Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Stéphanie de Monaco - Fleurs du mal

Voir du même artiste


Titre : Fleurs du mal


Année : 1986


Auteurs compositeurs : Romano Musumarra / Roberto Zanelli / Michel Jouveaux


Durée : 3 m 58 s


Label : Carrere Julisa


Référence : 14 156


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

116 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Rien, plus rien
Que des torrents de larmes
Plus rien que la pluie qui sacharne
A me parler de toi
Rien, plus rien
Que des wagons de brume
Plus rien que ma peur qui sallume
Jusquau bout de mes doigts
Viens me refaire rêver
Me faire encore taimer
Viens même sans tendresse
Voler ce quil reste

Fleurs du mal
Reviens jouer les fleurs du mal
La nuit, le jour ça mest égal
Même sans amour, les fleurs du mal
Toute ma vie encore

Reviens couler tous les bateaux
Dessous tes mains, bruler ma peau ( ?)
Après même si jai mal
Tu pourras partir
Tu pourras partir, ah, ah

Rien, plus rien
Que des murs sans fenêtres
Plus rien que le jour qui va naître
A des milliers de toi
Viens sans toi je sais pas
Pourquoi jai toujours mal

Transcripteur : radis
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

16 commentaires (dont 1 archivé)
krokus Le 03/09/2001 à 13:31
c'est marcel bodelère qui doit être content la ou il est
mandiou Le 13/10/2001 à 18:29
c'est pas ce qu'elle a fait de mieux à mon avis, mais j'aime le personnage, c'est dommage pour ce titre
d@vid Le 23/12/2001 à 18:39
C'est ce qu'elle a demieux dans sa pauvre discographie, mais quel top quand même :)
Curieuzeneuze Le 30/04/2002 à 14:29
Elle est plutôt la fleur du mâle! Ca butine ferme… ;o)
radis Le 04/04/2003 à 08:07
[merci pour les paroles]
kulotkikoll Le 25/05/2004 à 19:05
depuis 2001, personne n'a rafraichi notre petit cœur en nous annonçant que ce titre était dédicassé à son petit ami du moment, Paul.
Paul, joli comme un cœur, gentil, propre sur lui et surtout fils de son papa (belmondo)mais la belle avait brisé le cœur de Christophe, notre grand rocker (aline…mais surtout "ne raccroche pas" preuve de l'idylle) enfin je dis ça, je dis rien…
Lèz Le 26/07/2004 à 15:35
Les auteurs pas cités sur la fiche: Musumarra/Zanelli/Jouveaux
malheureusement à part musumarra je n'ai pas le prénom des 2 autres
saperlipopette Le 26/07/2004 à 16:48
Fastoche ! Romano, Roberto et Michel ;-)
janfransoi Le 15/08/2004 à 22:55
La pochette, on dirait "Cargo de Nuit" d'Axel Bauer.
drtutut Le 14/12/2004 à 20:17
Je ne me souviens pas de cette chanson, c'était pas le début de la fin pour elle dans ce domaine ?
Fab t Le 24/08/2005 à 13:48
Je ne connaissais pas ce titre… dommage j'ai aussi l'impression que par rapport au reste, c'est encore assez écoutable.
Flipper Le 01/10/2005 à 16:24
A noter sur la pochette le blouson en cuir surpiqué "Stéphanie de Monaco". Elle en faisait la promotion sur la Cinq avec une pub digne de figurer sur "Bide et vidéo". Certains participants de vidéo-gag font plus professionnel !!! Chaque coloris avait son nom commercial. Je me souviens du vert "week-end" et du rouge "flash". Un autre s'appelait "ouragan" mais lequel ?
jock2 Le 06/12/2005 à 17:04
C'est une production très à la "Gold", "Julien Clerc" et "Elsa" mélangés… bien des années 8à en fait :-)
Dam-Dam Le 29/08/2007 à 10:49
Sa version anglaise "I'm waiting for you" le clip : http://www.youtube.com/watch?v=oQlV_l-und0
hug Le 11/02/2012 à 21:36
Le texte revu et corrigé à partir de "Reviens couler tous les bateaux" (Ensuite, c'est bien "Dessous tes mains, brûler ma peau")

Dernière strophe : "Viens, sans toi, je sais pas pourquoi j'suis toujours là" (Et non j'ai toujours mal)
"Viens m'apprendre à vivre loin de ton sourire.
(Refrain): Fleurs du mal, reviens jouer les fleurs du mal la nuit, le jour, ça m'est égal. Même sans amour, les Fleurs du mal, toute ma vie encore.

Ensuite (Paroles manquantes): Si tu ne m'aimes plus, apprends, comme les enfants, à faire semblant. Après, même si j'ai mal, tu pourras partir, ne plus revenir." Voilà.
Ne pas oublier le final avec le solo de saxo typique de l'époque. C'est important. )

J'aimais beaucoup cette chanson plus jeune. Pour infos, elle est bien "sortie" une première fois en 1986 sur l'album "Besoin" mais sur le 45 tours j'ai "1987" comme date. Il faut dire que c'est sorti en tout début d'année (en janvier) et à l'époque c'était inhabituel d'indiquer comme date celle de la "nouvelle année" lorsqu'un 45 tours (ou un 33) paraissait en janvier. Il y avait plus souvent l'année précédente.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !