Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 6 octobre 2018. Plus d'infos

Ted Scotto

Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
Dans les programmes spéciaux Vignette de Ted Scotto - Les Shadoks 1963 Les Shadoks
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Ted Scotto

1 commentaire
Yohmgaï Le 02/04/2018 à 16:30
Interprète également de la chanson « Sorbonne 68 », dans le ton des évènements de cette année, paroles par Janine Prin et arrangements de Jean-Daniel Mercier, j'espère qu'on la retrouvera dans la base un jour (et qui existe en deux versions) :)

« Mettre au nu le rouge et le noir
Lénine, Mao et le Che
Passer le monde au laminoir
Sur une autre vie déboucher
Casser du flic et du bourgeois
À coups de mots et [ou] de pavés
Trembler de peur, vibrer de joie
Choisir de vaincre ou de crever

Était-ce mal, était-ce bon ?
Demandez-le à Robert de Sorbon
Était-ce le moment et le lieu ?
Allez le demander à Richelieu…
Des 24 heures sans sommeil
Des nuits d'amour et d'incendie
Un mois de rêve sans pareil
Moins d'enfer ou de paradis
Des haches à l'attaque des troncs
Des barricades de voitures
L'espoir au cœur, le sang au front
Et le souffle de l'aventure

Était-ce mal, était-ce bon ?
Demandez-le à Robert de Sorbon
Était-ce le moment et [ou] le lieu ?
Allez le demander à Richelieu…
Qu'est-ce que tout cela veut dire
Où sont passées nos habitudes ?
Que nous prépare l'avenir
La liberté, la servitude ?
De quoi demain sera-t-il fait ?
De fleurs nouvelles ou bien d'alarmes
Faut-il en rire ou en pleurer
En pleurer… mais de quelles larmes ?

Larmes de sang, larmes de joie
Se sont demandé les bourgeois
Larmes de joie, larmes de sang
Se sont demandé les passants ! »

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !