Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 6 octobre 2018. Plus d'infos

Interview-chat réalisée à Paris le 17 février 2003, avec Stone et Baptiste





(BideMaster) Bonjour, Stone !
(Stone) Bonjour !

Stone, de nombreux fans ont dû vous raconter des souvenirs liés à chacun de vos succès! Pourriez-vous nous évoquer en quelques mots celui qui vous a le plus émue ou amusée?
(Stone) Question un peu trop vaste ! Il y aurait trop de choses à vous raconter :)

Commençons alors par vos débuts ! Vous avez été élue Miss Beatnick en 1966… Que faisiez-vous avant ?
Avant je travaillais. J'ai travaillé un an chez Eram à Roubaix. Ensuite, mes parents ont été mutés à Paris et je suis rentré dans "L'argus de la Presse". J'y suis resté six mois. Ensuite je suis partie pour faire des disques.

En 1966, au cours de cette fameuse élection, vous rencontrez Eric Charden. Est-ce lui qui a lancé votre carrière solo ?
Avant de rencontrer Eric, j'avais rencontré le bassiste des "Pirates" qui venait de quitter le groupe et était devenu directeur artistique chez Polydor.Il est venu me voir un jour au Palladium et m'a proposé de faire quelque chose. Mais, hélas, nous n'avions pas de chanson! Et nous ne composions rien, ni lui ni moi. C'est ensuite que j'ai rencontré Eric Charden qui m'a dit : "moi je fais des chansons et je prends ta carrière en main". Et c'est parti comme ça :)

Pourquoi avoir choisi Stone comme pseudo en 1966 ?
Ce n'est pas un choix direct mais un surnom donné par mes amis du Bus Palladium qui me surnommaient "petite Stone" parce que ma coupe de cheveux ressemblait à celle de Brian Jones [Rolling Stones].

Après les succès de « Baby Stone » et « Vive la France », que s'est-il passé ?
Au départ, Eric a négocié avec la maison de disques car à l'époque la mode était aux adaptations anglaises. Il a donc négocié deux adaptations des Beatles pour deux de ses compositions. Cependant, après les succès de « Baby Stone » et de « Vive la France », Eric était heureux car les compositions avaient mieux marché que les adaptations, ce qui lui a permis de continuer à composer pour moi.

En parlant d'adaptation, on vous doit celle de « Sloop John B. » des Beach Boys qui sera rendue célèbre par la pub Eram ! Cela vous poursuit-il ?
J'avais commencé par travailler chez Eram ! Dingue, non ? :)

D'où est venue l'idée de chanter avec Eric et de former le fameux duo que lon connaît ?
L'idée n'est pas venue de nous et nous n'étions pas partants pour ça. On nous avait prévu les pires "bides" car les duos, cela ne se faisait pas en France à l'époque. Cela n'était pas dans l'esprit français alors que ça l'était dans l'esprit américain. Mais certains de nos compositeurs, eux, y croyaient, notamment Jean-Michel Rivat et Franck Thomas. Comme nous avions des contrats, il fallait donc faire des disques. Et à ce moment-là, j'allais enregistrer un disque qui s'intitulait « Le seul bébé qui ne pleure pas ». Et ils ont proposé à Eric de faire quelque chose chose derrière. D'ailleurs le bébé en question était Baptiste qui est avec nous ce soir :)

Ce fut ensuite le début de « L'Avventurra » ?
Le disque s'est super bien vendu. Les producteurs n'ont plus voulu nous lâcher. Mais Eric était complètement contre, lui. Il avait envie d'une carrière solo. Il a d'ailleurs commencé par "L'Avventura" qui est une valse en pensant que cela serait un échec. D'ailleurs, dès la sortie, toutes les radios l'ont jetée à la poubelle tellement c'était basique ! On était alors en pleine vague pop. Et, heureusement, le public était là et il a suffi d'une télé, un après-midi en semaine. On était sur un manège à la fête de Rungis, je m'en souviens bien. C'est à la suite de cette émission qu'on a eu des demandes de pressage et cela s'est ensuite très bien vendu. Si bien qu'à partir de 300/400.000 disques vendus, les radios ont commencé à la diffuser.

Eric a pourtant chanté : "Et si je chantais seul, je ne serais plus fidèle à rien"…
C'est une vieille chanson. C'est peut-être ce qu'il a ressenti à cette époque.

Les succès s'enchaînent avec Eric, et notamment « Made in Normandie »…
L'histoire de Made in Normandie vient de l'imagination des auteurs, Rivat et Thomas. Ils travaillaient toujours en symbiose avec Eric. La plupart du temps Eric faisait d'abord la musique et les auteurs nous proposaient des textes.
Après le succès de « L'Avventura », il fallait faire quelque chose de plus moderne et qui, en même temps, plaise aux fans de cette chanson. Nous étions attendus au tournant. Nous, nous voulions casser l'image de L'Avventura et le coté « vie en rose ». On nous a ainsi proposé un texte qui disait "tout le monde est malheureux un jour et bientôt ce sera notre tour". Mais nous n'étions pas très « chauds » pour cela. Et, d'un seul coup, on nous a proposé complètement autre chose, un texte qui disait "il y a du soleil sur la France et le reste n'a pas d'importance". Ce titre a très bien marché. Trois mois après paraissait le titre "Le prix des allumettes" et les succès se sont enchaînés.

Avez-vous, en solo ou avec Eric, enregistré des versions de vos chansons en langue étrangère?
Oui, bien sur : « L'Avventura « en allemand, en anglais , en espagnol, «Le prix des allumettes » en italien. Cependant, nous n'avons jamais été branchés pour les faire marcher à l'étranger. Nous avions déjà suffisamment de travail en France !

D'après vous, la TV a-t-elle contribué au succès de Stone et Charden? Et quel regard portiez-vous sur les émissions de Maritié et Gilbert Carpentier?
Ah oui, sûrement ! Comme pour tous les chanteurs, car ça aide de passer à la télé. Mais cela a juste « contribué ».
Quant aux émissions des Carpentier, je les ai toujours faites en invitée et non en vedette. J'avais été invitée par Claude François notamment.

Quel souvenir gardez-vous de « Mayflower », la comédie musicale d'Eric Charden
Magnifiques souvenirs ! « Mayflower » a été l'aboutissement du rêve d'Eric et moi. Indirectement, j'en ai aussi profité. Nous avions donc fait la Star Academy avant l'heure car nous avions des profs excellents pour nous aider à monter cette comédie musicale ! Il y a eu Starmania peu de temps après d'ailleurs. Y ont notamment participé Rolland Magdane, Christine Delaroche, Gregory Ken (futur Chagrin d'amour) Nous étions une bande d'amis et il est en resté un lien très fort et nous nous retrouvons souvent lors de soirées.

La chanson « Les tortues » a-t-elle été écrite pour Mayflower ou pour Stone et Charden ?
Ni pour l'un ni pour l'autre. C'était une chanson pour Eric en solo.

Comment avez vous géré l'après Stone & Charden?
Très bien, cela s'est très bien passé. Nous sortions d'années tellement intenses. Surtout nous avons enchaîné avec le Mayflower. Nous chantions donc tous les soirs sur scène, cela était génial !
Eric a ensuite connu deux gros succès en solo, dont le fameux "L'été s'ra chaud".

Votre public actuel est-il composé d'anciens fans qui sont contents de vous revoir, ou plutôt de jeunes attirés par le « revival seventies »?
Notre public est très vaste… de 7 à 77 ans ! Il y a des gens de notre génération mais également beaucoup de jeunes. Ce qui m'étonne souvent, c'est que beaucoup d'enfants de 10 ans connaissent également ces chansons !

Vos enfants se destinent-ils à une carrière artistique?
(Stone) Baptiste va pouvoir répondre donc car il a déjà commis quelques méfaits discographiques :) Il est aussi très branché ordinateur! D'ailleurs, à l'époque de ses deux disques, la directrice de son école se plaignait beaucoup de ses absences! Mon autre fils, Martin, 20 ans, est comédien. Il va jouer prochainement dans une pièce. Il a d'ailleurs réécrit « Le bourgeois gentilhomme ». Cela s'appelle "Le bobo gentilhomme". Cette pièce devrait se jouer en avril-mai au Théâtre de la Providence, dans le Vingtième à Paris. Il travaille aussi sur Fun-TV en tant qu'animateur de l'émission "Le casting live".
Par contre, ma fille Daisy, 17 ans au mois d'avril, redouble sa seconde et ça va mal.

Et si votre fils vous proposait un duo?
Nous avons déjà fait quelques titres à 3 (Baptiste, Eric et moi) [NB : Tous les avions sont des oiseaux].
On a proposé beaucoup de duos à Baptiste ! Notamment un avec la fille de Gérard Blanc qui est blonde (vous voyez le truc !). Mais Baptiste a dit non ! Nous pourrions faire un duo lors d'un gala ou éventuellement pour une émission mais pas pour un disque.

Est-ce qu'un nouvel album est prévu (avec des inédits)?
Oui, mais pas un album. Je n'ai jamais été branchée pour faire absolument des disques mais j'ai des liens très forts avec Franck Thomas qui n'arrête pas de m'encourager à faire des nouvelles chansons. Il est donc question d'enregistrer quelque chose d'ici avril-mai, et on verra. Moi je le fais plus pour m'amuser que pour autre chose.

Comment fais-tu pour rester aussi jeune?
Rien du tout, je fais de la gym, de la danse, des choses que j'aime… Et je suis végétarienne ! A partir d'un certain âge, il y a des choses qui rentrent en compte et si on fait attention, ça aide. Et c'est à la portée de tout le monde.

Crois-tu encore aux extra-terrestres?
Ah oui, plus que jamais ! Mon prochain voyage, c'est Roswell !!
Je fais collection d'extra-terrestres. Je suis extrêmement branchée là-dessus !

Le mot de la fin ?
Je suis toujours assez épatée que depuis 30 ans il y aie toujours un intérêt car notre génération, elle, n'aimait pas les choses anciennes, du moins comme la génération actuelle. Les gens de maintenant ont plus d'ouverture, il y a moins de barrières.


(propos recueillis par DJ Manolo, morphee et Ringowillycat, avec la participation active de GDEM, Doudoucoincoin, TrypholTourneson, Pouce Moussu, tropezsky, znaf et captain.beany).

------------------------------------------
Anthony>Merci Stone d'avoir chatté avec nous. Je vous aime !!! Vivement un concert à Poitiers !!!
Atomium>Ah chouette ! Bonsoir et merci Stone !
doudoucoincoin>Gros bisous, Stone. J'ai failli venir, mais je suis là par la pensée. J'espère que tu viendras faire un duo avec Baptiste à une soirée Bide et Musique.
gdem>Bisous Stone
davidr>Ah ben c'était bien …. merci
Tropezsky>Merci beaucoup stone d'être venue, c'était très sympathique
stone_jai_plante_mais_je_taime>Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Tess>merci mdame!!
Ringo>Je rêve depuis toujours d'interpréter "Made in Normandie" avec toi, maintenant, es-tu partante ? ;)
Stone>OK, Ringo !
Ringo>Ringo est fou de joie, merci 1000 fois !!!
donk>Tchao Stone !
Tryphou>merci Stone!
Tropezsky>Au revoir
znaf>Il faudrait rééditer Mayflower en CD, ma K7 d'époque est fatiguée !
Stone>Merci a tous ! A bientôt !