Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Philippe Adrian

Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
Dans la programmation générale Vignette de Philippe Adrian - Romantic Man 1985 Romantic Man
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Philippe Adrian

4 commentaires
nepenthes Le 09/12/2003 à 18:42
Dans la série "carrière fulgurante" et bide mémorable…
sorryman Le 25/02/2005 à 05:04
C'est un super Disque !!! quoi qu'en disent certains qui n'ont rien compris au système infernal des médias & maisons de disques. Le bide est très souvent signe de qualité. Avant de s'imposer bien des grands ont eu de grands Bides : Cabrel, Goldman, Les Beatles, Bob Dylan, Georges Brassens, etc. la liste est trop longue ! or, ce garçon n'a fait qu'un seul petit 45 tours je crois, c'est peu pour pouvoir exprimer son talent ! Qu'on se le dise une fois pour toutes !!
antoine malibran Le 14/09/2006 à 01:17
Bonne analyse de Sorryman. Comme la logique des maisons de disques est sans doute le profit (ce qui est honorable en soi), il paraît rationnel de vendre au maximum. Pour cela, il faut proposer des artistes qui plaisent au plus grand nombre, via si possible un matraquage sonore. Or, on sait que pour plaire au plus grand nombre, il convient aussi de proposer le truc le plus dans l'air du temps, le moins original, et ce qui plaît à l'auditeur "moyen", ni trop pointu en termes de culture musicale, ni complètement inculte; ça n'est pas nécessairement mauvais, mais ça sonne le "déjà vu" bien souvent. Résultat : la soupe fadasse que l'on trouve sur les grands médias qui, ayant atteint une taille critique, doivent impérativement se garantir des rentrées importantes. C'est un système qu'on ne saurait blâmer, car il faut bien que l'industrie fonctionne, mais c'est vrai que c'est dommage d'en rester là et d'écouter 24h/24 les 10 mêmes titres en boucle et d'en conclure que les "one-shot singers" sont mauvais par définition. C'est aussi pour ça qu'on redécouvre de période en période des chanteurs injustement oubliés ou des musiques passées inaperçues (la musique classique n'est pas à l'abri de ce phénomène d'ailleurs).
zorrozorro Le 09/08/2011 à 08:37
ca doit etre horrible de se retrouver hors du monde des stars quand on l a cotoyé vaut mieux jamais faire carriere

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !