix … »
A ces mots le Corbeau ne se sentit de doigt ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, et chante à peu près ça :
« Viens Poupoule, viens Poupoule, viens… »
De ce fait, il fit tomber son plat
Le canard s'en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien cinq cents balles, et plus. »
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard… de 14 juillet

Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure, pure, pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si… Ah merde ! J'peux pas, j'me suis gouré.
Non arrêtez je vais reprendre !
Non ! arrêtez je vais reprendre au début !
Ecoutez ! Mais arrêtez, j'vous dis qu'j'vais reprendre !

Transcripteur : magic-bretzel
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

14 commentaires
jihemji Le 17/06/2007 à 22:29
Année de sortie: 1970.
paatrick Le 17/06/2007 à 22:37
moderne
grandpa Le 18/06/2007 à 18:07
A quand un spécial 'Fables de la Fontaine' ?
En attendant, ce morceau est interessant, ressorti du fond de ma mémoire,
merci Bide et Musique.
cagouille64 Le 19/06/2007 à 16:57
mais c'est un rap !
grandpa Le 22/06/2007 à 20:33
Ce sont eux qui ont fait 'Faust 72' qui fait partie de la BO 'Ocean's 12'
magic-bretzel Le 20/08/2007 à 17:48
Les paroles : [Merci !]
Ils auraient pu citer La Fontaine dans les auteurs ^^
Robin Fusée Le 17/06/2008 à 11:39
Excellentissime !!! Vingt ans en avant de son temps !!! Moi devoir trouver çà !
Vinylcrisis Le 12/12/2008 à 00:20
Oui, c'est vrai : le premier rap français ! …. DYNASTIE CRISIS obtenait un vif succès auprès du public avec ce titre souvent joué en concert. Le disque en 71 a moins marché mais il faut dire que leur maison de disques de l'époque ne se forçait pas sur leur promotion. Les deux titres du 7" ont été inclus dans la réédition vinyl en 72 de leur premier album. "Le corbeau et le renard" est aujourd'hui disponible en CD sur l'excellent intégrale chez Big beat records (Période EMI) 2CD dont un consacré au concert Live à Tokyo 72'. Malheureusement, c'est avec tristesse que l'on a appris en plein cœur de l'été la disparition d'un des DYNASTIE, l'organiste Philippe LHOMMET, compositeur de talent, musicien exceptionnel tant par la qualité que l'immensité d'une œuvre remarquable commencée dans les années 60 avec les Rotomagus de Rouen et qui trouvera son apogée dans les compositions les plus flamboyantes du célèbre catalogue international Cezame-Koka-Media . Sans oublier les nombreuses collaborations, entre autres, avec bien sûr le chanteur de DYNASTIE, Jacques, (CAPTAIN MERCIER). A continuer de découvrir et écouter sans modération. . Amitiés vinyliques. JM-Vinylcrisis
vvfd Le 23/02/2009 à 00:00
Tiens c'est bizarre, j'ai comme l'idee qu'il manque un auteur dans la liste. Pouquoi ai je l'impression d'avoir deja entendu ca quelques part ?
Ralf Le 27/06/2009 à 17:30
Mon dieu, c'est insupportable !
hre mgþýe Le 02/01/2011 à 14:36
    Au premier quart d'écoute, j'ai un un sentiment de rejet : c'est quoi encore cette bouse de rap (pléonasme pour moi) qui, une fois de plus, adapte les fables de La Fontaine pour démontrer une fois plus que gnagnagna La Fontaine c'est toujours d'actualité et qu'il faut juste le dépoussiérer pour le mettre à la portée des djeunz (discours entendu mille fois qui permet de justifier le massacre desdites fables à toutes les sauces)… Et puis je vais sur la fiche, et je découvre que ça date de 1970. A une époque où le rap, s'il existait ( ? ) ne devait pas sortir du ghetto noir américain, voir des prisons (vu que si mes souvenirs sont exacts cette poésie contestataire scandée est originaire du milieu carcéral). Bref, autant faire du rap depuis les années 80 me semble une bète décalque d'une mode américaine, autant là… chapeau, messieurs, d'avoir préfiguré de quinze ans un genre encore inexistant, et en plus de le faire avec humour, vu que dès le second couplet ça se met à délirer ferme. Finalement le rap en français a une légitimité.
veteran 18 Le 18/01/2012 à 21:19
DYNASTIE ILS ONT ACCOMPAGNE POLNAREFF A L OLYMPIA ?
Fillmorejive Le 11/04/2013 à 22:22
On dirait qu'ils ont inventé le hip hop sans s'en apercevoir! Ils étaient sacrément en avance eux! Ce titre plus je l'écoute, plus je le trouve fascinant. Merci Bide et musique de faire découvrir des trucs priceless comme ça!
FrVi Le 24/06/2013 à 01:00
Pour moi, le premier rap français, autant au niveau du phrasé que de l'instrumental, c'est "Serge Gainsbourg - requiem pour un con" (1968) et j'm'empresse de préciser que c'est un jugement personnel. :)

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !